Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style



Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !

Cinchona calisaya

Wedd., 1848

Enregistrer et/ou imprimer cette fiche :

Aperçu (format pdf) Enregistrer (format pdf)



Classification/taxinomie :
Famille : Rubiaceae ;
Nom(s) anglais et/ou international(aux) : Peruvian bark, quinine ;


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12


Comestibilité : tronc

Note comestibilité : **

- rapport de consommation et comestibilité/consommabilité inférée (partie(s) utilisable(s) et usage(s) alimentaire(s) correspondant(s)) :

La quinine, extraite de l'écorce de l'arbre, est utilisée comme arôme amer dans l'eau tonique et les boissons gazeusesµ{{{5(+)µ.


Précautions à prendre

Précautions à prendre :

(1*)ATTENTION : des précautions doivent être prises avec l'utilisation de cette plante car un excès peut provoquer un certain nombre d'effets secondaires, notamment cinchonisme, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs abdominales, surdité et cécité ; l'herbe, en particulier sous forme d'extrait de l'alcaloïde quinine, est soumise à des restrictions légales dans certains paysµ{{{5(+)µ.


Note médicinale : *****

Autres usages : L'écorce péruvienne a une longue histoire d'utilisation indigène, en particulier comme traitement contre la fièvre et le paludisme. La recherche moderne a montré que c'était un traitement très efficace contre la fièvre, et en particulier comme traitement et prévention du paludisme. L'écorce contient divers alcaloïdes, en particulier la quinine et la quinidine. Jusqu'à 70 à 80% des alcaloïdes totaux contenus dans l'écorce sont la quinine [418]. L'écorce est une herbe tonique amère, astringente qui réduit la fièvre, détend les spasmes, est antipaludique (l'alcaloïde quinine) et ralentit le c?ur (l'alcaloïde quinidine) [238]. L'écorce est transformée en diverses préparations, telles que des comprimés, des extraits liquides, des teintures et des poudres [238]. Il est utilisé en interne dans le traitement du paludisme, des névralgies, des crampes musculaires et de la fibrillation cardiaque [238]. C'est un ingrédient de divers remèdes exclusifs contre le rhume et la grippe [238]. L'extrait liquide est utile comme remède contre l'ivresse [418]. Il est également utilisé comme gargarisme pour traiter les maux de gorge [238]. Les doses importantes et trop constantes doivent être évitées, car elles provoquent des maux de tête, des vertiges et une surdité [418].


Catégories principales : pac

Liens, sources et/ou références : Wikipedia ; 5"Plants For a Future" (en anglais) ; Pl@ntUse ;

dont classification : "The Plant List" (en anglais) ; TROPICOS (recherche, en anglais) ; INPI (recherche, en anglais) ;

dont Google (recherche de/pour) "Cinchona calisaya" : pages , images ;



Vous pouvez modifier le style de la page !
Cliquez sur le coeur (menu général), puis le rond (en bas à gauche) et, enfin, sur le sélecteur de design ("style-switcher"),
choisissez le style (fichier "css" : feuille de style "en cascade") que vous souhaitez
et appuyez sur "Envoyer" :

ou bien créez le vôtre, ne serait-ce qu'en adaptant les couleurs du texte (ainsi que sa taille) et du fond, à vos goûts, préférences...

Et utilisez-le !


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !


traduction