Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).

Illustration
Dernière modification le :
mercredi 20 décembre 2023, à 09h20

Émétique (vomitif)

(11 espèces - liste non exhaustive)

A

Alchornea cordifolia,
img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

legume-fruit (tomate)legume-feuille (laitue)

Note : **

Détails : Les feuilles séchées sont un substitut du thé ; les fruits acidulés sont considérés comme comestibles dans certaines régions d'Afrique.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Alchornea cordifolia est une plante médicinale importante dans la médecine traditionnelle africaine et de nombreuses recherches pharmacologiques ont été menées sur ses propriétés antibactériennes, antifongiques et antiprotozoaires, ainsi que sur ses activités anti-inflammatoires, avec des résultats positifs significatifs. Cependant, le lien entre l'activité et des composés particuliers n'est souvent pas clair, bien que les flavonoïdes et les tanins semblent jouer un rôle majeur. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour élucider ces relations. Il est probable qu'Alchornea cordifolia restera une plante médicinale majeure [299]. Les feuilles sont la partie principale utilisée, mais l'écorce de la tige, la moelle de la tige, les tiges feuillues, l'écorce des racines, les racines et les fruits sont également employés [299]. En plus des propriétés énumérées ci-dessus, les feuilles ou les tiges feuillues sont également considérées comme abortives, antispasmodiques, purificatrices de sang, diurétiques, émétique (à fortes doses), emménagogue, ocytocique, purgatif, sédatif et tonique [299, 332]. Prises en infusion ou mâchées fraîches, elles sont utilisées pour traiter une grande variété d'affections dont: - les problèmes respiratoires tels que maux de gorge, toux et bronchite; les conditions génito-urinaires telles que les maladies vénériennes, les problèmes menstruels, l'impuissance et la stérilité féminine; les problèmes intestinaux tels que les ulcères gastriques, la diarrhée, la dysenterie amibienne et les vers; anémie; épilepsie; tachycardie [299, 332]. En tant que purgatif, les feuilles sont également prises en lavement [299]. Les feuilles fraîches écrasées ou les feuilles sèches en poudre sont appliquées à l'extérieur comme cicatrisant sur les plaies, pour soulager les douleurs, par exemple les maux de dos et les maux de tête, sur les fractures pour améliorer la guérison et pour traiter les infections oculaires et de nombreuses affections cutanées, y compris les maladies vénériennes, la lèpre, les plaies, les abcès pian et filariose [299, 332]. Une décoction de brindilles feuillues est appliquée comme lavage pour les frissons fébriles et les douleurs rhumatismales, également pour les plaies et comme application sur les pieds endoloris sous forme de lotion ou de cataplasme [332]. La décoction de feuilles et de racines est largement utilisée comme bain de bouche pour traiter les ulcères de la bouche, les maux de dents et les caries, et les brindilles sont mâchées aux mêmes fins [299]. La moelle de la jeune tige est amère et astringente et est mâchée dans le traitement de la tachycardie [299]. La moelle peut également être frottée sur la poitrine pour traiter les problèmes respiratoires [299]. La racine est largement utilisée pour traiter les maladies vénériennes, la dysenterie amibienne et la diarrhée [299]. En externe, il est utilisé pour fabriquer des gouttes ophtalmiques pour guérir la conjonctivite [299]. Une décoction de fruits meurtris est prise pour éviter une fausse couche [299].

Ambrosia trifida,
Pas d\'illustration
pour le moment 😕


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 1-11

legume-fruit (tomate)

Note : *

Détails : Cette plante a été cultivée par les Indiens d'Amérique du Nord précolombiens, les graines trouvées dans les sites préhistoriques sont 4 à 5 fois plus grosses que celles de la plante sauvage actuelle, ce qui semble indiquer une reproduction sélective par les Indiens ; le rapport suivant concerne A. artemesifolia, il s'applique très probablement aussi à cette espèce ; une huile est obtenue à partir de la graine ; il a été suggéré à des fins comestibles car il contient peu d'acide linolénique ; la graine contient jusqu'à 19% d'huile ; elle a des propriétés de séchage légèrement meilleures que l'huile de soja.


Précautions

ATTENTION : le pollen de cette plante est une cause majeure du rhume des foins en Amérique du Nord ; l'ingestion ou le contact de la plante peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Les feuilles sont très astringentes, émétiques et fébrifuge [222, 257]. Ils sont appliqués en externe sur les piqûres d'insectes et diverses affections cutanées, en interne, ils sont utilisés comme thé dans le traitement de la pneumonie, de la fièvre, des nausées, des crampes intestinales, de la diarrhée et des écoulements muqueux [222]. Le jus des feuilles fanées est désinfectant et est appliqué sur les orteils infectés [257]. Un thé à base de racines est utilisé dans le traitement des troubles menstruels et des accidents vasculaires cérébraux [222]. Le pollen est récolté dans le commerce et transformé en préparations pharmaceutiques pour le traitement des allergies à la plante [222].

Atractylodes lancea,
Pas d\'illustration
pour le moment 😕



legume-racine (carotte)

Note : *

Détails : Racine - crue ou cuite ; extrêmement riche en vitamine A, elle contient également 1,5% d'huiles essentielles.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Cette plante est largement utilisée en médecine traditionnelle chinoise [238]. La racine est une herbe tonique douce-amère qui agit principalement sur le système digestif [238]. La racine est antibactérienne, antiémétique, apéritive, digestive, diurétique, hypoglycémique, sédative, estomacique et tonique [174, 176, 178, 238]. Il est souvent utilisé en conjonction avec d'autres herbes telles que Codonopsis tangshen et Glycyrrhiza uralensis [238]. Il est utilisé dans le traitement du manque d'appétit, des troubles digestifs tels que dyspepsie, distension abdominale et diarrhée chronique, polyarthrite rhumatoïde, ?dème, transpiration spontanée et cécité nocturne [176]. Les racines sont récoltées à l'automne et cuites pour être utilisées dans les toniques [238].

C

Calotropis procera,
Pas d\'illustration
pour le moment 😕


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 8-11

legume-fruit (tomate)legume-fleurlegume-feuille (laitue)

Note : *

Détails : -les pousses de fleurs sont consommées jeunes et crues ; -les feuilles sont parfois mangées ; les feuilles sont utilisées pour faire une boisson alcoolisée ; les feuilles ont été utilisées comme ingrédient de soupe dans les sauces


Précautions

(1*)ATTENTION : le jus de la plante est toxique - il a été utilisé comme infanticide en Afrique ; l'écorce et le latex sont tous deux largement utilisés comme poisons de flèche et de lance ; le latex est cardiotoxique, l'ingrédient actif étant la calotropineµ{{{5(+)µ (toutes les parties de la plante sont toxiques si elles sont ingérées ; la manipulation de la plante peut provoquer une irritation cutanée ou une réaction allergiqueµ{{{5K)µ).

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : On a découvert que les composés dérivés de la plante avaient des propriétés émético-cathartiques et numériques. Les principaux composés actifs sont l'asclépine et la mudarine [303]. D'autres composés se sont avérés avoir des propriétés bactéricides et vermicides [303]. L'écorce de racine est un émétique [303]. Une infusion de poudre d'écorce est utilisée dans le traitement et la guérison de la lèpre et de l'éléphantiasis [46, 266, 303]. Il est déconseillé d'utiliser des écorces conservées plus d'un an [303]. Les racines extrêmement toxiques sont utilisées dans le traitement des morsures de serpent [303]. Les feuilles sont utilisées pour le traitement de l'asthme [266]. La sève laiteuse est utilisée comme rubéfiant et est également fortement purgative et caustique [303]. Le latex est utilisé pour traiter la teigne, les cloques du ver de Guinée, les piqûres de scorpion, les plaies vénériennes et les troubles ophtalmiques [303], il est également utilisé comme laxatif [303]. Son utilisation en Inde dans le traitement des maladies de la peau a provoqué une dermatite bulleuse sévère conduisant parfois à des cicatrices hypertrophiques [303]. L'effet local du latex sur la conjonctive est la congestion, l'épiphora et l'anesthésie locale [303]. Le latex contient une enzyme protéolytique appelée caloptropaïne [303]. La fleur est digestive et tonique [303]. Il est utilisé dans le traitement de l'asthme et du catarrhe [303]. Les brindilles sont utilisées pour la préparation de diurétiques, de toniques gastriques et d'antidiarrhétiques et pour l'asthme [303]. Également utilisé dans l'avortement, comme anthelminthique, pour les coliques, la toux, la coqueluche, la dysenterie, les maux de tête, le traitement des poux, la jaunisse, les douleurs des gencives et de la bouche, les maux de dents, la stérilité, les gonflements et les ulcères [303]. Son utilisation en Inde dans le traitement des maladies de la peau a provoqué une dermatite bulleuse sévère conduisant parfois à des cicatrices hypertrophiques [303]. L'effet local du latex sur la conjonctive est la congestion, l'épiphora et l'anesthésie locale [303]. Le latex contient une enzyme protéolytique appelée caloptropaïne [303]. La fleur est digestive et tonique [303]. Il est utilisé dans le traitement de l'asthme et du catarrhe [303]. Les brindilles sont utilisées pour la préparation de diurétiques, de toniques gastriques et d'antidiarrhétiques et pour l'asthme [303]. Également utilisé dans l'avortement, comme anthelminthique, pour les coliques, la toux, la coqueluche, la dysenterie, les maux de tête, le traitement des poux, la jaunisse, les douleurs des gencives et de la bouche, les maux de dents, la stérilité, les gonflements et les ulcères [303]. Son utilisation en Inde dans le traitement des maladies de la peau a provoqué une dermatite bulleuse sévère conduisant parfois à des cicatrices hypertrophiques [303]. L'effet local du latex sur la conjonctive est la congestion, l'épiphora et l'anesthésie locale [303]. Le latex contient une enzyme protéolytique appelée caloptropaïne [303]. La fleur est digestive et tonique [303]. Il est utilisé dans le traitement de l'asthme et du catarrhe [303]. Les brindilles sont utilisées pour la préparation de diurétiques, de toniques gastriques et d'antidiarrhétiques et pour l'asthme [303]. Également utilisé dans l'avortement, comme anthelminthique, pour les coliques, la toux, la coqueluche, la dysenterie, les maux de tête, le traitement des poux, la jaunisse, les douleurs des gencives et de la bouche, les maux de dents, la stérilité, les gonflements et les ulcères [303].

Cetraria islandica,
Pas d\'illustration
pour le moment 😕



legume-feuille (laitue)

Note : ***

Détails : Une gelée est faite en faisant bouillir la plante entière ; elle est nutritive et médicinale ; plutôt amère, elle nécessite une lixiviation, qui peut être effectuée en changeant l'eau de cuisson une ou deux fois pendant le processus de cuisson ; la plante séchée et en poudre peut être mélangée avec du blé et utilisée dans la fabrication du pain ; elle est très amère et le processus requis pour la lessiver est beaucoup trop long et fastidieux.


Précautions

ATTENTION : indigestion et nausées à fortes doses ; lésions hépatiques rares ; amertume des herbes possible dans le lait maternelµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : La mousse d'Islande est utilisée depuis l'Antiquité comme remède contre la toux et a également été utilisée dans la médecine populaire européenne comme traitement du cancer [254]. Dans l'herboristerie actuelle, il est très prisé pour ses actions fortement antibiotiques et adoucissantes, utilisé notamment pour apaiser les muqueuses de la poitrine, pour lutter contre le catarrhe et calmer les toux sèches et paroxystiques - il est particulièrement utile comme traitement pour les personnes âgées [254 ]. La mousse d'Islande a à la fois un effet tonique adoucissant et amer dans l'intestin - une combinaison presque unique parmi les herbes médicinales [254]. La plante entière est fortement antibiotique, antiémétique, fortement adoucissante, galactogogue, nutritive et tonique [4, 7, 9, 21, 46, 61, 165, 238, 254]. Il est excellent lorsqu'il est utilisé en interne dans le traitement des problèmes pulmonaires chroniques, du catarrhe, de la dysenterie, troubles digestifs chroniques (y compris syndrome du côlon irritable et intoxication alimentaire) et tuberculose avancée [4, 254]. En externe, il est utilisé dans le traitement des furoncles, des écoulements vaginaux et de l'impétigo [238]. La plante peut être récoltée au besoin tout au long de l'année [7], de préférence par temps sec, et peut également être séchée pour une utilisation ultérieure [9]. À utiliser avec prudence [21]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Cetraria islandica pour la toux et la bronchite, la dyspepsie, l'inflammation de la bouche et du pharynx, la perte d'appétit (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Cyperus articulatus,
img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

legume-racine (carotte)

Note : *

Détails : Racine (tubercules/rhizomes) ; la plante est brûlée pour faire du sel ; le rhizome frais est pelé et mangé cru ; utilisé comme arôme pour les aliments.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Piripiri a une longue histoire d'utilisation dans les systèmes de phytothérapie en Amérique du Sud. Il est particulièrement apprécié pour son effet bénéfique sur le système digestif et est couramment utilisé pour traiter les nausées, les vomissements, les maux d'estomac et les gaz intestinaux [318]. La plante est anthelminthique, antibactérienne, antiémétique, antifongique, carminative, contraceptive, digestive, fébrifuge et sédative [318]. Plus récemment, un intérêt s'est accru pour l'utilisation possible des plantes dans le traitement de conditions telles que l'épilepsie et les convulsions. Des chercheurs africains ont publié plusieurs études qui suggèrent que la plante peut être la médiatrice de nombreuses réactions chimiques cérébrales nécessaires à l'épilepsie et rapportent que le rhizome a des actions antiépileptiques. En outre, d'autres recherches en laboratoire rapportent que la plante a des actions anticonvulsivantes, ainsi que des actions sédatives [318]. Les rhizomes frais sont broyés pour en extraire le jus, qui est utilisé comme tonique nerveux en cas de stress et de troubles nerveux et mentaux (y compris l'épilepsie). Il est également utilisé pour traiter et prévenir un large éventail de troubles digestifs et gastro-intestinaux; pour traiter la fièvre et la grippe; pour faciliter l'accouchement ou pour provoquer un avortement; comme contraceptif; et pour le cancer de la gorge [318]. En externe, il est utilisé pour cicatriser les plaies et traiter les morsures de serpent, tandis qu'il est également appliqué sur la tête comme tonique capillaire et pour traiter ou prévenir la calvitie [318]. Une infusion de feuilles est utilisée pour traiter les maux de tête; rhume et grippe; plaies et ulcères buccaux; et l'hypertension [318]. La plante entière est décoctée pour soulager les nausées et vomissements dus au paludisme [318].

P

Paederia foetida,
img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-12

legume-feuille (laitue)

Note : **

Détails : -feuilles - crues ou cuites ; bien qu'elles aient une saveur prononcée, les feuilles sont parfois mélangées à de la noix de coco râpée et des épices, puis consommées crues en accompagnement de riz ; les feuilles hachées sont cuites à la vapeur et mangées;


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Les feuilles sont largement utilisées en Asie et en Asie du Sud-Est, où elles sont particulièrement appréciées pour traiter les problèmes digestifs [310]. Des recherches considérables ont été menées sur les bienfaits médicinaux des plantes, plusieurs composés actifs ayant été enregistrés [310]. Plusieurs glucosides iridoïdes tels que l'asperuloside, le scandoside et le paederoside ont été isolés des parties aériennes de la plante [310]. Ces glucosides ont montré une activité antitumorale, le paederoside affichant le plus haut degré d'activité antitumorale [310]. Il a été démontré que le scandoside favorise la croissance des plants de laitue. Le paederoside a montré une activité inhibitrice similaire à celle de l'asperuloside et de l'acide daécétyl-asperulosidique dans un test d'inhibition de la croissance des plantes et dans un test d'activité antimicrobienne [310]. Les parties aériennes meurtries de la plante ont l'odeur fétide d'indole (méthyl-mercaptan). L'endommagement du tissu libère une enzyme qui sépare ce groupe contenant du soufre du paédéroside, et est donc responsable de l'odeur désagréable. Le composé soufré le plus abondant était le disulfure de diméthyle [310]. La présence d'alcaloïdes et d'une huile essentielle a également été enregistrée [310]. Les monoterpènes tels que le linalol constituent les principaux composants de l'huile [310]. Dans des enquêtes plus anciennes, les décoctions de la plante ont montré une action anti-inflammatoire significative contre l'arthrite [310]. La décoction a également montré une activité marquée contre l'ostéo-arthrite dégénérative [310]. La fraction hydrosoluble des parties aériennes a montré une activité anti-inflammatoire dans l'?dème [310]. Il n'a montré aucune action analgésique ou antipyrétique et n'a montré aucun potentiel ulcérogène [310]. Un extrait éthanolique des feuilles a montré une activité anticancéreuse contre le carcinome épidermoïde humain du nasopharynx [310]. Un extrait au méthanol des feuilles a montré un potentiel hépatoprotecteur, étant efficace pour inverser 6 des 12 paramètres biochimiques (enzymatiques) courants évalués [310]. Une autre étude a montré que la plante a une activité antidiarrhéique, agissant en inhibant la motilité intestinale - soutenant ainsi son utilisation en médecine traditionnelle [360]. Les feuilles sont anodines, antirhumatismales, antivineuses, astringentes, carminatives, dépuratives, diurétiques, réparatrices et vermifuges [147, 218, 310]. Ils sont couramment utilisés pour le traitement des troubles intestinaux tels que les douleurs abdominales, les coliques, les crampes, les flatulences et la dysenterie; et sont également utilisés pour traiter les rhumatismes et la goutte [147, 218, 310]. Les feuilles sont également utilisées pour traiter l'infertilité et la paralysie [218]. Les feuilles et les tiges sont également utilisées comme diurétique pour l'inflammation de l'urètre [310]. Pour traiter les problèmes intestinaux, les feuilles fraîches sont pilées, de l'eau ajoutée et l'infusion filtrée se boit régulièrement jusqu'à la convalescence [310]. La plante est considérée comme ayant de grands pouvoirs réparateurs, et les feuilles peuvent ainsi être mélangées à de la nourriture, bouillies et mangées - en Inde, elles sont souvent bouillies dans de la soupe pour atténuer leur odeur [310]. Appliquées à l'extérieur, les feuilles sont utilisées pour traiter les gonflements et les ecchymoses en général, et sont écrasées puis appliquées pour les maux d'oreille, les ulcérations du nez et les yeux gonflés [272, 310]. Ils sont utilisés comme cataplasme pour traiter un ventre gonflé, une distension, un herpès ou une teigne; et sont utilisés dans les bains antirhumatismaux [310]. Ils sont appliqués sur l'abdomen comme diurétique et aussi comme solvant pour les calculs vésicaux [310]. Le jus des feuilles est considéré comme astringent et est utilisé pour traiter la diarrhée chez les enfants [310]. L'écorce et la racine sont considérées comme émétiques [310]. Le jus de la racine est prescrit en cas d'indigestion, d'hémorroïdes, d'inflammation de la rate et de douleurs thoraciques et hépatiques [272, 310]. Cela peut aider à éliminer les poisons collectés dans le système [310]. Dans certaines régions de l'Inde, le fruit est utilisé pour noircir les dents, et il est également considéré comme un médicament pour prévenir et traiter les maux de dents [310, 360].

R

Rubus idaeus, Framboisier

img



legume-fruit (tomate)legume-fleurlegume-feuille (laitue)

Note : *****

Détails : Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues/cuites (dont pousses = drageon)) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (framboises (dont graines) : fraîches (crues) ou séchées) et fleur (décoratives) comestibles.



Fruits - crus ou cuits. Délicieux lorsqu'il est récolté et consommé sur place, le fruit est également utilisé dans les tartes, les conserves, etc...

Les fruits frais, les framboises, se consomment nature, au sucre, en salade de fruits, ou donnent lieu à des transformations en confiture, gelée, sirops, coulis, glace... Ils peuvent se congeler.

Ces fruits contiennent surtout du lévulose et du fructose, et très peu de saccharose. La framboise se démarque comme un des fruits les moins énergétiques tout étant riche en vitamine C et en potassium, calcium, magnésium et fer.



Racine - cuite. La racine, qui ne doit être ni trop jeune ni trop vieille, nécessite beaucoup d'ébullition.



Jeunes ou très jeunes feuilles crues/cuites (ex. : en salades ou comme potherbe) et/ou aromatisantes, ou utilisées en tisanes.

Jeunes pousses - pelées et consommées crues ou cuites comme des asperges. Elles sont récoltées à leur sortie de terre au printemps et alors qu'elles sont encore tendres. Une tisane est fabriquée à partir des feuilles séchées. Un autre rapport indique qu'un type de thé à base de feuilles de framboise et de mûre est un excellent substitut de café.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Antiémétique[13, 165]. Les feuilles et les racines sont anti-inflammatoires, astringentes, décongestionnantes, ophtalmiques, ocytociques et stimulantes [4, 13, 165, 222, 254]. Une tisane à base d'eux est utilisée dans le traitement de la diarrhée, comme tonique de l'utérus pour fortifier les femmes enceintes et comme aide à l'accouchement[4, 222, 257]. Le thé s'est également avéré efficace pour soulager les crampes menstruelles douloureuses [222]. Les principes actifs stimulent et détendent l'utérus[222]. Ils peuvent être utilisés au cours des trois derniers mois de la grossesse et lors de l'accouchement, mais ne doivent pas être utilisés plus tôt[238]. À l'extérieur, les feuilles et les racines sont utilisées en gargarisme pour traiter les amygdalites et les inflammations de la bouche, en cataplasme et en lavage pour traiter les plaies, la conjonctivite, les plaies mineures, les brûlures et les ulcères variqueux [238, 257]. Les feuilles sont récoltées en été et séchées pour une utilisation ultérieure[9]. Le fruit est antiscorbutique et diurétique[7]. Le jus de framboise frais, mélangé avec un peu de miel, fait une excellente boisson réfrigérante à prendre en cas de fièvre[21]. Transformé en sirop, il aurait un effet bénéfique sur le c?ur[21].

Russula spp.,
Pas d\'illustration
pour le moment 😕



Parties comestibles : champignon (traduction automatique) | Original :


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

V

Vernicia fordii,
img


Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 8-10

legume-fruit (tomate)

Note : *

Détails : Graines ; il n'y a pas plus de détails mais le rapport doit être traité avec prudence car l'huile de la graine est dite toxique.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : l'huile de la graine est toxique ; les feuilles et les graines contiennent une saponine toxiqueµ{{{5(+)µ ; bien que toxiques, les saponines sont mal absorbées par le corps humain et donc la plupart passent sans dommage ; les saponines sont assez amères et peuvent être trouvées dans de nombreux aliments courants tels que certains haricots ; ils peuvent être éliminés en les lessivant soigneusement dans l'eau courante ; une cuisson minutieuse, et peut-être changer l'eau de cuisson une fois, en éliminera également la plupart ; cependant, il n'est pas conseillé de manger de grandes quantités d'aliments contenant des saponines ; les saponines sont beaucoup plus toxiques pour certaines créatures, comme les poissons, et les tribus de chasseurs en ont traditionnellement mis de grandes quantités dans les ruisseaux, les lacs, etc. afin de stupéfier ou de tuer les poissonsµ{{{5(K)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : L'huile de la graine est utilisée à l'extérieur pour traiter les maladies parasitaires de la peau, les brûlures, les échaudures et les blessures [218]. On dit que l'huile toxique pénètre dans la peau et dans les muscles, lorsqu'elle est appliquée sur des plaies chirurgicales, elle provoque une diminution de l'inflammation dans les 4 à 5 jours et ne laisse aucun tissu cicatriciel après la suppression de l'infection [218]. La plante est émétique, antiphlogistique et vermifuge [147, 218]. Les extraits du fruit sont antibactériens [218].

Viola odorata Violette odorante

img



legume-fleurlegume-feuille (laitue)legume-racine (carotte)

Note : *****

Détails : fleur1, feuille1 et racine1 comestibles.



feuilles crues (en salades) ou cuites (ex. : comme potherbe).


Précautions

ATTENTION : peut causer des vomissements. ; possible effet additif avec des laxatifsµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***





Responsabilité : Le Potager de mes Rêves (ainsi que tout membre de cette association) ne peut être tenu responsable pour toute allergie, maladie ou effet nuisible que toute personne ou animal pourrait subir suite à l'utilisation de toute plante mentionnée sur ce site (https://lepotager-demesreves.fr) ; cf. "Notes et mises en garde", pour plus d'informations sur les précautions à prendre.



Licence Creative Commons


Page Facebook du Potager de mes/nos Rêves


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !