Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).

Illustration
Dernière modification le :
mercredi 20 décembre 2023, à 09h20

Rafraichissant

(7 espèces - liste non exhaustive)

A

Anthriscus cerefolium, Cerfeuil

img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15/-17°C (-5 à 26°C selon d'autres sources)

legume-feuille (laitue)legume-racine (carotte)

Note : ***

Détails : Les feuilles fraîches (faisant partie des fines herbes) sont employées ciselées pour aromatiser diverses préparations culinaires : sauces, potages, crudités, salades, omelettes, grillades… ; en cas de cuisson, on les ajoute de préférence au dernier moment.



Feuille (feuilles [nourriture/aliment : salade ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et racine comestible.(1*)



Plante consommée localement.



Le cerfeuil se commercialise sous forme fraîche, séchée ou déshydratée. Les feuilles fraîches, ciselées sont employées pour aromatiser diverses préparations culinaires : sauces, potages, crudités, salades, omelettes, grillades… Il fait partie des fines herbes.



Pour les plats cuisinés, il s'ajoute au dernier moment, en fin de cuisson.


Précautions

(1*) Toxicité potentielle de la plante entièreµ{{{27(+x)µ, probablement dûe à la présence de furocoumarines (ou furanocoumarines) : agents toxiques photosensibles ; voir toxine et genre Anthriscus, pour plus d'informations. ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles et les feuilles de cerfeuil, et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ;
leurs tiges sont toutefois suffisamment différentes pour les identifieµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Usages médicinaux : Usage externe :

Le masque au cerfeuil purifie et adoucit la peau. Un cataplasme appliqué sur les paupières fermées rafraîchit les yeux fatigués.

Le suc frais serait utilisé avec du souci Ce lien renvoie vers une page d'homonymie, pour traiter les ulcères.

Les sommités fleuries et semences en décoction peuvent être utilisées en bains de siège pour les hémorroïdes, en cataplasme tiède pour les douleurs rhumatismales.

Usage en décoction :

Propriétés : diurétique, dépuratifµ{{{wikiµ.


B

Borago officinalis, Bourrache

img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-9

legume-fleurlegume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles et pousses crues [base boissons27(+)/breuvages {frai(che)s}] ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert] ; dont jeunes feuilles et pousses crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}]]) et fleur (fleurs et sommités crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert]) comestible.



Feuilles - brutes/crues ; plante entière consommée crue lorsque jeune, en salade et cuite plus tard comme légume vert (potherbe). Plante importante localement. Cultivée comme plante mellifère.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante, mais pas l'huile obtenue à partir des graines, contient de petites quantités d'alcaloïdes (pyrrolizidine) qui peuvent causer des dommages au foie et un cancer du foie{{{5(+)µ ; ces alcaloïdes sont présents en trop petite quantité pour être nocif, sauf si vous faites de la bourrache, une grande partie de votre alimentation, bien qu'il serait sage pour les gens ayant des problèmes de foie d'éviter d'utiliser les feuilles ou les fleurs de cette planteµ{{{5(K)µ.

Note médicinale : ***

E

Embelia ribes,
img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

legume-fruit (tomate)legume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Parties comestibles : feuilles, fruits, épices ; -jeunes feuilles et pousses - crues ; souvent utilisé comme plat d'accompagnement avec du riz, lorsque les feuilles sont généralement mélangées avec d'autres légumes verts ; de saveur acide, les feuilles peuvent être utilisées comme substitut du tamarin dans les soupes et les plats de légumes ; -fruits - crus ; de saveur aigre-douce, ils sont consommés comme un mets délicat, principalement par les enfants ; le fruit séché est utilisé comme adultérant du poivre noir ; une boisson sucrée et rafraîchissante peut être préparée à partir des feuilles et des fruits ; les jeunes tiges sont mâchées comme une friandise.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Les baies séchées (graines) sont altératives, anthelminthiques, carminatives et stimulantes [304]. Un extrait aqueux des baies a montré une activité antifertilité [304]. Les baies en poudre sont largement utilisées pour tuer les ténias - l'huile de ricin est prise plus tard pour expulser le ver mort [304, 310]. Une pâte de baies est utilisée pour traiter les problèmes de peau tels que la teigne [304]. La pâte, mélangée à de l'huile, a été utilisée comme cataplasme pour traiter les maux de tête [304]. La pulpe est purgative [304]. Le jus frais est rafraîchissant, diurétique et laxatif [304]. Les feuilles, associées au gingembre, ont été utilisées comme bain de bouche pour traiter les ulcères et les maux de gorge [304]. Une pâte d'écorce est appliquée sur la poitrine pour traiter les maladies pulmonaires telles que la pneumonie [304]. Une infusion de racines est administrée pour traiter la toux et la diarrhée [310].

H

Hibiscus sabdariffa, Oseille de guinée

img



legume-fruit (tomate)legume-fleurlegume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Fleur (calice {cru ou cuit [bouilli, grillé]} [nourriture/aliment, base boissons/breuvages {bissap/karkadé et ersatz/succédané, feuille (jeunes et/ou tendres feuilles, pousses et tiges consommées [nourriture/aliment {crues, en salade, ou cuites, comme légume{{{~}, base boissons fermenté(e)s et/ou assaisonnement]) et fruit (graines [nourriture/aliment et base boissons/breuvages {substitut du café} : séchées et/ou torréfiées et moulues]) comestibles.



Calices, feuilles, graines, fleurs - thé, légumes.

Le calice frais (le verticille, spire extérieure de la fleur, composé de sépales) est consommé cru, en salade, est cuit et utilisé comme aromatisant dans les gâteaux, etc, et est également utilisé dans la confection de gelées, soupes, sauces, marinades, puddings, confitures, etc... ; il est riche en acide citrique et pectine et est donc utile pour faire des confitures, gelées, etc... ; il est également utilisé pour ajouter une couleur rouge et pour aromatiser les tisanes ; il peut aussi être rôti et utilisé comme un substitut de café ; enfin, une boisson rafraîchissante et très populaire peut être obtenue en faisant bouillir le calice, en l'édulcorant/adoucissant avec du sucre et en ajoutant du gingembre.

Les fleurs peuvent être utilisées pour parfumer les boissons.

Jeunes et/ou tendres feuilles, pousses et tiges consommées crues, en salade, ou cuites, comme légume (feuilles cuites comme potherbe), et comme assaisonnement dans les currys (elles ont un une saveur acide, rappelant la rhubarbe), et aussi à la base d'une boisson fermentée. Les graines peuvent être mangées ; elles peuvent être séchées et/ou torréfiées et moulues (broyeés/réduites en poudre) puis ensuite utilisées dans les soupes et les sauces grasses/huileuses ; grillées, elles ont été utilisées comme substitut du café qui est dit avoir des propriétés aphrodisiaques ; elles peuvent également être pressées pour l'huile, probablement comestible, qu'elles produisent à hauteur de 20%. La racine est comestible mais très fibreuse, mucilagineuse, et sans trop de saveur.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

M

Melissa officinalis, Mélisse officinale

img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : -24°C

legume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : En cuisine, les feuilles donnent une saveur fraîche aux viandes, poissons, salades de fruits et de légumes, soupes, sauces, cakes et tisanes/infusions. Choisir les plus jeunes et celles qui n’ont pas fleuri. Ciselées dans les salades, elles apportent une agréable note citronnée.



Partie(s) comestible(s) : feuilles, herbe/aromate, épice, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-feuilles parfumées au citron utilisées crues ou cuites pour les boissons ou pour aromatiser les aliments (comme aromatisant de salades, comme condiment et comme aromatisant de liqueurs) ; elles sont ajoutées aux plats de viandes et de légumes, et dans les soupes et les sauces ; les feuilles peuvent être utilisées pour le thé.



Feuille (feuilles {crues ou cuites} [base boissons/breuvages {tisanes} et/ou assaisonnement {comme herbe/aromate, épice, condiment et aromatisant de liqueurs}]) comestible.



Elle est utilisée en Espagne pour aromatiser le lait. Elle entre dans la composition de certaines liqueurs, comme la Bénédictine, et la recette des cornichons du Spreewald, spécialité du Brandebourg qui fait l'objet d'une indication géographique protégée.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : La mélisse s’est faite un nom dans le domaine médicinal depuis déjà bien longtemps (Antiquité). Comme remède naturel, en infusion, les feuilles de la mélisse aide à combattre le nervosisme, les angoisses, le stress psychique, les coliques, l’herpès, l’hypertension ou encore l’hypothyroïdie, en cas d’agitation ou de troubles gastro-intestinaux, par exemple.

T

Trifolium pratense, Trèfle des prés

img



legume-fruit (tomate)legume-fleurlegume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Feuille (dont pousses ; crues ou cuites), fleur (fraîches, dont têtes fleuries ; aromatisantes (crues/cuites)) et graines (farine, dont germes) comestibles.



feuilles, pousses et fleurs fraîches crues/cuites (ex. : en salades ou comme potherbe) et/ou aromatisantes, et en infusions ; feuilles et pousses marinées ou lactofermentées



Le trèfle est une plante comestible.



Les feuilles, sans le pétiole un peu coriace, sont bonnes crues en salades ou cuites comme légume. Leur saveur est douce et agréable.



Les inflorescences s'ajoutent aux salades ou aux desserts. Les enfants jouent parfois à sucer les fleurs afin de profiter du nectar qu?elles libèrent au soleil. Séchées et pulvérisées, on mélangeait parfois ces fleurs à la farine pour faire du pain.



On peut en moudre les graines pour en faire de la farine ou les faire germer pour un apport supplémentaire en vitamines.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Le trèfle des prés est aussi une plante médicinale riche en phytoestrogènes (isoflavones), utilisée contre les symptômes liés à la ménopause (mais des études cliniques sont encore nécessaires).

Traditionnellement utilisée contre les diarrhées, la toux et les éruptions cutanées chroniques, l'infusion de trèfle des prés est dépurative et rafraîchissante pour les yeux fatigués. Les inflorescences sont dépuratives, diurétiques et cholagogues. Les têtes florales peuvent être appliquées par voie externe pour apaiser des affections cutanées (brûlures, eczéma). Elles sont aussi parfois utilisées dans les médicaments contre les affections de la gorge car elles ont un effet apaisantµ{{{wikiµ.


U

Umbilicus rupestris Nombril-de-Vénus commun

img



legume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles. Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : Feuilles - crues ou cuites. Elles sont tendres et ont une saveur douce très acceptable, lorsqu'elles sont jeunes, en hiver et au début du printemps, où elles peuvent être utilisées en quantité dans les salades, mais un goût plus relevé, moins agréable, en été.



Les feuilles vertes, voire les tiges, sont comestibles crues (en dehors de la saison estivale) : très tendres, elles ont un goût de concombre juteux et une texture un peu gélatineuse. Les feuilles plus âgées peuvent être légèrement acidulées à l'aube (goût dû à l'accumulation nocturne d'acide citrique, isoctrique et malique synthétisés au cours du métabolisme acide crassulacéen et à la désacidification diurne progressive). Elles peuvent être conservées dans du vinaigre à la manière des cornichons ou préparées en salade. Les inflorescences également comestibles sont amères et peu plaisantes à manger.



En Bretagne, on écrasait ses feuilles fraîches pour en extraire le suc dont on frottait avec un chiffon les poêles et crêpières pour les « graisser », évitant ainsi que la nourriture s'y attache. Cette technique était notamment utilisée pour « culotter » les poêles lorsqu'elles étaient neuves. Le nom breton de la plante, krampouezh-mouezig (crêpes musicales) fait peut-être allusion au crépitement du métal chaud lorsque la feuille est appliquée dessus.



Dédiée à la déesse Vénus à qui on réserve souvent les plantes les plus raffinées, elle entrait au Moyen Âge dans la composition des filtres d'amour.




Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Usages médicinaux : Les feuilles ont un usage médicinal : diurétiques, cholagogues, vulnéraires ; après en avoir retiré la cuticule inférieure, on les applique sur les plaies pour les aider à cicatriser, sur les brûlures pour en calmer la douleur ou comme maturatif pour soigner abcès, furoncles et panaris. Cet usage est résumé dans l'expression de l'ethnobotaniste Pierre Lieutaghi, « un pansement tout préparé »µ{{{wikiµ.

Les feuilles sont légèrement analgésiques[7]. Le jus et l'extrait de la plante ont une vieille réputation pour le traitement de l'épilepsie[4]. Les feuilles sont également transformées en cataplasme et utilisées dans le traitement des hémorroïdes, des brûlures légères et des échaudures[4, 7]. Une décoction de feuilles est considérée comme rafraîchissante et diurétique et le jus pris à l'intérieur est réputé excellent pour traiter les inflammations du foie et de la rate






Responsabilité : Le Potager de mes Rêves (ainsi que tout membre de cette association) ne peut être tenu responsable pour toute allergie, maladie ou effet nuisible que toute personne ou animal pourrait subir suite à l'utilisation de toute plante mentionnée sur ce site (https://lepotager-demesreves.fr) ; cf. "Notes et mises en garde", pour plus d'informations sur les précautions à prendre.



Licence Creative Commons


Page Facebook du Potager de mes/nos Rêves


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !