Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Dermatologique

(14 espèces - liste non exhaustive)

A

Althaea officinalis , Guimauve officinale
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -25°C, zone 3-7

$1$1$1

Note : *****

Détails : Racine (racines cuites [nourriture/aliment, salade ; et base boissons/breuvages : tisanes {infusion}]) comestible.



Feuilles - crues ou cuites ; elle sont utilisées comme plante potagère (potherbe) ou pour épaissir soupes ; lorsqu'elles sont utilisées en petites proportions avec d'autres feuilles , le goût et la texture sont acceptables , mais si un grand nombre de feuilles est cuit ensemble leur texture mucilagineuse les rend désagréable ; les feuilles peuvent être consommées crues , mais sont plutôt fibreuses et un peu poilues, bien que le goût soit doux et agréable ; nous avons trouvé qu'elles étaient tout à fait acceptables dans les salades lorqu'elles sont hachées finement. Racines - crues ou cuites ; lorsqu'elles sont bouillies puis frites avec des oignons , elles sont dites faire un plat savoureux qui est souvent utilisé en période de pénurie ; la racine est utilisée comme légume, elle est également séchée puis broyée en une poudre , transormée en pâte et rôtie de faire la douce « guimauve » (marshmallow, chamallow) ; la racine contient environ 37 % d'amidon , 11 % de mucilage , 11 % de pectine ; l' eau qui reste après la cuisson d'une partie de la plante peut être utilisée comme un substitut de blanc d'oeuf dans la fabrication de meringues etc... ; l'eau de la racine est la plus efficace ; elle est concentrée par ébullition jusqu'à ce qu'elle ait une consistance semblable à du blanc d'oeuf ; un thé est fait à partir des fleurs ; un thé peut également être réalisé à partir de la racine ; la racine de guimauve est également utilisée comme masticatoire.


Précautions

ATTENTION : pas d'effets indésirables documentés, mais des rapports anecdotiques sur des réactions allergiques et baisse de glycémieµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : La mauve des marais est une plante médicinale domestique très utile. Ses propriétés adoucissantes apaisantes le rendent très efficace dans le traitement des inflammations et des irritations des muqueuses telles que le tube digestif, les organes urinaires et respiratoires [4, 254]. La racine combat l'excès d'acide gastrique, l'ulcération gastro-duodénale et la gastrite [254]. Il est également appliqué à l'extérieur sur les ecchymoses, les entorses, les douleurs musculaires, les piqûres d'insectes, les inflammations cutanées, les éclats, etc. [4, 238]. La plante entière, mais surtout la racine, est antitussive, adoucissante, diurétique, très émolliente, légèrement laxative et odontalgique [4, 17, 21, 46, 165]. Une infusion de feuilles est utilisée pour traiter la cystite et les mictions fréquentes [254]. Les feuilles sont récoltées en août, lorsque la plante vient juste de fleurir et peuvent être séchées pour une utilisation ultérieure [4]. La racine peut être utilisée dans une pommade pour traiter les furoncles et les abcès [254]. La racine est mieux récoltée à l'automne, de préférence sur des plantes âgées de 2 ans, et est séchée pour une utilisation ultérieure [238]. Les monographies allemandes de la Commission E, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Althaea officinalis Marsh Mallow pour l'irritation de la bouche et de la gorge et la toux sèche / bronchite associée (racine et feuille), une légère inflammation de la muqueuse de l'estomac (racine) (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Anthriscus cerefolium , Cerfeuil

$1$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles [nourriture/aliment : salade ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et racine comestible.(1*)



Plante consommée localement.


Précautions

(1*) Toxicité potentielle de la plante entièreµ{{{27(+x)µ, probablement dûe à la présence de furocoumarines (ou furanocoumarines) : agents toxiques photosensibles ; voir toxine et genre Anthriscus, pour plus d'informations. ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles et les feuilles de cerfeuil, et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ;
leurs tiges sont toutefois suffisamment différentes pour les identifieµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Arctium lappa , Bardane
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 3-7

$1$1$1$1

Note : ****

Détails : Feuille (feuilles cuites [nourriture/aliment : légume {ex. : comme potherbe}]) µ1, fleurµ1, graines et racine (racines cuites [nourriture/aliment : légume]) comestibles.



-racine - crue ou cuite ; les très jeunes racines peuvent être consommées crues, mais les racines plus anciennes sont normalement cuites ; elles peuvent mesurer jusqu'à 120 cm de long et 2,5 cm de large au sommet, mais il est préférable de


Précautions

des précautions doivent être prises lors de la récolte de des graines, peu importe la quantité, car leurs poils minuscules peuvent être inhalés et ils sont toxiques ; peut provoquer des réactions allergiques ; contre-indiqué pendant la grossesseµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : La bardane est l'une des herbes les plus détoxifiantes de la phytothérapie chinoise et occidentale [254]. La racine séchée de plantes âgées d'un an est l'herbe officielle, mais les feuilles et les fruits peuvent également être utilisés [4]. Il est utilisé pour traiter les affections causées par une «surcharge» de toxines, telles que la gorge et d'autres infections, les furoncles, les éruptions cutanées et d'autres problèmes de peau [254]. On pense que la racine est particulièrement efficace pour aider à éliminer les métaux lourds du corps [254]. La plante fait également partie d'une formule nord-américaine appelée essiac qui est un traitement populaire contre le cancer. Son efficacité n'a jamais été prouvée ou réfutée de manière fiable, car aucune étude contrôlée n'a été réalisée. Les autres herbes incluses dans la formule sont Rumex acetosella, Ulmus rubra et Rheum palmatum [254]. La plante est antibactérienne, antifongique, carminative [9, 21, 147, 165, 176]. Il a des propriétés apaisantes et mucilagineuses et est considéré comme l'un des remèdes les plus sûrs pour de nombreux types de maladies de la peau, brûlures, ecchymoses, etc. [4, 244]. Il est utilisé dans le traitement de l'herpès, de l'eczéma, de l'acné, de l'impétigo, de la teigne, des furoncles, des piqûres, etc. [244]. La plante peut être prise en interne sous forme d'infusion ou utilisée en externe comme lavage [244]. À utiliser avec prudence [165]. Les racines des plantes âgées d'un an sont récoltées au milieu de l'été et séchées. Ils sont altératifs, apéritifs, purificateurs de sang, cholagogue, dépuratifs, diaphorétiques, diurétiques et stomacaux [218, 222]. La graine est altérative, antiphlogistique, dépurative, diaphorétique et diurétique [218]. Des recherches récentes ont montré que les extraits de graines abaissent la glycémie [238]. La graine est récoltée en été et séchée pour une utilisation ultérieure [254]. La graine broyée est cataplasée sur des contusions [222]. Les feuilles sont cataplasées sur les brûlures,

C

Calendula officinalis , Souci officinal

$1$1

Note : ***

Détails : Fleur (pétales) comestible.



Pétales utilisés comme succédané de safran dans ses usages et pour colorer le beurre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Calluna vulgaris , Bruyère commune
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15 (zone 5)

$1$1

Note : **

Détails : Fleur et fruit (graines) comestibles.



Fleurs - aromatisantes ; un thé est fait à partir des hampes florales (tiges fleurissantes) ; plante utilisée à la fabrication d'une sorte de bière intoxicante ; plante d'importance historique ; une sorte d'hydromel était jadis brassée à partir des fleurs et les jeunes pousses ont été utilisés à la place du houblon pour aromatiser la bière.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

F

Filipendula ulmaria , Reine-des-prés (Reine des prés)

$1$1$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (aromatisants (desserts, boissons)), fleur (dont bourgeon ; aromatisants (desserts, boissons)), feuille (très jeunes : fraîches (crues et/ou aromatisantes) ou séchées (tisanes)) et racine (aromatisantes (cuites)) comestibles.



Les racines sont consommées comme aliment de base.

Les fleurs et les feuilles sont utilisées pour aromatiser boissons (bières, vins) et desserts (fruits confits).

Les fleurs sont également transformées en sirop ; celui-ci peut être utilisé pour les boissons, salades de fruits ou comme garniture pour crème glacée.

Les jeunes feuilles, les fleurs et les racines sont utilisées brassées pour réaliser un succédané de thé.


Précautions

ATTENTIONµ0(+x)µ : ne doit pas être utilisé par des personnes sensibles à l'aspirineµ{{{0(+x)µ. Cela se rapporte-il à une ou plusieurs partie(s) ou à la totalité de la plante ? (qp*)

Note médicinale : ***

H

Humulus lupulus , Houblon

$1$1$1

Note : ****

Détails : Feuille (jeunes et/ou tendre, dont pousses, tiges et pointes), fleur (petites mâles et grands cônes femelles) et racine (jeunes : cuites) comestibles.(1*)



Feuilles, fleurs, herbe, épice, légume.

Les inflorescences (bractées qui se chevauchent et couvrent la fleur femelle) sont utilisées en brasserie ; elles aromatisent la bière (apport d'amertume) et agissent comme agent de conservation ; le houblon peut également être utilisé pour faire lever le pain ; elles sont séchées et l'huile a une odeur.

Les jeunes pousses sont consommées crues ou cuites (ex. : comme potherbe, en tant que substitut d'asperge ou d'épinard), en Europe ; elles sont ajoutées aux ragoûts et aussi utilisées dans les omelettes.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : la plante contiendrait des substances toxiquesµ{{{27(+x)µ ; l'effet sédatifµ{{{5(+)µ du houblon peut causer une légère dépressionµ{{{0(+x)µ et/ouµ{{{(dp*)µ, pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ ; éviter pendant la grossesse, et lors de cancers du sein et du col de l'utérus (en raison de l'action antispasmodique sur l'utérus)µ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

L

Lamium album , Ortie blanche

$1$1$1$1

Note : **

Détails : Feuille (dont pointes ; crues1/cuites1 et/ou aromatisantes (dont tisanes)1, fleur1 (décoratives1 et/ou aromatisantes1)µ, racine (jeunes et/ou tendres ; crues1 ou cuites1) et graines (germes1) comestibles.



Feuilles, fleurs - thé, nectar. Feuilles et fleurs consommées crues ou cuites localement. Les jeunes feuilles sont consommées comme collation ; elles sont également utilisées dans la soupe.

Les fleurs sont utilisées pour faire une tisane.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

O

Olea europaea , Olivier

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, herbe, épice, manne, feuilles.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-le fruit est utilisé après avoir été picklé (mariné) ou en mis en conserve ; il est également utilisé pour son huile ; les fruits crus contiennent un alcaloïde qui les rend amers et désagréables ; celui-ci est éliminé par durcissement à la soude (de 1,3 à 2% de soude caustique), puis lavage à l'eau puis transfert dans une solution saline ;

-l'arbre est la source d'une manne comestible ;

-feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

S

Satureja montana , Sarriette vivace

$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles, aromatisant, herbe, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les feuilles sont utilisées pour parfumer les viandes et les sauces ; elles sont utilisées dans les soupes, salades, farces, et plats avec des oeufs, de la volaille, des légumes et des olives ; les feuilles fraîches ou séchées peuvent être utilisées pour faire des tisanes.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

T

Trigonella foenum-graecum , Fenugrec

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, feuilles, herbe, épice, jeunes gousses, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines peuvent être mises à germer et mangées ; elles sont également trempées et cuites ; les graines sont broyées et utilisées comme épice ; elles sont utilisées dans la poudre de curry ; le goût amer des graines peut être éliminé par un léger grillage ; les graines grillées sont utilisées comme un substitut de café ;

-les feuilles peuvent être consommées comme légume (ex. : comme potherbe) ; elles sont également séchées et mélangées dans des plats de légumes ;

-les graines et les feuilles peuvent être infusées dans un thé ;

-les graines produisent une huile.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

U

Urtica dioica , Ortie

$1$1$1

Note : *****

Détails : Feuille (dont jeunes et/ou tendres pousses ; fraîches ou sèches ; saisies ou cuites), graines (mûres ou immatures ; aromatisantes (dont séchées ou rôties)) et fleur (bourgeons ; crus) comestibles. Les feuilles comme les fruits sont comestibles : ils peuvent être mangés crus, pliés ou roulés entre les doigts en boulette. Une fois secs, hachés ou cuits, ils perdent leur pouvoir urticant. Il est préférable toutefois de ne consommer que les jeunes plantes, car après floraison les feuilles contiennent d’abondantes concrétions minérales, les cystolithes, qui peuvent irriter les voies urinaires. Elles peuvent tout de même alors être préparées en tisane. Les jeunes feuilles peuvent être mangées crues (hachées en salade, dans un pesto, dans du beurre sur des canapés). Elles apportent alors une saveur fraîche et « verte », qui évoque crue le haricot vert et cuite l'épinard, saveur bien différente de celle des feuilles plus âgées, au goût plus fort et qui prennent en cuisant une odeur et un goût de poisson marqués, avec lesquelles on prépare une « brandade d'ortie ». Les jeunes feuilles d'ortie sont consommées plus fréquemment cuites, en légume dans de nombreuses préparations (soupes, gratins, quiches, soufflés, potées) à la façon des épinards. Elles sont également employées dans des desserts (tarte, sorbet). Moins connues, il existe aussi une recette d'escargots aux orties et de la bière d'ortie. Autrefois considérée comme un « plat de pauvre », l'ortie était dans la plupart des recettes associée aux pommes de terre. Les feuilles d'orties contiennent des protéines foliaires en bonne quantité (7,37 g pour 100 g de feuilles), une grande quantité de fer (4,1 mg pour 100 g, plus que la viande) et du zinc. On peut manger tel quel les fleurs, les femelles étant plus goûteuses car plus charnues, ou les mettre dans les plats. L'ortie est cultivée à des fins alimentaires pour ensuite être vendue dans les magasins d'alimentation bio, par exemple sous forme de potage en sachet déshydraté.(1*)



Les jeunes feuilles sont cuites comme herbe potagère (légume-feuille / légume vert, à la manière des épinards) et ajoutées aux soupes etc .. ; elles peuvent également être séchées pour l'hiver ; les orties sont un complément très précieux pour l'alimentation ; ils sont un aliment très nutritif qui est facilement digéré et est riche en minéraux (surtout le fer) et vitamines (surtout A et C) ; les jeunes pousses, récoltées au printemps, lorsqu'elles mesurent 15 - 20 cm de haut en plus de la tige souterraine sont très agréables. Les plantes sont récoltées commercialement pour l'extraction de la chlorophylle, qui est utilisée en tant qu'agent de coloration vert (E140) dans l'alimentation et la médecine ; un thé est fait à partir des feuilles séchées, celui-ci réchauffe pendant les journées d'hivers ; la saveur est fade, il peut être ajouté comme tonique au thé de Chine. Le jus des feuilles, ou une décoction de la plante, peut être utilisé comme un substitut de présure dans le caillage de laits végétaux (agent de coagulation/caillage / caille-lait). Une bière d'ortie est brassée à partir des jeunes pousses.


Précautions

(1*)ATTENTION : les feuilles des plantes ont des poils urticants, provoquant une irritation de la peau ; cette action est neutralisée par la chaleur (cuisson) ou par un séchage complet, de sorte que les feuilles cuites sont parfaitement saines (propres à la consommation) et nutritives ; toutefois, seules les jeunes feuilles doivent être utilisées parce que les feuilles plus âgées développent des particules granuleuses appelés cystolithes qui agissent comme un irritant pour les reins ; les vieilles feuilles peuvent être laxatives ; n'utiliser que de jeunes feuilles et porter des gants robustes lors de leur récolte pour éviter d'être piqué . Interférences/intéractions possibles avec certains médicaments. Éviter pendant la grossesseµ{{{5(+)µ. Voir lien "PFAF" ("5"), pour plus d'informationsµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

V

Viola tricolor , Pensée sauvage

$1$1$1

Note : **

Détails : fleur1 (jeunes ; décoratives1 et/ou aromatisantes (crues/cuites)1)µ, feuille (jeunes, dont pousses ; aromatisantes (crues/cuites)1 ; dont jus1) et racine (torréfiées ; café1) comestibles.



Les feuilles et fleurs peuvent être utilisées comme décoration, par exemple pour agrémenter une salade ou égayer un dessert.



Les racines torréfiées ont été utilisées pour produire un substitut de café.




Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Vitis vinifera , Vigne

$1$1$1

Note : *****

Détails : Feuille (dont tendres ; fraîches ou séchées)1, fleur1 et fruit (raisins)1 comestibles.



feuilles comme aromatisant et jeunes vrilles en salades ou dans les plats cuisinés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !