Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête



Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 116, au 2 Novembre 2020) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Galactogène

(8 espèces - liste non exhaustive)

C

Cetraria islandica, Cetraria islandica,
fiche|retour
Cetraria islandica L.

feuille

Détails :

feuille

Une gelée est faite en faisant bouillir la plante entière ; elle est nutritive et médicinale ; plutôt amère, elle nécessite une lixiviation, qui peut être effectuée en changeant l'eau de cuisson une ou deux fois pendant le processus de cuisson ; la plante séchée et en poudre peut être mélangée avec du blé et utilisée dans la fabrication du pain ; elle est très amère et le processus requis pour la lessiver est beaucoup trop long et fastidieux.


Précautions à prendre

ATTENTION : indigestion et nausées à fortes doses ; lésions hépatiques rares ; amertume des herbes possible dans le lait maternel.

Note médicinale : ***

Autres usages : La mousse d'Islande est utilisée depuis l'Antiquité comme remède contre la toux et a également été utilisée dans la médecine populaire européenne comme traitement du cancer [254]. Dans l'herboristerie actuelle, il est très prisé pour ses actions fortement antibiotiques et adoucissantes, utilisé notamment pour apaiser les muqueuses de la poitrine, pour lutter contre le catarrhe et calmer les toux sèches et paroxystiques - il est particulièrement utile comme traitement pour les personnes âgées [254 ]. La mousse d'Islande a à la fois un effet tonique adoucissant et amer dans l'intestin - une combinaison presque unique parmi les herbes médicinales [254]. La plante entière est fortement antibiotique, antiémétique, fortement adoucissante, galactogogue, nutritive et tonique [4, 7, 9, 21, 46, 61, 165, 238, 254]. Il est excellent lorsqu'il est utilisé en interne dans le traitement des problèmes pulmonaires chroniques, du catarrhe, de la dysenterie, troubles digestifs chroniques (y compris syndrome du côlon irritable et intoxication alimentaire) et tuberculose avancée [4, 254]. En externe, il est utilisé dans le traitement des furoncles, des écoulements vaginaux et de l'impétigo [238]. La plante peut être récoltée au besoin tout au long de l'année [7], de préférence par temps sec, et peut également être séchée pour une utilisation ultérieure [9]. À utiliser avec prudence [21]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Cetraria islandica pour la toux et la bronchite, la dyspepsie, l'inflammation de la bouche et du pharynx, la perte d'appétit (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Cuminum cyminum, Cuminum cyminum,
fiche|retour
Cuminum cyminum L.
Nom français : Cumin
Illustration
Illustration

Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 3: t. 23, 1890), via plantillustrations.org
Illustration


fruit

Détails :

fruit (graines)

Fruit (graines [assaisonnement : condiment, herbe, épice]) comestible.

Note médicinale : ***

F

Foeniculum vulgare, Foeniculum vulgare,
fiche|retour
Foeniculum vulgare Mill.
Nom français : Fenouil (sauvage et cultivé)
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 2: t. 88, 1890), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; fleur ; feuille

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille

Feuille (dont pétiole et renflement basal : crues / cuites et/ou aromatisantes), fleur (décoratives et/ou aromatisantes) et graines (aromatisantes) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : le contact cutané avec la sève ou l'huile essentielle est dit causer de la photo-sensibilité et/ou une dermatite chez certaines personnes ; l'ingestion de l'huile peut causer des vomissements, des convulsions et un oedème pulmonaire ; évitez pour les petits enfants ; évitez lors de cirrhoses / troubles du foie ; les diabétiques doivent vérifier la teneur en sucre de la préparation.

Note médicinale : ***

O

Ocimum basilicum, Ocimum basilicum,
fiche|retour
Ocimum basilicum L.
Nom français : Basilic
Illustration
Illustration

Illustration


fruit ; fleur; feuille

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille


Précautions à prendre

ATTENTION : le basilic contient de l'estragole, une huile essentielle potentiellement cancérigène et mutagène. Ne pas prendre d'huile pendant la grossesse ni en donner à de petites bébés/enfants.

Note médicinale : ***

P

Polygala amara, Polygala amara,
fiche|retour
Polygala amara L.
Nom français : Polygala amer

feuille ; racine

Détails :

feuille (jeunes feuilles) ; racine


Précautions à prendre

ATTENTION : bien qu'aucune mention spécifique n'ait été vu pour cette espèce, au moins un membre de ce genre est dit être toxique en grandes quantités.

Autres usages : Propriétés : expectorant, diurétique, fortifiant, stomachique. Galactogène, il favorise la sécrétion lactée. Utilisation : décoction de feuilles et de racines (40g/l)µ{{{87µ.

Polygala chamaebuxus, Polygala chamaebuxus,
fiche|retour
Polygala chamaebuxus L.
Nom français : Polygale faux-buis

feuille ; racine

Détails :

feuille (jeunes feuilles) ; racine


Précautions à prendre

ATTENTION : bien qu'aucune mention spécifique n'ait été vu pour cette espèce, au moins un membre de ce genre est dit être toxique en grandes quantités.

Autres usages : Propriétés : expectorant, diurétique, fortifiant, stomachique. Galactogène, il favorise la sécrétion lactée. Utilisation : décoction de feuilles et de racines (40g/l)µ{{{87µ.

U

Urtica dioica, Urtica dioica,
fiche|retour
Urtica dioica L.
Nom français : Ortie

fruit ; fleur ; feuille.

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille.(1*)

Feuille (dont jeunes et/ou tendres pousses ; fraîches ou sèches ; saisies ou cuites), graines (mûres ou immatures ; aromatisantes (dont séchées ou rôties)) et fleur (bourgeons ; crus) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : les feuilles des plantes ont des poils urticants, provoquant une irritation de la peau ; cette action est neutralisée par la chaleur (cuisson) ou par un séchage complet, de sorte que les feuilles cuites sont parfaitement saines (propres à la consommation) et nutritives ; toutefois, seules les jeunes feuilles doivent être utilisées parce que les feuilles plus âgées développent des particules granuleuses appelés cystolithes qui agissent comme un irritant pour les reins ; les vieilles feuilles peuvent être laxatives ; n'utiliser que de jeunes feuilles et porter des gants robustes lors de leur récolte pour éviter d'être piqué . Interférences/intéractions possibles avec certains médicaments. Éviter pendant la grossesse. Voir lien "PFAF" ("5"), pour plus d'informations.

Note médicinale : *****

V

Verbena officinalis, Verbena officinalis,
fiche|retour
Verbena officinalis L.
Nom français : Verveine officinale

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres, dont pousses tiges et pointes)1 et fleur1 comestibles.

Note médicinale : ***




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !