Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête



Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 116, au 2 Novembre 2020) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Hypoglycémiant

(17 espèces - liste non exhaustive)

A

Actaea racemosa, Actaea racemosa,
fiche|retour
Actaea racemosa L.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-10

feuille

Détails :

feuille.(1*)

Feuilles ; attention.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante est toxique à fortes doses ; de fortes doses irritent les centres nerveux et peuvent provoquer un avortement ; troubles gastro-intestinaux, hypotension, nausées, maux de tête. Non recommandé pendant la grossesse ou pendant l'allaitement ; ne pas prendre en concomitance avec du fer.

Note médicinale : ****

Autres usages : L'actée à grappes noires est un remède traditionnel des Indiens d'Amérique du Nord où elle était principalement utilisée pour traiter les problèmes des femmes, en particulier les règles douloureuses et les problèmes liés à la ménopause [254]. Un remède à base de plantes populaire et largement utilisé, il est efficace dans le traitement de diverses maladies [4]. La racine est altérative, antidote, antirhumatismale, antispasmodique, astringente, cardiotonique, diaphorétique, diurétique, emménagogue, expectorante, hypnotique, sédative, tonique et vasodilatatrice [4, 7, 21, 46, 57, 165, 192, 222]. Il est récolté à l'automne au fur et à mesure que les feuilles meurent, puis coupé en morceaux et séché [4]. La racine est toxique en cas de surdosage, elle doit être utilisée avec prudence et être complètement évitée par les femmes enceintes [222]. Voir également les notes ci-dessus sur la toxicité. Les ingrédients médicalement actifs ne sont pas solubles dans l'eau, donc une teinture de racine est normalement utilisée [222]. Il est utilisé dans le traitement des rhumatismes, comme sédatif et emménagogue [213]. Il est traditionnellement important dans le traitement des plaintes des femmes, agissant spécifiquement sur l'utérus, il soulage les crampes utérines et a été utilisé pour aider à l'accouchement [222, 268]. La recherche a montré que la racine a une activité oestrogénique et on pense qu'elle réduit les niveaux d'hormone lutéinisante hypophysaire, diminuant ainsi la production ovarienne de progestérone [222, 254]. La racine est également hypoglycémique, sédative et anti-inflammatoire [222]. Utilisé en association avec le millepertuis (Hypericum perforatum), il est efficace à 78% dans le traitement des bouffées de chaleur et autres problèmes de ménopause [254]. Il a été démontré qu'un extrait de racine renforce l'organe reproducteur mâle chez le rat [222]. La racine contient de l'acide salicylique, ce qui la rend utile dans le traitement de divers problèmes rhumatismaux - elle est particulièrement efficace au stade aigu de la polyarthrite rhumatoïde, de la sciatique et de la chorée [268]. Son action sédative le rend utile pour traiter une gamme d'autres plaintes, y compris les acouphènes et l'hypertension artérielle [254]. Les racines sont utilisées pour fabriquer un remède homéopathique [232]. Ceci est principalement utilisé pour les femmes, en particulier pendant la grossesse [232]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Cimicifuga racemosa (Actaea racemosa) pour les troubles climatériques (ménopause) et le syndrome prémenstruel. (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Agrimonia eupatoria, Agrimonia eupatoria,
fiche|retour
Agrimonia eupatoria L.
Nom français : Aigremoine eupatoire
Illustration
Illustration

Illustration


fleur ; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (feuilles et tiges fraîches ou séchées [base boissons/breuvages : thé {infusion, possédant une finesse et un arôme particuliers, bue chaude ou froide, seule ou ajoutée à du thé de Chine, elle était autrefois très populaire }]) et fleur (idem feuille) comestibles.

Note médicinale : ***

Allium cepa, Allium cepa,
fiche|retour
Allium cepa L.
Nom français : Oignon

feuille ; racine

Note : *****

Détails :

feuille ; racine (bulbe).(1*)

Racine (bulbes : crus ou cuits [nourriture, feuille (feuilles : idem bulbes, ex. comme potherbe ; germes (graines germées) : crus [nourriture/aliment : salade]) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)Voire genre Allium pour les précautions à prendre (risques de confusion et possible toxicité à fortes doses).

Note médicinale : ***

Apium graveolens, Apium graveolens,
fiche|retour
Apium graveolens L.
Nom français : Céleri
Illustration
Illustration

Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-10

fruit ; feuille ; racine

Détails :

fruit (graines) ; feuille ; racine

Feuille (feuilles crues ou cuites [nourriture/aliment {ex. : comme potherbe}]), fruit (graines [assaisonnement : condiment]) et racine (racines crues ou cuites [nourriture/aliment : légume]) comestibles. (1*)


Précautions à prendre

(1*) Les feuilles, dans les sols fertiles, accumulent dangereusement les nitrates.

Note médicinale : ***

Atractylodes lancea, Atractylodes lancea,
fiche|retour
Atractylodes lancea (Thunb.) DC.

racine

Détails :

racine

Racine - crue ou cuite ; extrêmement riche en vitamine A, elle contient également 1,5% d'huiles essentielles.

Note médicinale : ***

Autres usages : Cette plante est largement utilisée en médecine traditionnelle chinoise [238]. La racine est une herbe tonique douce-amère qui agit principalement sur le système digestif [238]. La racine est antibactérienne, antiémétique, apéritive, digestive, diurétique, hypoglycémique, sédative, estomacique et tonique [174, 176, 178, 238]. Il est souvent utilisé en conjonction avec d'autres herbes telles que Codonopsis tangshen et Glycyrrhiza uralensis [238]. Il est utilisé dans le traitement du manque d'appétit, des troubles digestifs tels que dyspepsie, distension abdominale et diarrhée chronique, polyarthrite rhumatoïde, ?dème, transpiration spontanée et cécité nocturne [176]. Les racines sont récoltées à l'automne et cuites pour être utilisées dans les toniques [238].

B

Baccharis genistelloides, Baccharis genistelloides,
fiche|retour
Baccharis genistelloides (Lam.) Pers.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note médicinale : ****

Autres usages : La plante entière est abortive, analgésique, antiacide, anthelminthique, anti-inflammatoire, antivirale, amère, purifiante du sang, diaphorétique, digestive, diurétique, fébrifuge, hépatique, hypoglycémique, laxative et tonique [318]. La plante contient jusqu'à 20% de flavonoïdes, dont la quercétine, la lutéoline, la népétine, l'apigénine et l'hispiduline [318]. Ceux-ci sont considérés comme les principaux constituants actifs [318]. Des études ont montré que l'hispiduline a un effet particulièrement bénéfique sur le foie, bien qu'elle soit plus efficace lorsqu'elle est utilisée en association avec la plante entière [318]. Plusieurs nouveaux produits chimiques végétaux appelés diterpénoïdes de clérodane ont également été identifiés et il a été démontré qu'ils avaient des effets maximaux contre les vers [318]. Cela pourrait expliquer la longue histoire d'utilisation de carqueja comme agent pour expulser les vers intestinaux [318]. Plusieurs autres essais ont été menés sur les propriétés médicinales du carqueja. Ceux-ci ont soutenu les utilisations traditionnelles de la plante pour réduire l'acidité gastrique, traiter les ulcères, réduire l'inflammation et abaisser l'hypertension artérielle [318]. Carqueja a également longtemps été utilisé en Amérique du Sud comme une aide naturelle pour le diabète, et plusieurs études confirment sa capacité à abaisser la glycémie [318]. L'activité antivirale de la plante a également été vérifiée dans la recherche avec des extraits d'eau montrant une activité contre les virus de l'herpès simplex I et de la stomatite vésiculaire à de faibles doses [318]. Il a également montré une inhibition in vitro de la réplication du virus VIH dans les cellules T, qui semble être principalement due à la substance acide 3,5-dicaféoylquinique qui se trouve dans la plante [318]. Cette substance est un puissant inhibiteur du VIH à des doses aussi faibles que 1 mcg / ml [318]. La plante a longtemps été utilisée par les peuples indigènes de la forêt tropicale pour soigner un large éventail de maladies courantes [318]. Dans l'utilisation moderne à base de plantes, il est principalement apprécié comme tonique, amer, fébrifuge et estomacique, avec un effet particulièrement bénéfique sur le foie et le système digestif. Il est principalement utilisé pour traiter les maladies du foie, pour renforcer la fonction gastrique et intestinale et pour aider à purger les obstructions du foie et de la vésicule biliaire [318]. Il est également utilisé pour traiter diverses autres affections, notamment le paludisme, le diabète, les ulcères d'estomac, les maux de gorge et l'amygdalite, l'angine de poitrine, l'anémie, la diarrhée, l'indigestion, l'hydropisie, l'inflammation urinaire, les troubles rénaux, les vers intestinaux, la lèpre et une mauvaise circulation sanguine [ 318]. Dans l'utilisation moderne à base de plantes, il est principalement apprécié comme tonique, amer, fébrifuge et stomacal, avec un effet particulièrement bénéfique sur le foie et le système digestif. Il est principalement utilisé pour traiter les maladies du foie, pour renforcer la fonction gastrique et intestinale et pour aider à purger les obstructions du foie et de la vésicule biliaire [318]. Il est également utilisé pour traiter diverses autres affections, notamment le paludisme, le diabète, les ulcères d'estomac, les maux de gorge et l'amygdalite, l'angine de poitrine, l'anémie, la diarrhée, l'indigestion, l'hydropisie, l'inflammation urinaire, les troubles rénaux, les vers intestinaux, la lèpre et une mauvaise circulation sanguine [ 318]. Dans l'utilisation moderne à base de plantes, il est principalement apprécié comme tonique, amer, fébrifuge et stomacal, avec un effet particulièrement bénéfique sur le foie et le système digestif. Il est principalement utilisé pour traiter les maladies du foie, pour renforcer la fonction gastrique et intestinale et pour aider à purger les obstructions du foie et de la vésicule biliaire [318]. Il est également utilisé pour traiter diverses autres affections, notamment le paludisme, le diabète, les ulcères d'estomac, les maux de gorge et l'amygdalite, l'angine de poitrine, l'anémie, la diarrhée, l'indigestion, l'hydropisie, l'inflammation urinaire, les troubles rénaux, les vers intestinaux, la lèpre et une mauvaise circulation sanguine [ 318]. et pour aider à purger les obstructions du foie et de la vésicule biliaire [318]. Il est également utilisé pour traiter diverses autres affections, notamment le paludisme, le diabète, les ulcères d'estomac, les maux de gorge et l'amygdalite, l'angine de poitrine, l'anémie, la diarrhée, l'indigestion, l'hydropisie, l'inflammation urinaire, les troubles rénaux, les vers intestinaux, la lèpre et une mauvaise circulation sanguine [ 318]. et pour aider à purger les obstructions du foie et de la vésicule biliaire [318]. Il est également utilisé pour traiter diverses autres affections, notamment le paludisme, le diabète, les ulcères d'estomac, les maux de gorge et l'amygdalite, l'angine de poitrine, l'anémie, la diarrhée, l'indigestion, l'hydropisie, l'inflammation urinaire, les troubles rénaux, les vers intestinaux, la lèpre et une mauvaise circulation sanguine [ 318].

Bauhinia forficata, Bauhinia forficata,
fiche|retour
Bauhinia forficata Link
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

fleur

Détails :

fleur

Les pétales de fleurs sont charnus et sucrés et consommés ou utilisés comme décorations sur de nombreux plats et ajoutés à des sucreries, des confitures et des gelées.

Note médicinale : ****

Autres usages : La feuille d'orchidée brésilienne est devenue très populaire comme traitement du diabète depuis que des recherches menées dans les années 1920 ont démontré sa capacité à réduire la glycémie. Les feuilles contiennent une gamme de composés, notamment des flavonoïdes, des alcaloïdes et des glycosides. Divers essais ont été menés sur les bienfaits des feuilles pour la santé, en particulier l'activité hypoglycémique. Alors que la plupart de ces essais ont été positifs, au moins un n'a pas été en mesure de discerner des avantages positifs [318, 739]. Les principaux composés végétaux de la plante comprennent l'astragaline, le bauhinoside, le bêta-sitostérol, les flavonols, les flavonoïdes, les glycosides, la guanidine, les hétéroglycosides, la kaempféritrine, les acides organiques, les quercitrosides, le rhamnose et les saponines [318]. L'astragaline a une activité antibactérienne bien prouvée [318]. Il a été démontré que la kaempferitrine, un flavonoïde, abaisse considérablement la glycémie, a une activité diurétique et aide à réparer les lésions des cellules rénales [318]. Les feuilles sont anticholestérolémiques, purifiantes du sang, diurétiques, hypoglycémiques et toniques [318, 739]. Une infusion se boit régulièrement après les repas pour ses bienfaits pour la santé, alors qu'elle est également bue spécifiquement dans le traitement du diabète, de l'hyperglycémie, des troubles rénaux et urinaires, pour réduire le taux de cholestérol sanguin et comme tonique général et purificateur sanguin [318] . D'autres conditions qui ont été traitées avec les feuilles comprennent les troubles du système nerveux central, la diarrhée, l'éléphantiasis, les vers intestinaux, la lèpre, l'obésité, les troubles cutanés, les morsures de serpent et la syphilis [318].

C

Cichorium intybus, Cichorium intybus,
fiche|retour
Cichorium intybus L.
Nom français : Chicorée intybe
Illustration
Illustration

Par Oeder G.C. (Flora Danica, Hft 16, t. 907), via plantillustrations.org
Illustration


fleur ; feuille ; racine

Note : *****

Détails :

fleur ; feuille ; racine

Feuille (de préférence jeunes et/ou tendres, ou saisies : crues ou cuites : dont tiges cuites), racine (cuites [légume], torréfées [café]) et fleur (décoratives [crues (salades, tartines), confites] comestibles.

Note médicinale : ***

E

Eleutherococcus senticosus, Eleutherococcus senticosus,
fiche|retour
Eleutherococcus senticosus (Rupr. & Maxim.) Maxim.
Nom français : Ginseng sibérien
Illustration
Illustration

Par Tatters:), via flickr
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 3-7

feuille

Détails :

feuille

Jeunes feuilles et bourgeons - cuits ; les feuilles séchées sont utilisées comme substitut du thé . Feuille (jeunes pousses et feuilles fraîches [nourriture/aliment : légume vert] ; tiges, jeunes pousses et feuilles séchées [base boissons/breuvages : tisanes {substitut de thé}]) comestible.


Précautions à prendre

ATTENTION : attention en cas d'hypertension artérielle ; évitez le café ; 6 semaines d'utilisation maximum ; à éviter pendant la grossesse ; ne convient pas aux enfants ; des doses élevées peuvent provoquer somnolence, anxiété, irritabilité, mastalgie et saignements utérins ; augmentation possible de la pression artérielle et battements cardiaques irréguliers ; les effets des médicaments antidiabétiques, sédatifs et anticoagulants peuvent être potentialisés.

Note médicinale : *****

Autres usages : Le ginseng de Sibérie est une herbe tonique puissante avec une gamme impressionnante d'avantages pour la santé. Contrairement à de nombreuses herbes à usage médicinal, il est plus utile pour maintenir une bonne santé que pour traiter une mauvaise santé. La recherche a montré qu'il stimule la résistance au stress et est donc maintenant largement utilisé comme tonique en période de stress et de pression [254]. Cette plante est un traitement populaire très couramment utilisé en Chine et en Russie où elle est utilisée comme substitut du ginseng [218]. C'est une herbe chaude et douce-amère qui serait plus puissante dans son action que le ginseng [238]. On dit qu'une utilisation régulière redonne de la vigueur, améliore la mémoire et augmente la longévité [218]. La racine et l'écorce de racine sont adaptogènes, anti-inflammatoires, hypoglycémiques, toniques et vasodilatateurs. Il est pris en interne pendant la convalescence et dans le traitement des problèmes de ménopause, de la débilité gériatrique, stress physique et mental, etc. [238]. Il agit en renforçant le système immunitaire naturel du corps [140, 165, 176, 238]. Il a également été utilisé pour lutter contre le mal des radiations et l'exposition à des produits chimiques toxiques [200, 218, 238]. Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E). Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E). Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E).Le ginseng de Sibérie est une herbe tonique puissante avec une gamme impressionnante d'avantages pour la santé. Contrairement à de nombreuses herbes à usage médicinal, il est plus utile pour maintenir une bonne santé que pour traiter une mauvaise santé. La recherche a montré qu'il stimule la résistance au stress et est donc maintenant largement utilisé comme tonique en période de stress et de pression [254]. Cette plante est un traitement populaire très couramment utilisé en Chine et en Russie où elle est utilisée comme substitut du ginseng [218]. C'est une herbe chaude et douce-amère qui serait plus puissante dans son action que le ginseng [238]. On dit qu'une utilisation régulière redonne de la vigueur, améliore la mémoire et augmente la longévité [218]. La racine et l'écorce de racine sont adaptogènes, anti-inflammatoires, hypoglycémiques, toniques et vasodilatateurs. Il est pris en interne pendant la convalescence et dans le traitement des problèmes de ménopause, de la débilité gériatrique, stress physique et mental, etc. [238]. Il agit en renforçant le système immunitaire naturel du corps [140, 165, 176, 238]. Il a également été utilisé pour lutter contre le mal des radiations et l'exposition à des produits chimiques toxiques [200, 218, 238]. Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E). Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E). Cette plante n'est pas prescrite aux enfants et ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines à la fois [238]. La caféine ne doit pas être prise lors de l'utilisation de cette plante [238]. Les racines sont récoltées à l'automne et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Eleutherococcus senticosus pour sa tendance à l'infection, son manque d'endurance (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Elymus repens, Elymus repens,
fiche|retour
Elymus repens (L.) Gould
Nom français : Chiendent officinal
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 2: t. 86, 1890), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; feuille ; racine

Note : **

Détails :

fruit (graines) ; feuille ; racine

Feuille (jeunes ; crues), graines (crues) et racine (séchées (farine) ou fraîches (crues) ; dont extrait ( jus)) comestibles.

H

Hibiscus sabdariffa, Hibiscus sabdariffa,
fiche|retour
Hibiscus sabdariffa L.
Nom français : Oseille de guinée
Illustration
Illustration

Illustration


fruit ; fleur ; fleurs ; feuille

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur (calice ; fleurs) ; feuille (jeunes et/ou tendres feuilles, pousses et tiges)

Fleur (calice {cru ou cuit [bouilli, grillé]} [nourriture/aliment, base boissons/breuvages {bissap/karkadé et ersatz/succédané, feuille (jeunes et/ou tendres feuilles, pousses et tiges consommées [nourriture/aliment {crues, en salade, ou cuites, comme légume{{{~}, base boissons fermenté(e)s et/ou assaisonnement]) et fruit (graines [nourriture/aliment et base boissons/breuvages {substitut du café} : séchées et/ou torréfiées et moulues]) comestibles.

Note médicinale : ***

L

Lepidium sativum, Lepidium sativum,
fiche|retour
Lepidium sativum L.
Nom français : Cresson alénois
Illustration
Illustration

Par Wig
Illustration


fruit ; feuille ; racine

Note : ****

Détails :



Feuille (feuilles et jeunes pousses consommées [nourriture/aliment {comme légume ; en salades}]) ; fruit (gousses {fraîches ou séchées} [assaisonnement piquant] ; graines [ [assaisonnement {comme condiment}] ; extrait graines : huile [nourriture/aliment {huile alimentaire}] ; et graines germées [nourriture/aliment]) et racine (racines [assaisonnement {aromatisant ou épice}]) comestibles.

Note médicinale : *

R

Rubus fruticosus, Rubus fruticosus,
fiche|retour
Rubus fruticosus L.
Nom français : Mûre : sauvage et cultivée

fruit ; fleur; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (mûres) et fleur comestibles.

Note médicinale : ***

Rubus fruticosus, Rubus fruticosus,
fiche|retour
Rubus fruticosus L.
Nom français : Mûre framboise

fruit ; fleur; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (mûres) et fleur comestibles.

Note médicinale : ***

S

Salvia officinalis, Salvia officinalis,
fiche|retour
Salvia officinalis L.
Nom français : Sauge officinale

fleur ; feuille

Détails :

fleur ; feuille


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : elle peut être toxique en grandes quantités en raison de la thuyone, une neurotoxine.

Note médicinale : *****

Senna alata, Senna alata,
fiche|retour
Senna alata (L.) Roxb.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

fruit ; feuille

Détails :

fruit (jeunes gousses) ; feuille (jeunes feuilles).(1*)

-jeunes feuilles - cuites ; les feuilles grillées sont parfois utilisées comme succédané du café ; -jeunes gousses - cuites et consommées comme légume ; utilisées uniquement en petites quantités.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante peut devenir une mauvaise herbe dans les pâturages ; elle n'est pas consommée par le bétail et serait toxique, en particulier pour les chèvres ; l'écorce est utilisée comme poison de poisson (toutes les parties de la plante sont toxiques si elles sont ingérées).

Note médicinale : ****

Autres usages : Le buisson de teigne est largement utilisé comme médecine traditionnelle, particulièrement apprécié pour son effet laxatif et son traitement efficace de plusieurs affections cutanées, dont la teigne et la gale. La recherche tend à confirmer la validité de ces traitements traditionnels. Un certain nombre de dérivés d'anthraquinone ont été isolés des feuilles, tels que l'aloe-émodine, le chrysophanol, l'isochrysophanol et la rhéine, ainsi que l'alcaloïde tyramine et le stéroïde bêta-sitostérol commun [299]. Les extraits bruts de feuilles ont montré une activité antibactérienne contre une gamme de bactéries (comme Dermatophilus congolensis, qui provoque une affection cutanée grave chez les bovins), des propriétés antifongiques (comme contre le Pityriasis versicolor chez l'homme), ainsi qu'une activité antitumorale [299]. L'écorce contient des tanins [299]. Les pétales contiennent des anthraquinones, des glycosides, des stéroïdes, tanins et huile volatile [299]. Les extraits de pétales ont une activité bactéricide contre les bactéries à Gram positif mais pas contre les bactéries à Gram négatif [299]. La plante est laxative, antibactérienne, antitumorale, anti-inflammatoire, diurétique, analgésique, vulnéraire, faiblement antifongique, hypoglycémique et antispasmodique [311]. Les feuilles sont laxatives [348]. Ils sont pris en interne comme remède contre la constipation et pour purifier le sang [311]. Les feuilles sont décoctées, avec ou sans Tripogandra serrulata et Persea americana, comme traitement de la biliousness et de l'hypertension. Les feuilles sont largement utilisées dans le traitement des maladies de la peau [298]. Ils peuvent être appliqués sous forme de teinture; comme cataplasme; en poudre, puis mélangé avec de l'huile sous forme de pommade; ou la sève peut être répandue sur la zone touchée - ils forment un traitement efficace pour les imperfections cutanées, la gale, teigne et autres infections cutanées fongiques [302, 310, 311]. L'écorce est utilisée pour traiter les maladies de la peau, la diarrhée, les vers, les maladies parasitaires de la peau, la gale et l'eczéma [311]. La racine est laxative. Une perfusion est utilisée dans le traitement de la diarrhée, des tympanites, des problèmes d'utérus et de l'expulsion du ver filaria [348]. La racine est appliquée à l'extérieur pour traiter les plaies et les champignons cutanés [348]. Les fleurs sont utilisées comme laxatif et vermifuge [348]. Une perfusion est utilisée pour remédier aux affections de la rate [348]. Une décoction associée au Zingiber officinale est utilisée comme traitement de la grippe et comme abortif [348]. Ils sont décoctés avec du lait de coco pour être utilisés comme laxatif [348]. Les feuilles, les fleurs et les fruits sont mélangés dans une infusion pour traiter les problèmes d'estomac [348]. La graine est laxative et anthelminthique. Il est cuit et utilisé comme remède contre les vers intestinaux [348]. La feuille contient de l'anthraquinone purgative et présente également une certaine activité antimicrobienne [348]. La tige contient du chrysophanol, de l'émodine, de la rhéine et de l'aloès émodine [348]. La feuille et le fruit contiennent des dérivés anthracéniques purgatifs de l'aloès émodine et de la rhéine [348].

T

Thymus vulgaris, Thymus vulgaris,
fiche|retour
Thymus vulgaris L.
Nom français : Thym commun

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Note médicinale : ***




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !