Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Cholagogue

(9 espèces - liste non exhaustive)

A

Agrimonia eupatoria , Aigremoine eupatoire

$1$1

Note : **

Détails : Feuille (feuilles et tiges fraîches ou séchées [base boissons/breuvages : thé {infusion, possédant une finesse et un arôme particuliers, bue chaude ou froide, seule ou ajoutée à du thé de Chine, elle était autrefois très populaire }]) et fleur (idem feuille) comestibles.



les graines pourraient également être comestibles : fruit (graines séchées et broyées [farine, utilisée comme aliment en période de disette/famine]).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

C

Calendula officinalis , Souci officinal

$1$1

Note : ***

Détails : Fleur (pétales) comestible.



Pétales utilisés comme succédané de safran dans ses usages et pour colorer le beurre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Cichorium intybus , Chicorée intybe

$1$1$1

Note : ****

Détails : Feuille (de préférence jeunes et/ou tendres, ou saisies : crues ou cuites : dont tiges cuites), racine (cuites [légume], torréfées [café]) et fleur (décoratives [crues (salades, tartines), confites] comestibles.



Jeunes feuilles/tiges brutes/crues ; feuilles cuites comme potherbe.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Cynara scolymus , Artichaut

$1$1

Note : *****

Détails : Fleur (capitules cuits [nourriture/aliment : légume]) et feuille (feuilles et tiges (cardes) cuites [nourriture/aliment : légume {ex. : comme potherbe}]) comestibles.



Plante très cultivée ; plusieurs cultivars. Les bourgeons/boutons (capitules) floraux sont consommés crus ou cuits (généralement bouillis) avant que les fleurs ne s'ouvrent ; le goût est doux et agréable ; les artichauts sont considérés comme une nourriture gastronomique, mais ils sont très fastidieux à manger ; seule le fond de chaque bractée se mange, plus le «coeur» ou la base à partir de laquelle les pétales se développent ; les petits ou bébés artichauts, qui sont produits sur les tiges latérales, peuvent être picklés ou utilisés dans les soupes et les ragoûts ; les plantes produisent environ 5 à 6 têtes principales par an, à partir de leur deuxième année. Les tiges fleuries/florales/florissantes sont pelées et consommées crues ou cuites ; elles ont un doux goût de noisette. Les jeunes tiges des feuilles sont utilisées comme un substitut de céleri ; elles sont normalement blanchies pour enlever l'amertume et ensuite bouillies ou consommés crues mais la saveur est reportée comme trop amère pour être agréable. Les feuilles peuvent être consommées cuites mais le goût est amer. Les feuilles et les fleurs séchées sont un substitut de présure, utilisé pour cailler les laits végétaux (agent de caillage/coagulation / caille-lait).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

F

Fumaria officinalis , Fumeterre officinale

$1$1

Note : *

Détails : Feuille (feuilles, tiges et pousses [assaisonnement {aromate} : fraîches ou séchées]) et fleur (fleurs [assaisonnement {aromate} : fraîches ou séchées]) comestibles.



La plante (herbe fraîche ou séchée), y compris les fleurs, est ajoutée aux laits aigres (lait végétaux fermentés) pour lui donner un arôme : quelques morceaux sont ajoutés à chaque litre de liquide puis, une fois que le lait a épaissi aigre, la plante est enlevée ; elle donne un goût acidulé, agit comme un conservateur et empêche le goût rance qui peut accompagner le lait aigri.

Les feuilles peuvent être utilisées fraîches ou séchées. Agent de caillage/coagulation / caille-lait ? (qp*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

M

Marrubium vulgare , Marrube blanc

$1

Note : *

Détails : Feuille (feuilles {fraîches et séchées} [assaisonnement {herbe/aromate, épice, arôme/aromatisant} et base boissons/breuvages {succédané du thé}] ; et extrait feuilles : amer [assaisonnement {arôme/aromatisant}]) comestible.



Partie(s) comestible(s) : feuilles - aromatisant, herbe/aromate, épice, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-feuilles fraîches et séchées utilisées comme aromate ; ou ajoutées à l'eau chaude pour faire un thé ; les feuilles écrasées peuvent être ajoutées au miel et mangées ; également utilisées comme aromatisant dans les liqueurs ;

-l'extrait amer est utilisé dans les bonbons et sirops ; également utilisé comme arôme dans les liqueurs ;

-plante entière utilisée séchée comme succédané de thé.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les niveaux/taux du rythme cardiaque, de la pression artérielle et de la glycémie sont affectés/touchés par de fortes doses ; éviter pendant la grossesse et l'allaitement ; les patients atteints de diabète sucré, sous médicaments allopathiques pour abaisser la glycémie, devraient éviterµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

R

Rosmarinus officinalis , Romarin officinal
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -14°C

$1$1

Note : **

Détails : Feuilles et fleurs utilisées comme condiment.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

T

Taraxacum officinale , Pissenlit

$1$1$1

Note : ****

Détails : Feuille (jeunes (dont blanchies (en culture et/ou cuisson)), fleur (dont bourgeons, ligules (pétales) et tiges) et racine (fraîches (crues ou cuites) ou séchées (torréfiées : café)) comestibles.(*)



feuilles crues ou cuites (ex. : comme potherbe, brède (brèdes l'astron)).



Les jeunes pousses se consomment en salades. Elles se récoltent avant la floraison. Les meilleures poussent sur les sols sablonneux. C’est l'ingrédient principal de la salade au lard ardennaise.



Les racines se mangent crues, bouillies ou revenues à la poêle pour en faire diminuer l'amertume. On en prépare un café de pissenlit après torréfaction. Elles se récoltent pendant le repos végétatif de la plante.



Les boutons floraux se conservent dans du vinaigre ou du sel. Ils se consomment comme les câpres. Ils peuvent également être poêlés.

Les capitules servent à préparer un sirop, un vin ou encore une confiture. On n'utilise que les parties jaunes sans les bractées ni les tiges. On en tire également le « vin de pissenlit ».




Précautions

(1*)ATTENTION : en situation marécageuse (bord de russeau, prairie humide,etc..) et à proximité de bovins et, plus particulièrement, d'ovins, la plante est susceptible de porter la fasciolose (fasciolase ou distomatose hépatique), une maladie parasitaire provoquée par un ver plat, appelé couramment douve ou distome, dont le plus courant est la douve du foie

Comme le cresson, elle ne doit donc pas être consommée crue en cas de risque dû à la proximité de pâturages.

Le lait de pissenlit aurait provoqué la mort de deux enfants à l'été 1927µ{{{~~Wiki(dp*)µ.

Note médicinale : ***

V

Viola tricolor , Pensée sauvage

$1$1$1

Note : **

Détails : fleur1 (jeunes ; décoratives1 et/ou aromatisantes (crues/cuites)1)µ, feuille (jeunes, dont pousses ; aromatisantes (crues/cuites)1 ; dont jus1) et racine (torréfiées ; café1) comestibles.



Les feuilles et fleurs peuvent être utilisées comme décoration, par exemple pour agrémenter une salade ou égayer un dessert.



Les racines torréfiées ont été utilisées pour produire un substitut de café.




Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !