Originaire d?Asie et présent dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise depuis des millénaires, ce champignon basidiomycète, plus connu sous son nom galénique chinois "língzh", et "man-nen-tak...
→suite

Flèche gauche aléatoire Flèche droite

Accueil Rafraichir Aide
     ⬀
Le Menu donne accès au menu
(c'est votre point de repère) 😊 ;

En dessous vous avez la classification, à partir de la vie (Vita, premier rang) jusqu'à la classe au dessus de la plante, dont vous trouvez ensuite le nom scientifique/botanique (latin) puis le nom commun (français), le cas échéant ;
C'est aussi un lien vers la fiche complète (tout comme la ✖, en bas à droite, et le +, en dessous de la description) ;

Vient alors l'illustration (ou ce qui la remplace, en attendant), la comestibilité : Fruit pour le fruit (et/ou les graines, la pulpe, etc...), Fleur pour les fleurs (et/ou pétales, calice...), Feuille pour les feuilles (et/ou la tige, les pousses...), Racine pour les racines, et enfin Tronc pour le tronc (et/ou l'écorce, la sève...), ensuite les notes alimentaires et médicinales (de 1 à 5 étoiles), la rusticité (résistance au froid/gel) et pour finir la description suivie donc d'un + pour continuer vers la fiche complète.

Et en bas aléatoire, pour passer à une autre fiche de manière aléatoire, entre deux flèches (Flèche gauche et Flèche droite) permettant de rejoindre la fiche précédente et la suivante, pour terminer par Accueil qui ra-mène à l'accueil, Retour qui permet de revenir en arrière, Rafraichir qui rafraichit la page, et Aide qui vous amène ici 🙂
     ⬂



Coeur (menu général)

Vita > Fungi > Basidiomycota > Agaricomycetes > Polyporales >
Ganodermataceae > Ganoderma > Ganoderma lucidum - idu : 14430
  Recherche simple
Flèche gauche Fiche précédente | AVI. O | Fiche suivante Flèche droite
Vita > Fungi > Basidiomycota > Agaricomycetes > Polyporales > Ganodermataceae > Ganoderma
AVI. O

  
Explications de "AVI.O" :

le A, qui pointe vers le haut, permet de remonter,
le V, qui pointe vers le bas, permet de descendre,
le I permet de dérouler toute la page
(les différentes catégories)
et le O amène ici,
où vous pouvez revenir à l'origine,
en cliquant n'importe où 🙂


À suivre !




Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !


   
Note alimentaire  

MiamMiamMiam     |    

   Note médicinale  

SosSosSosSosSos

Flèche gauche aléatoire Flèche droite

Accueil Rafraichir AVI.O





Illustration Ganoderma lucidum, Par Eric Steinert, via wikimedia
      Illustration Ganoderma lucidum, Par Eric Steinert, via wikimedia  - Fermer      

Par Eric Steinert, via wikimedia












  • Dénominations

    :

      

    • Nom botanique :

      Ganoderma lucidum (Leysser ex Fr.) Karsten

    • Synonymes français

      :

      reishi

    • Synonymes

      :

      Ganoderma japonicum (Fr.) Lloyd, Polyporus lucidum Leyss. Fr

    • Noms anglais et locaux

      :

      Reishi mushroom, Lacquered bracket fungus ;





  • Description et culture

    :

      

    • Description

      :

      Originaire d?Asie et présent dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise depuis des millénaires, ce champignon basidiomycète, plus connu sous son nom galénique chinois "língzh", et "man-nen-také" ou "Reishi" au Japon, fait partie des champignons les plus connus en médecine chinoise. Bien que rattaché à l'ordre des polypores, il possède un stipe (pied) et un chapeau différencié, et peut pousser (en apparence) à même le sol. Si on tient ce champignon par la base de son long pied, avec la tête en bas, montrant sa face inférieure concave, la ressemblance avec une louche est flagrante. D'où les nombreux noms vernaculaires intégrant le mot « louche »(cf. wiki).

      Il produit un sporophore dont le chapeau mesure de 4 à 20 cm de diamètre et de 1,5 à 3 cm d'épaisseur et a une apparence de louche en bois d'acajou verni lorsqu'il est retourné. Il est d'abord de couleur jaune puis brun-rouge. Il est arrondi ou en forme de rein, sillonné et zoné concentriquement et légèrement ridé radialement (comme du bois). Une cuticule cornée brillante comme de la laque le recouvre entièrement, d'où son nom. La marge est plus claire, puis fonçant. Les tubes et pores sont fins, jaunâtres puis bruns, souvent couverts d'une pruine blanchâtre. Le pied, généralement latéral, a une longueur variant entre 4 et 20 cm, est noueux, brun-noir et luisant. La chair mince et fibreuse a une teinte beige-brun et dégage une odeur faible. Bien que coriace, le champignon disparaît en hiver. Toutefois, il peut être desséché et se conserver alors de nombreuses années.

      Sa chair mince et fibreuse a une teinte beige-brun et dégage une odeur faible.

      Il pousse de juin à novembre en Europe, à même le sol à proximité et sur les racines enterrées des feuillus (y compris d'arbres fruitiers). Sans être rare, il pousse seul ou en très petits groupes. Bien que coriace, le champignon disparaît en hiver. Toutefois, il peut être (des)séché et se conserver alors de nombreuses années.

      Des kits de cultures (balles de 2kg avec spores), ainsi que des clous de mycelium (cf. « multiplication »), sont commercialisés pour la production domestiqueµ{{{(dp*)(wiki,+x)µ.

    • Multiplication

      :

        

      cloups de mycelium cloups de mycelium détail culture photos culture



    • dont infos de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

      • Description

        :

        Un champignon en forme de parapluie. La surface supérieure est brillante. Il a de nombreuses vagues comme des rides et est jaune avec du rouge près des bords. En dessous, il est brun pâle ou blanc. La tige est dure et brun foncé{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : An umbrella shaped mushroom. The upper surface is shiny. It has many wave like wrinkles and is yellow with red near the edges. Underneath it is pale brown or white. The stalk is hard and dark brown{{{0(+x).

      • Culture

        :

        Les plantes peuvent être cultivées à partir de spores{{{0(+x) (traduction automatique).

        Original : Plants can be grown from spores{{{0(+x).



  • Miam

    Consommation

    (rapports de comestibilité, parties utilisables et usages alimentaires correspondants) :

      

    En Chine ou au Japon, on le consomme frais ou séché (coupé en morceaux ou réduit en poudre), sous forme d'infusion ou, plus rarement, cru (comme c'est le cas du Shiitaké et du Maitaké). En raison de son goût amer, vous pouvez le mélanger avec diverses boissons : café, lait, chocolat chaud, smoothies, etc. Il est généralement utilisé quotidiennement, pour ses propriétés médicinalesµ{{{(dp*)(wiki,+x)µ.



    Partie testée

    : /

    Taux d'humidité Énergie (kj) Énergie (kcal) Protéines (g)
    / / / /

    Pro-
    vitamines A (µg)
    Vitamines C (mg) Fer (mg) Zinc (mg)
    / / / /



  • Précautions

    Risques et précautions à prendre

    :

      

    néant, inconnus ou indéterminés.



  • Usages médicinaux

    :

      

    Il est traditionnellement utilisé pour renforcer le système immunitaire, donner de la vitalité et lutter contre le vieillissement, d?où ses surnoms : « champignon de l?immortalité » ou « roi des herbes ».

    Il est recommandé de le consommer le matin, à jeun, ou le soir avant le coucher, généralement sous forme de cures de trois semaines, en deux fois, espacée par une semaine de pause, avec un dosage variant entre 300 mg (pour des extraits riches en molécules actives) et 9 g (pour le champignon frais ou séché) par jour.

    Ce champignon fait partie de la pharmacopée traditionnelle chinoise au moins depuis la dynastie Yuan. Les premières recherches cliniques ont montré une amélioration de la respirations chez 2000 patient bronchitiques. Au Japon il a une longue réputation et usage de talisman ou de symbole de porte-bonheur.

    Actuellement, les scientifiques portent de plus en plus d?intérêt pour ce champignon dont la composition nutritionnelle et les propriétés diverses ont démontré son intérêt en phytothérapie.

    Une revue critiquant des publications académiques (2021), portant sur ses propriétés nutritionnelles, cosmétiques, chimiques, pharmacologiques (diabète, inflammation, épilepsie, neurodégénérescence, cancer, anxiété, maladies cardiaques, dépression, maladies hépatiques et troubles immunitaires), toxicologiques, met en évidence le manque de données cliniques. Les auteurs écrivent « la plupart des études précliniques montrent un certain nombre d'inconvénients... des données cliniques de qualité sont hautement nécessaires pour soutenir les activités pharmacologiques chez l'humain ». Et, dans le domaine de la nutrition : « les études cliniques concernant la sécurité, l'efficacité, les interactions avec les aliments et les boissons, l'utilisation continue, la tératogénicité, la mutagénicité et la génotoxicité font défaut ».

    Les études in vitro ou sur modèle murin ont montré des propriétés anticancéreuses, un étude clinique contre placébo (2020)sur des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules soumis à une chimiothérapie a montré l'absence se toxicité chez les patients traités et une légère amélioration de la qualité de vie. Son efficacité contre l'activité du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) a également été montrée et modélisée. Plusieurs composés présents dans Ganoderma lucidum ont été isolés. Parmi ceux auxquels on associe une activité anti-VIH, on trouve le ganodériol F, le ganodermanontriol, et des terpènes comme le ganodermanondiol et l'acide ganolucidique.

    Les composés actifs (principalement anti-oxydants) varient selon les stades de maturité et les parties du champignons : les stipes au stade de maturité des spores contiennent beaucoup de composés phénoliques totaux et les flavonoïdes totaux, le chapeau au même stade est riche en polysaccharides, et d'autre part les milieux et conditions de culture affectent le métabolisme des nutriments et les activités des enzymes antioxydantes du champignonµ{{{(dp*)(wiki,+x)µ.


  • Autres infos

    :

      

    dont infos de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

    • Statut

      :

      C'est une plante cultivée utilisée comme herbe tonique. Il est disponible séché dans les magasins chinois en Australie. (Comme Ganoderma japonica{{{0(+x) (traduction automatique).

      Original : It is a cultivated plant used as a tonic herb. It is available dried in Chinese stores in Australia. (As Ganoderma japonica){{{0(+x).

    • Distribution

      :

      Une plante tropicale. Il pousse comme base de chêne et d'autres arbres à feuilles caduques. Au Yunnan{{{0(+x) (traduction automatique).

      Original : A tropical plant. It grows as the base of oak and other deciduous trees. In Yunnan{{{0(+x).

    • Localisation

      :

      Africa, Asia, China, East Africa, Europe, Indochina, Iran, Italy, Laos, Malaysia, Myanmar, SE Asia, Tanzania, Thailand, Vietnam{{{0(+x) (traduction automatique).

      Original : Africa, Asia, China, East Africa, Europe, Indochina, Iran, Italy, Laos, Malaysia, Myanmar, SE Asia, Tanzania, Thailand, Vietnam{{{0(+x).

    • Notes

      :

      Il est utilisé en médecine{{{0(+x) (traduction automatique).

      Original : It is used in medicine{{{0(+x).




  • Liens, sources et/ou références



      

    • Sources et/ou références :

      MR.GINSENG.COM ; Mes bienfaits ; Wikipedia ;

      dont livres et bases de données : 0"Food Plants International" (en anglais) ;

      dont biographie/références de "FOOD PLANTS INTERNATIONAL" :

      Boa, E. R., 2004, Wild edible fungi and their importance to people. FAO Non Wood Forest Products Booklet 17 ; Bremness, L., 1994, Herbs. Collins Eyewitness Handbooks. Harper Collins. p 289 ; Brown, D., 2002, The Royal Horticultural Society encyclopedia of Herbs and their uses. DK Books. p 220 ; Chai, P.P.K., 2000, Development of the Lanjak Entimau Wild life sanctuary. Final report. ITTO and Sarawak Forestry. p 24 ; Chin, H. F., 1999, Malaysian Vegetables in Colour. Tropical Press. p 106 ; Facciola, S., 1998, Cornucopia 2: a Source Book of Edible Plants. Kampong Publications, p 253 ; Hall, I. R., et al, 2003, Edible and Poisonous Mushrooms of the World. Timber Press. p 311 ; Gryzenhout, M., 2010, Mushrooms of South Africa. Pocket Guide. Struik. p 84 ; Hani Medicine of Xishuangbanna, 1999, p 27 ; Hu, Shiu-ying, 2005, Food Plants of China. The Chinese University Press. p 268 ; Kaufmann, B. et al, 1999, The Great Encyclopedia of Mushrooms. Konemann. p 215 ; Kaye, G.C., 1986, Wild and Exotic Mushroom Cultivation in North America ; Kunshan, Shi, Non-wood forest products in Asia. FAO Corporate Document Repository ; www.plantnames.unimelb.edu.au (Listed as inedible. )

    • Recherche de/pour :








Dernière modification le :
vendredi 12 janvier 2024, à 10h56


Wikipedia
Flèche gauche||Flèche droite

Wikimedia
Flèche gauche||Flèche droite

Wikispecies
Flèche gauche||Flèche droite


Semeurs.fr
Flèche gauche||Flèche droite

MycoDB
Flèche gauche||Flèche droite



Enregistrer et/ou imprimer cette fiche : Aperçu (format pdf) Enregistrer cette fiche : format pdf

Recherche simple :


Recherche multicritères :


Partie comestible :
Fruit Feuille Fleur
Racine Tronc
Note comestibilité :
* ** *** **** ***** |
Note médicinale :
* ** *** **** *****


Page de recherche





Responsabilité : Le Potager de mes Rêves (ainsi que tout membre de cette association) ne peut être tenu responsable pour toute allergie, maladie ou effet nuisible que toute personne ou animal pourrait subir suite à l'utilisation de toute plante mentionnée sur ce site :
(https://lepotager-demesreves.fr) ;
Cf. "Notes et mises en garde", pour plus d'informations sur les précautions à prendre.



Licence Creative Commons


Partager sur Facebook


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !