Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style

Vita > Plantae > Magnoliophyta > Magnoliopsida > Asterales >
Asteraceae > Tanacetum > Tanacetum parthenium

Recherche simple (sans accents)
Flèche gauche Fiche précédente précédente | AVI. O | Fiche suivantesuivante Flèche droite
Vita > Plantae > Magnoliophyta > Magnoliopsida > Asterales >
Asteraceae > Tanacetum

AVI. O

  
Explications de "AVI.O" :

le A, qui pointe vers le haut, permet de remonter,
le V, qui pointe vers le bas, permet de descendre,
le I permet de dérouler toute la page
(les différentes catégories)
et le O amène ici,
où vous pouvez revenir à l'origine,
en cliquant n'importe où 🙂


À suivre !




Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !

   Note alimentaire   MiamMiam      |      
   Note médicinale  SosSosSosSosSos





img
      imgsuivante Flèche droite

Par Ko?hler, F.E., Ko?hler?s Medizinal Pflanzen (1883-1914) Med.-Pfl., via plantillustrations




img
précédente Flèche gaucheimg      

Par H. Zell, via wikimedia










  • Dénominations :

      

    • Nom botanique : Tanacetum parthenium (L.) Sch.Bip. (1844)

    • Synonymes français :

      partenelle, pyrèthre doré, pyrèthre mousse, chrysanthème matricaire

    • Synonymes :

      Chrysanthemum parthenium (L.) Bernh., Chrysanthemum praealtum Vent., Leucanthemum parthenium (L.) Gren. & Godr., Matricaria eximia hort. ex Voss, Matricaria parthenium L. ;

    • Noms anglais et locaux :

      feverfew, Mutterkraut (de), piretrum devi?ij (ru translittéré), altamisa (es), mattram (sv) ;









  • Description et culture :

      

    • Description :

      C?est une plante herbacée bisannuelle à vivace (de courte durée), de 30 à 70 cm de haut, à tige dressée, presque glabre, très rameuse et très feuillée. Médicinale, elle a été utilisée dans l'Antiquité gréco-latine puis par les herboristes européens. Tombée un peu dans l'oubli à l'époque moderne, l'intérêt pour la plante fut réveillé dans les années 1990, par une étude montrant son efficacité dans la prévention de la migraine. C'est également une plante joliment décorative mais pouvant être envahissante.

      La grande camomille est indigène en Europe de l'Est (Ukraine, République Tchèque) du sud (ancienne Yougoslavie, Bulgarie, Grèce, Portugal) et en Asie tempérée (Turquie, Caucase, Fédération russe).

      Elle a été naturalisée en Afrique du Nord, en Europe, en Asie sud occidentale (Irak, Liban, Iran, Afghanistan, Pakistan), au Cachemire, en Asie Centrale, de nombreux pays du Nouveau Monde.

      La grande camomille croît dans toute la France, dans les lieux incultes, dans les rocailles, les bords de chemins ou les milieux cultivés.

      Elle est aussi cultivée comme plante médicinale et comme plante ornementale.

      Les feuilles, toutes pétiolées, sont pubescentes, pennatiséquées à pennatipartites, à 3-6 paires de segments larges, oblongs, eux-mêmes pennatifides à lobes incisés (la feuille ressemble plus à celle d'un chrysanthème qu'à celle d'une petite camomille Matricaria recutita). Les feuilles sont aromatiques.

      Les capitules radiés (d'environ 2 cm de diamètre) sont disposés en corymbes denses, sur un axe floral de 2 à 13 cm11 de long. L'involucre est hémisphérique et porte des bractées imbriquées, les extérieurs lancéolés. Sur le réceptacle, convexe parfois plat, sont fixés deux types de fleurs :
      -sur le disque central jaune se trouvent les fleurs tubulées, hermaphrodites, à 5 dents, avec un tube de la corolle de 2,5?3 mm ;
      -à la périphérie, se trouvent des fleurs ligulées, femelles, fertiles, avec une ligule blanche, à 3 dent ;

      La floraison a lieu de juin à août.
      Le fruit est un petit akène de 1 - 1,5 mm, gris brun, avec 5 à 8 côtes longitudinales et un pappus coroniforme (une couronne membraneuse, crénelée).

      Elle ne doit pas être confondue avec deux autres plantes médicinales et appelées aussi en contexte « camomille » : la petite camomille Matricaria recutita et la camomille romaine Chamaemelum nobileµ{{{wikiµ.

      Elle est rustique jusqu'à la zone 6 et n'est pas sensible au gel. Ses graines mûrissent d'août à septembre. L'espèce est hermaphrodite (elle a des organes mâles et femelles) et est pollinisée par les abeilles, les mouches. La plante est autofertile.
      Convient aux : sols légers (sableux), moyens (limoneux) et lourds (argileux) et préfère les sols bien drainés.
      PH approprié : sols acides, neutres et basiques (alcalins).
      Elle préfère les sols secs ou humides.
      La plante peut tolérer les vents forts mais pas l'exposition maritimeµ{{{5(+)µ.

    • Culture en pleine terre:

      Utilisations du paysage : bordure, conteneur, fondation, masse, rocaille. Plante très facile à cultiver, elle réussit dans une terre de jardin ordinaire[1]. S'épanouit dans n'importe quel type de sol[7], les plantes peuvent même être cultivées dans les murs[219]. Souvent cultivée dans le jardin de fleurs, la grande camomille est une plante vivace à courte durée de vie mais qui s'auto-sème généralement de manière prolifique [7, K]. Il existe de nombreuses variétés nommées sélectionnées pour leur valeur ornementale[238]. Le cultivar 'Golden' (syn 'Yellow') a des feuilles teintées de jaune[183]. Les feuilles ont un arôme aromatique rafraîchissant[245]. Caractéristiques spéciales : Feuillage attrayant, Comestible, Feuillage parfumé, Non originaire d'Amérique du Nord, Attire les papillons, Convient aux fleurs coupées, Convient aux fleurs séchées. Dans la conception de jardins, ainsi que dans l'architecture aérienne d'une plante, les considérations sur la structure des racines aident à choisir des plantes qui travaillent ensemble pour leurs besoins optimaux en sol, y compris les nutriments et l'eau. Le motif racinaire est ramifié : une racine en c?ur, se divisant à partir de la couronne en plusieurs racines primaires descendant et sortant [2-1]{{{5(+) (traduction automatique).

      Original : Landscape Uses:Border, Container, Foundation, Massing, Rock garden. A very easily grown plant, it succeeds in an ordinary garden soil[1]. Thrives in any kind of soil[7], plants can even be grown in walls[219]. Often grown in the flower garden, feverfew is a short lived perennial but usually self-sows prolifically[7, K]. There are many named varieties selected for their ornamental value[238]. The cultivar 'Golden' (syn 'Yellow') has yellow tinted leaves[183]. The leaves have a refreshing aromatic aroma[245]. Special Features:Attractive foliage, Edible, Fragrant foliage, Not North American native, Attracts butterflies, Suitable for cut flowers, Suitable for dried flowers. In garden design, as well as the above-ground architecture of a plant, root structure considerations help in choosing plants that work together for their optimal soil requirements including nutrients and water. The root pattern is branching: a heart root, dividing from the crown into several primary roots going down and out [2-1]{{{5(+).


    • dont infos de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

      • Description :

        Une plante herbacée vivace de courte durée. Il a une forte odeur. Il atteint une hauteur de 45 à 60 cm et une largeur de 30 à 45 cm. Les feuilles sont jaune-vert et ovales. Les feuilles peuvent mesurer 8 cm de long et se diviser en lobes le long de la tige. Les fleurs sont en forme de marguerite et en grappes. Les fleurs mesurent 2,5 cm de diamètre{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : A short lived perennial herb. It has a strong smell. It grows 45-60 cm high and spreads 30-45 cm wide. The leaves are yellow-green and oval. The leaves can be 8 cm long and divided into lobes along the stalk. The flowers are daisy-like and in clusters. The flowers are 2.5 cm across{{{0(+x).

      • Culture :

        Les plantes peuvent être cultivées par graines{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : Plants can be grown by seed{{{0(+x).





  • Multiplication :

      

    Graine - semez le printemps dans une serre. Couvrez juste la graine et ne laissez pas le pot se dessécher. Lorsqu'ils sont assez gros pour être manipulés, repiquez les plantules dans des pots individuels et plantez-les au début de l'été, après les dernières gelées attendues. Si vous avez suffisamment de graines, vous pouvez les semer à l'extérieur in situ au printemps. Les plantes s'auto-sèment généralement librement et donc, une fois que vous avez la plante, il n'est généralement pas nécessaire de semer davantage [K]. Division au printemps. Comme les plantes ont une durée de vie assez courte, cette méthode n'est pas vraiment utilisable [K]{{{5(+) (traduction automatique).

    Original : Seed - sow spring in a greenhouse. Only just cover the seed and do not allow the pot to dry out. When they are large enough to handle, prick the seedlings out into individual pots and plant them out in early summer, after the last expected frosts. If you have sufficient seed it can be sown outdoors in situ during the spring. Plants usually self-sow freely and so, once you have the plant, further sowing is usually unnecessary[K]. Division in spring. Since the plants are quite short-lived, this method is not really very serviceable[K]{{{5(+).








    • Miam Consommation (rapports de comestibilité, parties utilisables et usages alimentaires correspondants) :

        

      Partie(s) comestible(s)µ{{{0(+x)µ : fleurs - théµ{{{0(+x)µ.

      Utilisation(s)/usage(s)µ{{{0(+x)µ culinaires : les fleurs séchées sont utilisées comme le thé ou dans le vin et dans quelques pâtisseriesµ{{{0(+x)µ.



      Les fleurs séchées et les feuilles sont utilisées en cuisine pour donner à la nourriture un arôme délicieusement aromatique (amer)µ{{{5(+)µ.(1*)



      Partie testée : /

      Taux d'humidité Énergie (kj) Énergie (kcal) Protéines (g)
      / / / /

      Pro-
      vitamines A (µg)
      Vitamines C (mg) Fer (mg) Zinc (mg)
      / / / /





    • Précautions Risques et précautions à prendre :

        

      (1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : la manipulation des feuilles peut causer des éruptions cutanées et les manger peut causer des ulcères buccauxµ{{{0(+x)µ chez les personnes sensibles. La grande camomille ne doit pas être utilisée pendant la grossesse (en raison de l'action stimulante sur l'utérus)µ{{{wikiµ ou en cas de problèmes de coagulation. Ulcères buccaux (ulcères aphothes dans 5-15 %) et/ou troubles gastro-intestinaux. L'arrêt du traitement peut entraîner des céphalées de rebond, de l'anxiété et de l'insomnieµ{{{5(+)µ.





    • Usages médicinaux :

        

      Propriétés pharmacologiques :

      -Activité anti-inflammatoire : des extraits des parties aériennes de la grande camomille suppriment la production des prostaglandines. Il semblerait que des composés autres que le parthénolide pourraient être associés à l'activité anti-inflammatoire. C'est le cas de la tanétine, un flavonoïde lipophile, qui bloque la synthèse des prostaglandines. On note également une inhibition de l'agrégation plaquettaire, une inhibition de la phospholipase A2.
      -Effet sur la musculature lisse vasculaire : l'extrait chloroformique de la grande camomille fraîche inhibe de façon non réversible l'action contracturante de divers agonistes. Cette stimulation de la contraction des fibres lisses vasculaires apparaît liée à un mécanisme de blocage des canaux potassiques.
      -Activité anticancéreuse : le parthénolide et des lactones similaires ont une activité anticancéreuse in vitro contre des lignées de cellules tumorales comme les fibroblastes humains, le carcinome laryngé, etc. Le parthénolide, extrait de la grande camomille, agit, in vivo, sur le complexe protéinique NF- ?B (nuclear factor kappa B) au sein de cellules de cancer du sein résistantes au tamoxifène, en bloquant l'activité de ce NF- ?B, ce qui rend les cellules de nouveau sensibles à ce produit. Le parthénolide pourrait de ce fait constituer un nouvel anticancéreux multifonctionnel. Mais les indications de la grande camomille dans le contexte de la médecine non conventionnelle ne sont pas définies pour autant.
      -Traitement prophylactique de la migraine : l'action de la grande camomille se ferait par plusieurs voies. Parmi celles-ci se trouvent les mécanismes vus précédemment d'inhibition de la synthèse des prostaglandines, de diminution des spasmes des muscles lisses vasculaires ou de blocage de la sécrétion granulaire des plaquettes.

      Évaluations cliniques :

      Quelques essais cliniques d'évaluation de la grande camomille à prévenir ou soulager les crises de migraines ont été publiées. Pour Bruneton, « leurs conclusions ne sont pas concordantes et, pour beaucoup, leur qualité méthodologique est insuffisante et leur effectif faible ».

      La méta-analyse de cinq essais cliniques versus placebo, randomisés et en double aveugle (avec 343 patients), par le réseau Cochrane, a conclu que les éléments suggérant de façon convaincante que la grande camomille est plus efficace qu'un placebo pour prévenir les crises migraineuses étaient insuffisants.

      Usages médicaux :

      En France, la Note explicative de l'Agence du médicament (1998) admet qu'il est possible de revendiquer pour les parties aériennes de la grande camomille, les indications thérapeutiques suivantes :

      -utilisation interne (voie orale), traditionnellement utilisée dans la prévention des céphalées et le traitement des règles douloureuses ;

      -utilisation externe : aucune

      Selon, European scientific cooperative on phytotherapy (ESCOP), la grande camomille peut être prescrite en prévention des crises migraineuses, à la posologie de 50 à 120 mg de poudre de parties aériennes, pendant plusieurs mois.

      La grande camomille est contre-indiquée pour les femmes enceintes. Et comme beaucoup de plantes de la famille des Asteraceae à lactones sesquiterpéniques, la grande camomille peut être à l'origine de manifestations allergiquesµ{{{5(+)+µ.

      La grande camomille a acquis une bonne réputation en tant qu'herbe médicinale et des recherches approfondies depuis 1970 ont prouvé qu'elle était particulièrement bénéfique dans le traitement de certains types de migraines et de rhumatismes [238, K]. Il est également considéré comme une plante pour traiter l'arthrite et les rhumatismes [254]. Les feuilles et les sommités fleuries sont anti-inflammatoires, antispasmodiques, apéritives, amères, carminatives, emménagogues, sédatives, stimulantes, piquantes, stomachiques, vasodilatatrices et vermifuges[4, 7, 21, 36, 46, 53, 100, 165]. La plante est cueillie au fur et à mesure de sa floraison et peut être séchée pour une utilisation ultérieure[7]. À utiliser avec prudence[165], les feuilles fraîches peuvent provoquer des dermatites et des aphtes si elles sont consommées[238]. Ce remède ne doit pas être prescrit aux femmes enceintes[238]. Un thé fait à partir de la plante entière est utilisé dans le traitement de l'arthrite, du rhume, de la fièvre, etc. On dit qu'il est sédatif et qu'il régule les règles[222, 238]. Une infusion est utilisée pour baigner les pieds enflés[257]. Appliquée à l'extérieur sous forme de teinture, la plante est utilisée dans le traitement des contusions etc[7]. Mâcher 1 à 4 feuilles par jour s'est avéré efficace dans le traitement de certaines migraines[222]{{{5(+) (traduction automatique).

      Original : Feverfew has gained a good reputation as a medicinal herb and extensive research since 1970 has proved it to be of special benefit in the treatment of certain types of migraine headaches and rheumatism[238, K]. It is also thought of as a herb for treating arthritis and rheumatism[254]. The leaves and flowering heads are anti-inflammatory, antispasmodic, aperient, bitter, carminative, emmenagogue, sedative, stimulant, stings, stomachic, vasodilator and vermifuge[4, 7, 21, 36, 46, 53, 100, 165]. The plant is gathered as it comes into flower and can be dried for later use[7]. Use with caution[165], the fresh leaves can cause dermatitis and mouth ulcers if consumed[238]. This remedy should not be prescribed for pregnant women[238]. A tea made from the whole plant is used in the treatment of arthritis, colds, fevers etc. It is said to be sedative and to regulate menses[222, 238]. An infusion is used to bathe swollen feet[257]. Applied externally as a tincture, the plant is used in the treatment of bruises etc[7]. Chewing 1 - 4 leaves per day has proven to be effective in the treatment of some migraine headaches[222]{{{5(+).





    • Autres usages :

        

      Les boutons floraux séchés sont une source d'insecticide. Ils auraient les mêmes propriétés que le pyrèthre (obtenu principalement à partir de T. cinerariifolia). Faites infuser 1 tasse de fleurs séchées dans un litre d'eau chaude savonneuse pendant une heure. Filtrer, puis laisser refroidir légèrement avant utilisation.

      Une huile essentielle de la plante est utilisée en parfumerieµ{{{5(+)µ





    • Petite histoire-géo :

        

      Le nom de genre Tanacetum est d'origine inconnue. L'épithète spécifique parthenium dérive du grec ????????? (parthenion), qui signifie « virginité ». En latin, parthenium désignait diverses plantes comme la pariétaire, la mercuriale annuelle... et la grande camomille (Pline, Dioscoride...). L'encyclopédiste romain du Ier siècle, Pline, disait de la grande camomille : « le parthénium "leucanthès"... Il pousse dans les haies des jardins, a une fleur blanche, une odeur de pomme et un goût amer » (H.N. 21, 176). Pline la recommande en bain de siège contre les inflammations de la matrice, et « appliqué sec avec du miel et du vinaigre, il tire la bile noire ; de ce fait, il est bon pour les vertiges et les calculs » (H.N. 21, 176). Le médecin et chirurgien lombard Guillaume de Salicet (1201-1277) soignait les cicatrices de plaies d'épée ou de flèche avec un onguent contenant des fleurs de camomille bien pulvérisées. Le botaniste anglais John Gerard (1545-1611) décrit plusieurs types de camomille qu'il indique bonnes contre la colique, les calculs et pour ceux qui ont des vertiges (ce qui pourrait être une référence à la migraine). Tanacetum parthenium a une longue histoire d'usage traditionne en Europe pour traiter les maux de tête, les vertiges, les douleurs rhumatismales, la fièvre, les troubles des règles, les complications de l'accouchement, les maux de ventre, le mal de dents et les piqures d'insectes. La grande camomille était traditionnellement cultivée dans les jardins d'une bonne partie de la France. Une enquête ethnobotanique conduite dans les années 1980 en Haute Provence occidentale, révélait qu'elle était toujours cultivée dans les vieux jardins (Lieutaghi, 2009) et commercialisée localement sur une petite échelle dans le réseau des producteurs bio, parfois sous sa forme à capitules doubles, qui rappellent alors ceux de la camomille romaine. C'était la seule camomille médicinale croissant dans la région et usitée traditionnellement. La Grande camomille est actuellement vendue sous forme de gélule, de comprimés, d'huile essentielle ou de tisane. Mais les tisanes en sachets vendues le plus communément dans les magasins diététiques sous le simple nom de « camomille » sont de la Petite camomille (Matricaria recutita)µ{{{wikiµ.



    • Autres infos :

        


      dont infos de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

      • Distribution :

        C'est une plante tempérée. Il est difficile de geler. En Argentine, il passe du niveau de la mer à 2000 m au-dessus du niveau de la mer. Il convient aux zones de rusticité 6-10{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : It is a temperate plant. It is hardy to frost. In Argentina it grows from sea level to 2,000 m above sea level. It suits hardiness zones 6-10{{{0(+x).

      • Localisation :

        Argentine, Asie, Australie, Brésil, Grande-Bretagne, Canada, Caucase *, Chili, République dominicaine, Europe *, Malouines, Inde, Amérique du Nord, Slovénie, Amérique du Sud, Tasmanie, Uruguay, Antilles{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : Argentina, Asia, Australia, Brazil, Britain, Canada, Caucasus*, Chile, Dominican Republic, Europe*, Falklands, India, North America, Slovenia, South America, Tasmania, Uruguay, West Indies{{{0(+x).

      • Notes :

        Il est utilisé en médecine{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : It is used in medicine{{{0(+x).






    • Rusticité (résistance face au froid/gel, climat) :

        

      zone 5-8









    Wikipedia
    Flèche gauche||Flèche droite

    Wikimedia
    Flèche gauche||Flèche droite

    Wikispecies
    Flèche gauche||Flèche droite


    Semeurs.fr
    Flèche gauche||Flèche droite



    Enregistrer et/ou imprimer cette fiche : Aperçu (format pdf) Enregistrer cette fiche : format pdf

    Recherche simple :
    (sans accents)
    (sans accents)


    Recherche multicritères :


    Partie comestible :
    Fruit Feuille Fleur
    Racine Tronc
    Note comestibilité :
    * ** *** **** ***** |
    Note médicinale :
    * ** *** **** *****


    Page de recherche

    Responsabilité : Le Potager de mes Rêves (ainsi que tout membre de cette association) ne peut être tenu responsable pour toute allergie, maladie ou effet nuisible que toute personne ou animal pourrait subir suite à l'utilisation de toute plante mentionnée sur ce site (https://lepotager-demesreves.fr) ; cf. "Notes et mises en garde", pour plus d'informations sur les précautions à prendre.



    Licence Creative Commons

    Partager sur Facebook

    Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !