Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style

Vita > Plantae > Magnoliophyta > Magnoliopsida > Lamiales >
Lamiaceae > Mentha > Mentha x piperita

Recherche simple (sans accents)
Flèche gauche Fiche précédente précédente | AVI. O | Fiche suivantesuivante Flèche droite
Vita > Plantae > Magnoliophyta > Magnoliopsida > Lamiales >
Lamiaceae > Mentha

AVI. O

  
Explications de "AVI.O" :

le A, qui pointe vers le haut, permet de remonter,
le V, qui pointe vers le bas, permet de descendre,
le I permet de dérouler toute la page
(les différentes catégories)
et le O amène ici,
où vous pouvez revenir à l'origine,
en cliquant n'importe où 🙂


À suivre !




Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !

   Note alimentaire   MiamMiamMiamMiam      |      
   Note médicinale  SosSosSosSosSos





img
      imgsuivante Flèche droite

Par Sten Porse, via wikimedia




img
précédente Flèche gaucheimgsuivante Flèche droite

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 1: t. 67 ; 1887), via botanicalillustrations


img
précédente Flèche gaucheimgsuivante Flèche droite

Par Chaumeton F.P. (Flore médicale, vol. 5: t. 234 ; 1831), via botanicalillustrations


img
précédente Flèche gaucheimg      

Par Kohl F.G. (Die officinellen Pflanzen der Pharmacopoea Germanica, t. 139 ; 1891-1895) [F.G. Kohl], via botanicalillustrations










  • Dénominations :

      

    • Nom botanique : Mentha x piperita L. (1753)

    • Synonymes français :

      menthe anglaise, peppermint, menthe poivrée à feuillage frisé [f. crispa], menthe poivrée frisée [f. crispa], menthe poivrée crispée [f. crispa], menthe poivrée à tiges foncées [var. vulgaris]

    • Synonymes :

      Mentha x adspersa Moench 1794, Mentha x atrata Ehrh., Mentha balsamea Willd 1809, Mentha x balsamea Willd. 1809, Mentha x concinna Pérard 1878, Mentha x eriantha K.Koch, Mentha lavanduliodora ined., Mentha nigricans Mill. 1768, Mentha x odora Salisb. 1796, Mentha odorata Sole 1798, Mentha piperita L. 1753, Mentha x piperita var. piperita [var. vulgaris], Mentha piperita var. vulgaris Sole. [var. vulgaris], Mentha x piperoides Malinv. 1907, Mentha x reverchonii Briq. 1889 (synonyme, selon INPN ; synonyme de "Mentha x pyramidalis T ;

    • Noms anglais et locaux :

      black peppermint, curly mint, curled peppermint [f. crispa], hairy peppermint, peppermint, white peppermint, brandy mint, echte Pfeffer-Minze (echte Pfefferminze) (de), Pfefferminze (Pfeffer-Minze) (de), weiße Minze (de), Gartenminze (de), Minze (de), krause Pfefferminze [f. crispa] (de), hortelã-pimenta (pt), hortela apimentada (pt), mjata pere?naja (ru translittéré), miata (ru translittéré), miata perechnaia (ru translittéré), menta piperita (es), hierbabuena (es), yerba buena de pimienta (es), pepparmynta (sv), menta piperina (it), menta pepe (it), menta piperita (it), Pepermunt (nl), felfeli (ar), hibbuk (ar), neanea (ar), naana (ar), lintsao (cn transcrit), la bo he (cn transcrit), pebermynte (da), mienta pieprzna (pl), nané (tr), bala shin (my), pebermynte (da), piparminttu (fi), gamathi pudinah (hi), koshou hakka (jp romaji), seiyou hakka (jp romaji), pepaa minto (jp romaji), paparaminta (sa), b?c hà (vi) ;









  • Miam Consommation (rapports de comestibilité, parties utilisables et usages alimentaires correspondants) :

      

    Feuille (feuillesµ0(+x),27µ [assaisonnementµ(dp*)(0(+x),27(+x))µ {comme aromateµ0(+x),{{{27(+x)µ}] ; feuilles séchéesµ{{{0(+x)µ [base boissons/breuvagesµ{{{(dp*)(0(+x))µ {tisanesµ0(+x)µ}] ; et extraitµ0(+x)µ feuilles : huile essentielleµ{{{27(+x)µ [assaisonnementµ{{{(dp*)(27(+x))µ {arômeµ~~0(+x),~~27(+x)µ}]) et fleur (fleursµ27µ [assaisonnementµ(dp*)(27(+x))µ {comme aromateµ{{{27(+x)µ}]) comestibleµ0(+x)µ.) comestibles.(1*)

    Détails :

    Partie(s) comestible(s)µ{{{0(+x)µ : feuilles, herbe/aromate, feuilles - théµ{{{0(+x)µ.

    Utilisation(s)/usage(s) comestible(s)µ{{{0(+x)µ : planteµ27(+x)µ (feuilles et fleursµ{{{27µ) utilisées comme aromate en l'état ou sous forme d'huile essentielleµ{{{27(+x)µ (obtenue par distillation) utilisée dans l'aromatisation ; elle est fortement aromatisée et est principalement utilisée comme un extrait pour l'aromatisation de bonbons et boissons ; les feuilles séchées peuvent être utilisées pour le théµ{{{0(+x)µ.



    En Grande-Bretagne, la menthe poivrée est utilisée dans la confection de quelques plats. La mint sauce s'obtient en hachant finement la menthe poivrée dans du vinaigre et du sucre. Mais quelques cuisiniers considèrent pourtant qu'elle donne une saveur trop forte aux plats et lui préfèrent la menthe verte (Mentha spicata).

    L'huile essentielle de menthe poivrée est utilisée dans l'industrie alimentaire pour parfumer bonbons (polkagris), dentifrices, chewing-gums, confiseries et boissons alcoolisées. En Angleterre, elle est associée au chocolat dans les célèbres After eight. En Catalogne, on l'ajoute parfois aux soupes, aux salades et aux légumes. Ainsi quelques gouttes d'huile essentielle peuvent être rajoutées à un velouté de petits pois. Dans l'arrière-pays niçois, on l'emploie sous le nom de « basilic sauvage » dans les sauces avec l'huile d'olive et de l'ail.

    La menthe poivrée est utilisée aussi dans la fabrication du schnaps en Alsace par macération (le peppermint schnapps). Elle sert aussi à préparer des cocktailsµ{{{wikiµ.(1*)



    Partie testée : /

    Taux d'humidité Énergie (kj) Énergie (kcal) Protéines (g)
    / / / /

    Pro-
    vitamines A (µg)
    Vitamines C (mg) Fer (mg) Zinc (mg)
    / / / /





  • Précautions Risques et précautions à prendre :

      

    (1*)ATTENTION : cette espèce, lorsqu'elle est consommée sous forme concentrée (huile essentielle) ou en grandes quantités, peut provoquer des avortements donc une certaine prudence est de miseµ{{{(dp*)(5)µ.

    L'huile essentielle de menthe et le menthol peuvent provoquer des troubles graves chez le jeune enfant lorsqu'ils sont appliqués sur les narines et le visage (risque de détresse respiratoire, de coma). La monographie élaborée par l'Agence européenne du médicament (EMEA) précise que son usage n'est recommandé ni avant huit ans, ni chez la femme enceinte ou allaitante. Son utilisation par voie cutanée est réservée à l'adulte ;

    L'obstruction des voies biliaire et l'inflammation de la vésicule biliaire constituent des contre-indications ;
    Le contact avec les muqueuses et les yeux peut provoquer des irritations ;
    De rares cas d'allergie ont été signalés à la suite d'application cutanée. Ne pas utiliser dans le bain ou sur l'ensemble du corps ;
    Certains auteurs préconisent de ne pas l'utiliser chez des sujets épileptiquesµ{{{wikiµ.





  • Usages médicinaux :

      

    Comme à toutes les menthes, la tradition attribue à la menthe poivrée des propriétés aromatiques (toniques, stomachiques) et des propriétés digestives (combattre les lourdeurs, les ballonnements, les gaz).

    Les feuilles de la plante fraîches ou sèches sont utilisées en infusion (de 6 à 9 g/jour). L'huile essentielle extraite de la plante par hydrodistillation est utilisée en usage interne (0,6 à 1,8 ml/jour).

    Au début du XIXe siècle, « elle est regardée comme apéritive, désobstruante, diurétique... On l'emploie aussi comme stomachique, résolutive, emménagogue, et surtout comme antispasmodique ».

    La plante est utilisée en France, par voie orale (en infusion), dans :

    le traitement symptomatique de troubles digestifs (ballonnement, lenteur à la digestion, etc.), y compris ceux qui sont attribués à une origine hépatique ;
    le traitement adjuvant des douleurs liées aux troubles fonctionnels digestifs ;
    pour faciliter les fonctions d'élimination urinaire et digestive.

    En usage local, les médicaments à base de menthe sont utilisés (de fait ce sont généralement des produits à base d'huile essentielle) :

    en cas de prurit, comme adoucissant et comme protecteur (ex. : crevasses, piqûres d'insectes) ;
    en cas de nez bouché, de rhume ;
    pour l'hygiène buccale, en bain de bouche
    comme antalgique dans les affections buccales ou pharyngées (collutoire, pastilles).
    comme analgésique pour lutter contre les maux de tête

    La Commission Européenne précise qu'en Allemagne la menthe poivrée est utilisée en cas de spasmes de la région gastro-intestinale, de la vésicule et des voies biliaires. Autres utilisations possibles par voie externe de l'huile essentielle : soulager les maux de tête (EMEA), migraines et sinusites, les démangeaisons cutanées, les algies rhumatismales et musculaires (usage reconnu en Allemagne) (se renseigner auprès d'un aromathérapeute, médecin ou pharmacien par précaution car c'est une substance très active)µ{{{wikiµ





  • Autres infos :

      

    Plante cultivée industriellement en pays tempérésµ{{{27(+x)µ. Mentha aquatica x Mentha spicata, selon des nombreuses sources ; Mentha aquatica x Mentha suaveolens, selon Tela Botanicaµ{{{(rp*)µ.






  • Rusticité (résistance face au froid/gel, climat) :

      

    -40°C






  • Liens, sources et/ou références

      

    • Sources et/ou références : Tela Botanica ; PASSEPORTSANTÉ.NET ; Aroma-Zone ; Jardin! L'Encyclopédie ; Gernot Katzer´s Spice Pages (en anglais) ; FloreAlpes ; "Dave's Garden" (en anglais) ; Wikipedia ; Wikipedia (en anglais) ; Wikipedia (en allemand) ; 5"Plants For A Future" (en anglais) ;

      dont classification :
      "The Plant List" (en anglais) ; "GRIN" (en anglais) ;

      dont livres et bases de données : 0"Food Plants International" ([Mentha piperita L.], en anglais), 27Dictionnaire des plantes comestibles (livre, page 192 [Mentha x piperita L. et Mentha piperita L.], par Louis Bubenicek) ;

      CDV? ; Tous les légumes (de Victor Renaud, éditions Ulmer, 2003) / détails du livre ; Le Truffaut du Potager (collectif, éditions Larousse, 2010) / détails du livre ; PM

      dont biographie/références de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

      Ambasta, S.P. (Ed.), 2000, The Useful Plants of India. CSIR India. p 366 Bernholt, H. et al, 2009, Plant species richness and diversity in urban and peri-urban gardens of Niamey, Niger. Agroforestry Systems 77:159-179 (Mentha sp.) Bianchini, F., Corbetta, F., and Pistoia, M., 1975, Fruits of the Earth. Cassell. p 202 Bodkin, F., 1991, Encyclopedia Botanica. Cornstalk publishing, p 695 Burkill, H. M., 1985, The useful plants of west tropical Africa, Vol. 3. Kew. Cheifetz, A., (ed), 1999, 500 popular vegetables, herbs, fruits and nuts for Australian Gardeners. Random House p 137 Curtis, W.M., 1993, The Student's Flora of Tasmania. Part 3 St David's Park Publishing, Tasmania, p 545 Dashorst, G.R.M., and Jessop, J.P., 1998, Plants of the Adelaide Plains & Hills. Botanic Gardens of Adelaide and State Herbarium. p 126 Elias, T.S. & Dykeman P.A., 1990, Edible Wild Plants. A North American Field guide. Sterling, New York p 143 Esperanca, M. J., 1988. Surviving in the wild. A glance at the wild plants and their uses. Vol. 2. p 145 Facciola, S., 1998, Cornucopia 2: a Source Book of Edible Plants. Kampong Publications, p 129 Hedrick, U.P., 1919, (Ed.), Sturtevant's edible plants of the world. p 410 Hemphill, I, 2002, Spice Notes. Macmillan. p 245 Kybal, J., 1980, Herbs and Spices, A Hamlyn Colour Guide, Hamlyn Sydney p 130 Ladio, A. H., 2001, The Maintenance of Wild Edible Plant Gatherings in a Mapuche Community of Patagonia. Economic Botany, Vol. 55, No. 2, pp. 243-254 Lawton, B.P., 2002, Mints. A Family of Herbs and Ornamentals. Timber Press. p 150 Lazarides, M. & Hince, B., 1993, Handbook of Economic Plants of Australia, CSIRO. p 162 Low, T., 1991, Wild Herbs of Australia and New Zealand. Angus & Robertson. p 68 (Drawing) Mabey, R., 1973, Food for Free. A Guide to the edible wild plants of Britain, Collins. p 134 MacKinnon, A., et al, 2009, Edible & Medicinal Plants of Canada. Lone Pine. p 286 Martin, F.W. & Ruberte, R.M., 1979, Edible Leaves of the Tropics. Antillian College Press, Mayaguez, Puerto Rico. p 102, 196 Michael, P., 2007, Edible Wild Plants and Herbs. Grub Street. London. p 153 Purseglove, J.W., 1968, Tropical Crops Dicotyledons, Longmans. p 636 Skinner, G. & Brown, 1981, C., Simply Living. A gatherer's guide to New Zealand's fields, forests and shores. Reed. p 31 Solomon, C., 2001, Encyclopedia of Asian Food. New Holland. p 234 Terra, G.J.A., 1973, Tropical Vegetables. Communication 54e Royal Tropical Institute, Amsterdam, p 59 van Wyk, B., 2005, Food Plants of the World. An illustrated guide. Timber press. p 246 Walter, A. & Lebot, V., 2007, Gardens of Oceania. ACIAR Monograph No. 122. p 274 Williams, C.N., Chew, W.Y., and Rajaratnam, J.A., 1989, Tree and Field Crops of the Wetter Regions of the Tropics. Longman, p 229

    • Recherche de/pour :



















Wikipedia
Flèche gauche||Flèche droite

Wikimedia
Flèche gauche||Flèche droite

Wikispecies
Flèche gauche||Flèche droite


Semeurs.fr
Flèche gauche||Flèche droite

marmiton
Flèche gauche||Flèche droite



Enregistrer et/ou imprimer cette fiche : Aperçu (format pdf) Enregistrer cette fiche : format pdf

Recherche simple :
(sans accents)
(sans accents)


Recherche multicritères :

Partie comestible :
Fruit Feuille Fleur
Racine Tronc
Note comestibilité :
* ** *** **** ***** |
Note médicinale :
* ** *** **** *****


Recherche via Google
:




Responsabilité : Le Potager de mes Rêves (ainsi que tout membre de cette association) ne peut être tenu responsable pour toute allergie, maladie ou effet nuisible que toute personne ou animal pourrait subir suite à l'utilisation de toute plante mentionnée sur ce site (https://lepotager-demesreves.fr) ; cf. "Notes et mises en garde", pour plus d'informations sur les précautions à prendre.



Licence Creative Commons

Partager sur Facebook

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !