Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Céréales

(111 espèces - liste non exhaustive)

A

Abies fraseri , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-7

Note : *

Détails : Les utilisations suivantes concernent le A. balsamea étroitement apparenté ; puisque cette espèce a aussi des cloques de résine dans l'écorce, les utilisations s'appliquent très probablement aussi ici. -écorce intérieure - cuite, elle est généralement séchée, broyée en poudre puis utilisée comme épaississant dans les soupes, etc. ou mélangée avec des céréales lors de la fabrication du pain ; aliment d'urgence, il n'est utilisé que lorsque tout le reste échoue ; -un poix résineux aromatique se trouve dans les cloques de l'écorce ; lorsqu'il est consommé cru, il est délicieux et moelleux ; -une oléorésine du brai est utilisée comme arôme dans les confiseries, les produits de boulangerie, les glaces et les boissons ; -les pointes des jeunes pousses sont utilisées comme substitut du thé.


Précautions

ATTENTION : l'oléorésine (baume du Canada) peut provoquer une dermatite chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Les utilisations suivantes concernent le A. balsamea étroitement apparenté. Puisque cette espèce a aussi des cloques de résine dans l'écorce [81], les utilisations s'appliquent très probablement aussi ici. La résine obtenue à partir du sapin baumier (voir «Notes d'utilisation» ci-dessous) a été utilisée dans le monde entier et est un agent antiseptique et cicatrisant très efficace. Il est utilisé comme revêtement protecteur cicatrisant et analgésique pour les brûlures, les ecchymoses, les plaies et les plaies [213, 222, 226]. Il est également utilisé pour traiter les mamelons endoloris [213] et est considéré comme l'un des meilleurs curatifs pour un mal de gorge [245]. Les bourgeons, la résine et / ou la sève sont utilisés dans les remèdes populaires pour traiter les cancers, les cors et les verrues [269]. La résine est également antiscorbutique, diaphorétique, diurétique, stimulante et tonique [4, 171, 222]. Il est utilisé en interne dans des mélanges de propriété pour traiter la toux et la diarrhée, bien que pris en excès, il est purgatif [238]. Un liquide chaud de la sève gommeuse a été bu comme traitement de la gonorrhée [212]. Un thé fait à partir des feuilles est antiscorbutique [4, 171]. Il est utilisé dans le traitement de la toux, du rhume et de la fièvre [222]. Les feuilles et les jeunes pousses sont mieux récoltées au printemps et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Cette plante était largement utilisée en médecine par diverses tribus indiennes d'Amérique du Nord [257]. La résine était utilisée comme agent cicatrisant antiseptique appliqué en externe sur les plaies, les plaies, les morsures, etc., elle était utilisée comme inhalant pour traiter les maux de tête et était également prise en interne pour traiter les rhumes, les maux de gorge et diverses autres affections [257].

Aegilops speltoides , Egilope faux épeautre

$1

Note : *

Détails : Fruit (graines : cuites [céréale : céréale secondaire]) comestibles.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Aegilops triuncialis , Egilope à 3 arêtes

$1

Note : *

Détails : Fruit (graines : cuites [céréale : céréale secondaire]) comestibles.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Alliaria petiolata , Alliaire officinale

$1$1$1$1

Note : ***

Détails : Feuille, fleur, graines et racine comestibles. Les jeunes feuilles apportent un léger goût d'ail aux salades. Les tiges cueillies au printemps ont un goût sucré de chou. On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou. L'alliaire est employé comme condiment pour les céréales et les légumes, grâce à ses graines qui peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l'élaboration du condiment du même nom (moutarde). Ses racines possèdent un goût proche du radis et sont également consommables. Des graines de cette plante sous forme de phytolithes ont été identifiées dans des dépôts de nourriture sur des poteries préhistoriques. C'est la première preuve directe de l’utilisation d'une épice dans la cuisine en Europe entre 6 100 et 5 750 ans avant J.C..


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Usages médicinaux : Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l'asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasmeµ{{{wikiµ.

Alopecurus aequalis , Vulpin fauve

$1

Note : *

Détails : Graines, céréale. Les graines peuvent être utilisées cuites comme une céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Arundo donax , Roseau
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-10

$1$1

Note : ***

Détails : -rhizome - cru ou cuit ; le rhizome peut être séché et moulu en poudre pour faire du pain, généralement en association avec des farines de céréales ; il peut également être grillé ou bouilli ; -feuilles - cuites comme potasse ; elles sont très amères ; le


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Usages médicinaux : La racine est diaphorétique, diurétique, émolliente et galactofuge [7]. On dit qu'une infusion stimule les écoulements menstruels et diminue le débit de lait [240, 272]. Une pâte de racine est appliquée sur le front pour traiter les maux de tête [272]. Il a été démontré expérimentalement que les alcaloïdes isolés augmentaient la pression artérielle et contractaient l'intestin et l'utérus [240]. Le rhizome ou porte-greffe est utilisé dans le traitement de l'hydropisie. Bouillie dans du vin avec du miel, la racine ou le rhizome a été utilisé pour traiter le cancer [269]. La plante contient l'alcaloïde gramine. On dit que c'est un vasopresseur, augmentant la tension artérielle chez le chien après de petites doses, provoquant une chute à des doses plus élevées [269]. Les tiges ont été utilisées comme attelles pour les membres cassés [257].

Arundo donax aureovariegata , Roseau
aureovariegata Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-10

$1$1

Note : ***

Détails : -rhizome - cru ou cuit ; le rhizome peut être séché et moulu en poudre pour faire du pain, généralement en association avec des farines de céréales ; il peut également être grillé ou bouilli ; -feuilles - cuites comme potasse ; elles sont très amères ; le


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Avena barbata , Avoine barbue

$1

Note : **

Détails : Graines, céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Avena fatua , Folle avoine

$1

Note : **

Détails : Graines, céréale. Le grain est utilisé pour le pain.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Avena sativa , Avoine

$1

Note : *****

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale ; et base boissons/breuvages]) comestible.



Céréale d'importance majeure ; très cultivée ; utilisée également pour la réalisation de lait végétal.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

B

Beckmannia eruciformis , Herbe des marécages

$1

Note : **

Détails : Fruit (graines cuites [nourriture/aliment : céréale secondaire]) comestible.



Graines consommées par les Indiens de l'Utah ; les graines peuvent être broyées en farine et utilisées comme céréale ; elles ont une saveur douce et sont très petites mais faciles à récolter ; cependant elles doivent être séparées de leur enveloppe, ce qui est une opération très délicate. Certaines tribus Nord amérindiennes brûlaient les coques de ces graminées. Plante également consommée au Japon.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Boerhavia diffusa , Ipecacuanha de Cayenne

$1$1$1

Note : **

Détails : Feuilles, racines, fruits, graines, prudence, légumes. Les feuilles tendres sont consommées cuites comme légume (ex. : potherbe) ; les feuilles récoltées peuvent être stockés pendant 6-7 jours.

La racine pivotante charnue est cuite et mangée.

Les graines sont ajoutées aux céréales. Dans sa Flore phanérogamique des Antilles françaises, p. 481, le R. P. Duss, professeur au Collège de la Basse-Terre, décrit ainsi le Calalou : « On appelle Calalou un mets exquis préparé avec de la petite Valériane à feuilles argentées en dessous, vulgairement nommée Patagon (Boerhaavia paniculata), et de nombreux autres ingrédients (cf. Xanthosoma helleborifolium, pour la liste complète).(1*)


Précautions

(1*)Attention : il peut causer de la diarrhée s'il est consommé en grandes quantitésµ{{{0(+x)µ

Note médicinale : ****

Bromus secalinus , Brome des champs de seigle

$1

Détails : Graines, céréale. Les graines sont bouillies pour faire du gruau ou broyées et utilisées en période de famine dans le pain ; elles sont également broyées pour faire du pain plat ; elles sont également utilisées pour la bière.


Précautions

ATTENTION : plante protégée en Alsaceµ{{{TBµ.

Bromus tectorum , Brome des murs

$1

Note : *

Détails : Graines, céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Butomus umbellatus , Butome en ombelle

$1$1

Note : ***

Détails : Racines, graines. La racine / le rhizome est lavé(e), cuit(e) à la vapeur, séché(e) au soleil puis cuit(e) ou transformé(e) en farine ; elle/il est consommé(e) comme un légume ou evec d'autres céréales.


Précautions

ATTENTION : plante protégée en Alsace, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Bourgogne, Franche-Comté, Midi-Pyrénées et Aquitaineµ{{{TBµ

C

Chenopodium album , Chénopode blanc

$1$1$1

Note : ***

Détails : Grainesµ1, feuille (jeunes et/ou tendres pousses et tiges : crues ou cuites {ex. : comme potherbe, substitut d'épinard}) et fleur (jeunes inflorescences (dont bourgeons) : crues [salades, tartines]) comestibles.(1*)



Les parties les plus souvent utilisées sont les feuilles, les extrémités des tiges et les jeunes pousses entières, cuites comme celles de ses proches cousins, les épinards. Les jeunes tiges, quant à elles, sont consommées comme des asperges.



On récolte le chénopode blanc sous forme de pousses, après le deuxième nœud et ensuite, on récolte les ramifications, avant qu'elles ne soient matures, jusqu'au milieu de l'été ou parfois plus tard.



Les feuilles fraîches et la tige sont très nutritives. Pande et Pathak montraient en 2010 qu'elles sont une bonne source d'acides aminés (leucine, isoleucine, mais surtout lysine, qui est un acide aminé essentiel utilisé en nutrition animale et humaine pour équilibrer les régimes alimentaires ou encore comme antiviral pour le traitement de l'herpès et du zona chez l'Humain). Également riches en minéraux et oligoéléments, elles sont aussi une bonne source de protéines, lipides et fibres, vitamines (vitamine C notamment) et fer biodisponible.



Les feuilles vertes sont particulièrement riches en calcium, en vitamine C et en caroténoïdes, ainsi qu'en fer (plus que dans les feuilles d'épinard et de chou, mais moins que dans celles de l'Amarante).

Cette plante fait l'objet d'une culture vivrière ancienne et importante dans les pays tropicaux et subtropicaux où (en Inde et en Afrique notamment), dans le contexte du réchauffement climatique et de la sous-alimentation, elle connait aujourd'hui un regain d'intérêt comme ressource alimentaire précieuse en raison de ses qualités gustatives et alimentaires, de sa facilité de culture dans divers types de sol, et de son potentiel agricole en zone de stress cultural (stress hydrique et salin), altitude (on trouve des souches sauvages jusqu'à 4 700 m), canicules et froid).



Les feuilles sont très riches en protéines, en vitamine A (11600 UI/100g) et en vitamine C, ainsi qu'en calcium. Manger le feuillage cru est déconseillé, d'une part en raison de sa texture farineuse et surtout en raison de sa teneur en saponines, des molécules qui sont généralement un facteur antinutritionnel (le Chénopode blanc contient 3 saponines dont l'une est un seco-glycoside analogue à des composés antérieurement connus chez des Caryophyllales (qui sont également souvent des plantes rudérales nitrophiles), nitrates et acide oxalique, même après un lavage à grande eau. Selon la provenance de la plante, son taux d'acide oxalique varie de 360 à 2 000 mg/100 g, d'après Guil et al. (1996).

-la cuisson ne détruit que peu les saponines (mais la fermentation lactique les détruit en activant les phytases endogènes de la plante) ;

-le trempage des graines active également ces phytases endogènes ;

-la cuisson ne détruit pas les oxalates. On recommandait donc par précaution aux malades rénaux, hépatiques, arthritiques ou lithiasiques d'éviter le Chénopode. Cependant des usages médicinaux traditionnels anciens retrouvés dans divers pays (en Asie principalement), ainsi que des études récentes (2016, 2017…), en laboratoire et sur le modèle animal, ont montré qu'au contraire et paradoxalement cette plante est un remède et peut avoir une utilisation préventive contre la lithiase urinaire (calculs rénaux ou urinaires).



La graine, qui peut se conserver sèche, est aussi comestible, cuite en gruau (à la manière de céréales ou avec des céréales, on classe d'ailleurs cette espèce parmi les pseudo-céréales), ou moulue en farine. C’est une des deux espèces de Chénopode cultivé (en Asie surtout) pour ses graines, l'autre étant le quinoa, mais elle est aussi cultivée, ainsi que d'autres espèces proches, comme légume.



Selon Amrita Poonia (2021), en raison de sa teneur en composés bioactifs et de ses activités pharmacologiques, Chenopodium album semble pouvoir devenir un aliment (légume) nutraceutique.




Précautions

(1*)ATTENTION : présence de saponines et d'acide oxalique, pouvant être toxiques à fortes doses : voir fiches toxines, pour plus d'infos. Faire également attention à l'usage des herbicides qui ont tendance à s'accumuler dans les grainesµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Usages médicinaux : Dans le monde et en Asie notamment, le Chénopode blanc a des usages médicinaux anciens (dit « Bathua sag » en Hindi, c'est l'une des plantes précieuses de l'Ayurveda qui l'utilise couramment contre « les douleurs pectorales, la toux, les douleurs abdominales, l'obstruction pulmonaire et les affections nerveuses », mais il est encore « abondamment utilisé comme aliment et en phytothérapie dans le monde ». On considère que son intérêt médicinal est principalement lié aux composés présents dans ses feuilles et dans ses graines (notamment riches en acides gras et en antioxydants). Par exemple, ses feuilles (cuites en général) traitent les troubles digestifs, les ulcères gastroduodénaux et certaines maladies du foie.

Plus précisément, on considère (en 2020) que ce chénopode a des effets :

-antiscorbutique (car riche en vitamine C) ;
-antimicrobiens (antibactérien notamment) ;
-antihelminthiques (par exemple contre les vers ronds et les ankylostomes) ;
-antioxydants, dont la graine ; l'activité antioxydante est notamment liée à la teneur de la plante en polyphénols (molécules à fort potentiel redox qui en fait des antioxydants naturels. Ces teneurs varient selon les parties de la plante, mais semble relativement comparable entre espèces de Chénopodes quand on les dose dans la même partie de la plante. Les tiges et feuilles contiennent des quantités élevées de polyphénols libres (ex. : 3,36 mg/g DW mesurés en Pologne) qui selon Nowak et al. (2016) pourraient intéresser l'industrie pharmaceutique et des compléments alimentaires. Parmi les 4 Chénopodes les plus communs en Europe de l'Ouest, les extraits des parties aériennes de C. rubrum et C. urbicum avaient cependant un effet antioxydant encore meilleur que chez Chenopodium album.
-antidiarrhéiques ;
-hépato-protecteurs ;
-cicatrisants (efficacitée confirmée et expliquée en laboratoire sur des brûlures, sur le modèle animal).

Des études pharmacologiques récentes (pharmacochimie et phytopharmacologie...) ont mis en évidence de nouvelles propriétés médicinales et de possibles nouveaux usages médicaux ou vétérinaires potentiels :

-anti-inflamatoire ; en 2010, une hydrodistillation de feuilles (hydrodistillées) de Chenopodium album récoltées au Niger a donné 0,64 % v/w d'huile essentielle. 60,1 % de son contenu était des composés aromatiques, dont le p-cymène (40,9 %), l'ascaridole (15,5 %), le pinane-2-ol (9,9 %), le ?-pinène (7,0 %), le ?-pinène (6,2 %) et le ?-terpinéol (6,2 %). L'huile testée chez la souris contre un œdème de l'oreille induit par le 12-O-tétradécanoylphorbol-13-acétate (TPA) s'est montrée fortement anti-inflammatoire. Cette activité a été confirmée in vitro par une autre étude.
-activité contraceptive ? : Kumar et al. en 2007 ont montré qu'un extrait de graines de Chenopodium album pourrait fournir « un puissant agent d'immobilisation du sperme » (démontré à la fois in vitro et in vivo) ;
« amélioration » de la fonction sexuelle masculine (observée chez la souris mâles normale) ;
-myorelaxant, antispasmolytique et analgésique (chez l'animal de laboratoire (lapin). L'effet d'extrait brut (et de ses fractions) a notamment été testé (2020) in vitro (sur muscle lisse intestinal de lapin). Un effet myorelaxant dose-dépendant apparait à 5 mg/ml, atteignant un maximum à 20 mg/ml. Les extraits par l'acétate d'éthyle et le chloroforme sont myorelaxant ; par le n-butanol ils ont un fort effet relaxant, alors que la fraction aqueuse a une effet contractile. L'extrait par le n-butanol est analgésique chez la souris à 500 mg/kg, effectif durant 30 à 210 minutes.
-antipruritique ;
-anti-prolifératif (anticancéreux) ? des extraits de feuilles et de graines de Chenopodium album et de 3 autres chénopodes (Chenopodium hybridum, Chenopodium rubrum et Chenopodium urbicum) ont été testés contre le carcinome pulmonaire humain A-549 et le carcinome ovarien TOV-112D ainsi que contre des lignées cellulaires de fibroblastes humains normaux. Bien que faiblement cytologique, les extraits de feuilles et de graines de Chenopodium album et C. hybridum ont montré un effet antiprolifératif significatif sur la lignée cellulaire TOV-11241.

Les racines ne semblent pas avoir eu d'usage alimentaires ou médicinaux traditionnels importants, et n'ont dont pas fait l'objet de beaucoup de recherches. On y a découvert (en 1993) un nouvel amide phénolique (N-trans-féruloyl-4-O-méthyldopamine), qui a montré une activité d'attraction pour les zoospores d'Aphanomyces cochlioides (champignon connu pour infecter certains Chénopodes)µ{{{wikiµ.


Chenopodium giganteum , Épinard arbre

$1$1$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles [nourriture/aliment : légume {ex. : comme potherbe, substitut d'épinard}]) et fruit (graines) comestibles.(1*)



Les jeunes pousses et feuilles peuvent être consommées cuites comme des épinards. L’acide oxalique et les saponines sont presque totalement éliminés pendant le processus de cuisson, surtout si elles sont bouillies pendant 2 minutes à 100 °C (212 °F). Cependant, les feuilles sont également comestibles crues en quantités inférieures, par exemple en salade.



Les graines peuvent être préparées de la même manière que le riz ou le quinoa ou peuvent être moulues en farine, qui est ensuite mélangée à de la farine de céréales pour la fabrication du pain.



N.B. : toutes les espèces européennes de chénopodes (Chenopodium) peuvent être utilisées de manière similaire/identique.




Précautions

(1*)ATTENTION : présence de saponines et d'acide oxalique, pouvant être toxiques à fortes doses : voir fiches toxines, pour plus d'infosµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Chenopodium pallidicaule , Canihua

$1

Note : ***

Détails : Graines. Alimentation humaine : pseudocéréale. Feuilles consommées comme légume (ex. : comme potherbe). Graines consommées localement. La graine est utilisée pour faire une farine appelée canihuaco ; elle est utilisée pour aromatiser les soupes, ragoûts, desserts et boissons.

Jusqu'à 20% peut être ajouté à la farine de pain.

La graine grillée peut être broyée et mélangée à du sucre et du lait comme céréale pour le petit déjeuner.


Précautions

Voir lien pfaf ("5")µ{{{(rp*)µ.

Cornus canadensis , Cornouiller du Canada

$1

Note : ****

Détails : Fruit. Les fruits sont consommés comme des airelles ; ils sont séchés et ajoutés aux céréales au petit déjeuner ; le fruit peut être transformé en desserts, tartes, confitures et sauces.

Les gros fruits en gelées et confitures doivent être tamisés/filtrés ; d'autres fruits peuvent également être ajoutés pour la saveur.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Cynodon dactylon , Chiendent pied-de-poule
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C (zone 6-7)

$1$1$1

Détails : Feuilles, pousses, graines, grains, racine, céréale. Les feuilles tendres sont comestibles cuites (ex. : comme potherbe ? (qp*)) ; elles sont utilisées dans les chutneys ; elles sont également écrasées et le jus est utilisé pour faire une boisson.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les plantes peuvent avoir du cyanure et devrait donc être cuitesµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ***

D

Dactylorhiza incarnata , Dactylorhize incarnat

$1

Note : **

Détails : Racine. Bulbe - cuit ; très nutritif ; c'est est une source de "salep", une poudre blanche à blanc jaunâtre qui est obtenue par séchage et broyage du tubercule ; le salep est une substance semblable à l'amidon avec un goût douceâtre et une faible odeur un peu désagréable ; il est dit être très nutritif et peut être transformé en boisson ou peut être ajouté aux céréales et utilisé dans la fabrication du pain, etc... ; une once de salep est dit être suffisant pour nourrir une personne pour une journée.


Précautions

ATTENTION : plante protégée en Alsace, Centre, Picardie, Nord-Pas-de-Calais et Bourgogneµ{{{TBµ

Note médicinale : **

Deschampsia cespitosa , Canche cespiteuse

$1

Détails : graines, céréales.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Desmanthus illinoensis ,
$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines cuites) comestible.



Plante à l'étude comme céréale potentielle. Riche en protéines, mais sans beaucoup de saveur.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Digitaria sanguinalis , Digitaire commune

$1

Note : **

Détails : Graines, céréales. Les graines sont utilisées comme céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Distichlis palmeri , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

$1

Note : ****

Détails : Partie comestible : graines, céréale ; à l'origine une source de nourriture majeure de la tribu Cocopah dans l'ouest des États-Unis ; les grains sont cuits comme une céréale ; ils sont rôtis ou utilisés dans les muffins ou les farces ; un système racinaire profond atteint au moins 1,5 m ; il est parfaitement adapté aux zones de rejets salins, où il peut facilement accéder à l'eau saline et assécher le sol, tout en produisant un grain précieux ; le grain produit est idéalement adapté à la consommation humaine, avec un équilibre en acides aminés plus favorable que le blé, et il est également sans gluten et a une agréable saveur de noisette ; le travail du grain en Australie a montré qu'il a un meilleur rendement, pour la farine, que le grain de blé ; Son amidon rétrograde rapidement et se comporte comme un émulsifiant ; le rapport des Nations Unies sur l'environnement (2006) dit à propos de la plante: "C'est un candidat fort pour une culture vivrière mondiale majeure et pourrait devenir le plus grand cadeau de ce désert au monde." Certaines variétés de D. palmeri ont fait l'objet de brevets américains.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

E

Echinochloa crus-galli , Panic des marais

$1$1

Note : ***

Détails : Feuilles, graines, céréale, légume.

-les jeunes pousses sont consommées comme légume (potherbe) ;

-les graines peuvent être bouillies et mangées ; elles peuvent également être sautées comme le maïs ; elles peuvent être broyées en farine et utilisées pour faire du pain, des gâteaux et du porridge ; elles sont utilisées pour les macaronis et les quenelles ; elles peuvent être cuites à la vapeur et transformées en porridge (bouillie) ; les graines grillées sont utilisées comme un substitut de café.


Précautions

(1*)ATTENTION : cette herbe a été signalée accumuler des niveaux de nitrates suffisamment élevés dans ses tissus pour être toxique pour les animaux de fermeµ{{{5(+)µ. Ce problème est plus susceptible de se produire lorsque les plantes sont nourries avec des engrais inorganiquesµ{{{5(K)µ.

Note médicinale : **

Echinochloa esculenta , Millet japonais

$1

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale]) comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Eleusine coracana , Éleusine

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale]) et feuille (pousses et feuilles) comestibles.



Les graines sont consommées soit torréfiées, soit moulues en farine, laquelle est transformée en bouillie/porridge et en pain plat ; l'alcool est brassée à partir des grains (attention : l'alcool est une cause de cancer). Plante très cultivée en Afrique et en Asie comme céréale. Pousses et feuilles cuites (ex. : comme potherbe ? (qp*)).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Elymus canadensis , Elyme du canada

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale secondaire]) et racine (racines séchées) comestibles.



Racines consommées séchées et broyées sous forme de pain.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Elymus glaucus , Elyme glauque

$1

Note : **

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale secondaire]) comestible.



Les graines sont utilisées dans le pinole ; elles sont desséchées et réduites en farine.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Elymus hispidus , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-9

$1

Note : ****

Détails : Partie comestible : graines, céréales ; graines - crues ou cuites ; un goût sucré, doux et de noisette ; habituellement moulu en poudre et utilisé comme farine, il peut aussi être mangé cru lorsqu'il est germé ou peut être cuit entier de la même manière que le riz, ou être ajouté aux ragoûts, etc. ; le grain a des niveaux plus élevés de protéines (20,8%), de matières grasses (3,21%) et de cendres (2,64%) que le blé ; la protéine est nutritionnellement limitante en lysine comme l'est le blé, mais le grain a des niveaux plus élevés que le blé, concernant tous les autres acides aminés essentiels ; aucun gluten fonctionnel n'a été trouvé dans les échantillons du grain testé par l'USDA, cependant, aucun test n'a été effectué pour déterminer si les personnes allergiques au blé ou au gluten peuvent tolérer ce grain et, comme il est étroitement lié au blé, il est possible que cela puisse causer des problèmes similaires ; la plupart des céréales auront les coques encore attachées après la récolte ; le décorticage peut être effectué avec n'importe quelle pièce d'équipement qui frotte vigoureusement le grain ; une machine à brosses dans laquelle les brosses tournent rapidement à l'intérieur d'un tamis cylindrique est un décortiqueur efficace.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Elymus repens , Chiendent officinal

$1$1$1

Note : **

Détails : Feuille (jeunes ; crues), graines (crues) et racine (séchées (farine) ou fraîches (crues) ; dont extrait ( jus)) comestibles.



Graines, céréales, racines, rhizome ; graines.

-les racines/rhizomes sont séché(e)s, broyé(e)s et utilisé(e)s comme substitut de farine, laquelle peut être ajoutée à la farine de céréales pour faire de la pâte à pain ou à galettes ; les jeunes rhizomes sont également consommés comme légumes (ex. : dans les soupes) ou crus en salade ; les racines séchées grillées sont utilisées pour le thé et comme substitut/succédané du café.

-les pointes tendres sont consommées crues comme légume (ou cuites, ex. comme potherbe ? (qp*)).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Elymus virginicus , Elyme de virginie

$1

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale secondaire]) comestible.



Les graines sont comestibles, mais leurs longues barbes ou arêtes doivent être enlevées avant de pouvoir être utilisées. Le pinole (traduction espagnole d'un mot aztèque), une farine grossière, est faite à partir de ces graines et d'autres.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Eragrostis minor , Éragrostide faux pâturin

$1

Détails : Graines, grains, céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Eragrostis pilosa , Éragrostide à manchettes

$1

Note : *

Détails : Graines, céréale ; elles sont utilisées dans le kreb, un mélange de grains mangés au Tchad.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

F

Ficus racemosa ,
$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (fruits {chair/pulpe, peau et graines} [nourriture/aliment {immatures ou mûrs ; frais ou séchés ; crus ou cuits ; bruts ou transformés}) et feuille (jeunes feuilles [nourriture/aliment : crues {en salade} ou cuites {comme légume}]) comestibles.



Les fruits mûrs sont consommés frais ou utilisés pour la confiture ; ils sont généralement/habituellement consommés verts ; ils sont également séchés et moulus en farine et mangés avec du sucre et du lait.

La poudre de fruits rôtis/grillés est utilisée comme céréale pour le petit déjeuner.

Les jeunes feuilles sont consommées en salade ; elles sont également cuites (ex. : comme potherbe). La peau et les graines des fruits sont-elles bien comestibles et consommables ? (qp*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

G

Gaylussacia baccata , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-9

$1

Note : ****

Détails : Fruits - crus ou cuits ; délicieusement épicés et sucrés, ils peuvent être mangés à sur le coude ou utilisés dans les tartes, les conserves, etc. ; ils peuvent également être séchés pour une utilisation ultérieure ; les fruits secs peuvent être broyés en poudre puis mélangés avec des farines de céréales pour faire du pain ; le fruit mesure environ 8 mm de diamètre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Glyceria grandis ,
$1

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment : céréale secondaire]) comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Glyceria striata , Glycérie striée

$1

Note : *

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment {céréale secondaire}]) comestible.



Graines comestibles : céréale ; pas plus de détails, mais la graine est très petite et délicate à récolter.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Glycine max , Soja

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines mûres {fraîches ou séchées} cuites {au four, bouillies ou grillées/torréfiées} [nourriture/aliment : légume {à la manière des pois et des haricots verts}, {ersatz/succédané/substituts de viandes, cérale {farine} ; et base boissons/breuvages {ersatz/succédané/substitut de café et de lait}] ; jeunes gousses cuites ; graines immatures {crues ou cuites} [nourriture/aliment {comme les petits pois ou en salade} ; graines germées {de préférence blanchies ; et extrait graines {huile} [nourriture/aliment : huile alimentaire]) et feuille (jeunes pousses et feuilles {crues ou cuites} [nourriture/aliment {en salade}]) comestibles.(1*)



Jeunes gousses et graines mûres. Graines matures - cuites ; les graines fournissent l'une des plus importantes sources mondiales d'huile et de protéines, elles peuvent être consommées comme elles le sont dans les soupes , les ragoûts , etc..., mais elles sont aussi très couramment utilisées dans la préparation de divers substituts de viande ; la graines séchée peut-être broyée en farine (farine de soja), ajoutée aux farines de céréales ou utilisée pour la fabrication de nouilles, pâtes alimentaires, confiseries et autres aliments ; les Japonais font une poudre avec la graine torréfiée et moulue - celle-ci est appelé «Kinako» et a un goût et un parfum de noisette - elle est utilisée dans de nombreuses confiseries populaires ; elles sont également sources d'une huile alimentaire semi-siccative (de semi-séchage ou à séchage semi-rapide), laquelle peut-être utilisée pour la cuisson ou en vinaigrette (dans les salades, etc..) et pour la fabrication de margarine et de graisse alimentaire ("shortening") ; les graines grillées/torréfiées sont consommées comme amuse-gueule/collation/en-cas, à la manière des cacahuètes - les graines fortement grillées sont utilisées pour faire du café ; les fèves (graines) sont fermentées et utilisés dans une gamme d'aliments comme la sauce de soja (shôyu ou shoyu ou encore sooju, et tsiang-yeou soy ou soy ou encore India Soy), le miso et le tempeh, etc..., et sont également utilisées pour faire du lait végétal (lait de soja), un supplément de protéines précieux dans l'alimentation des nourrissons qui fournit également du lait caillé et du fromage (tofu, to-fu, tofou, teou-fou, fromage de soja ; la graine immature est cuite et utilisée comme les petits pois ou consommée crue dans les salades ; la graine germée est consommée crue ou blanchie (légèrement cuite et/ou ajoutée à des plats cuisinés.

Parfois, les jeunes feuilles et pousses sont consommées crues, en salade, ou cuites, comme potherbe.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines mûres crues sont toxiquesµ{{{5(+)µ à cause e la présence d'un inhibiteur de la trypsineµ{{{0(+x)µ ; elle doivent être bien cuites avant d'être consommées{{{~µ~~0(5(+),+x)µ ; même les graines germées doivent être légèrement cuites (blanchies)µ{{{0(+x)µ, bien qu'elles soient parfois mangées crues et est considérées comme un aliment sainµ{{{5(+)µ.

Gymnadenia conopsea ,
$1

Note : **

Détails : Racine (cormes {pseudobulbes} cuit [nourriture/aliment {fausse-céréale} et base boissons]) comestible.



Le bulbe peut être consommé cuit ; il est rès nutritif ; c'est une source de "salep", une sorte de poudre d'amende blanche ou blanc jaunâtre qui est obtenue par séchage et broyage du tubercule en farine ; le salep est une substance semblable à l'amidon avec un goût sucré et une faible odeur un peu désagréable ; celui-ci est utilisé dans le porridge (bouillie) ou peut être ajouté aux céréales et utilisé dans la fabrication du pain, etc... ; il peut être également transformé en une boisson ; une once (28,35g) de salep par jour est dit être suffisant pour maintenir une personne.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

H

Helianthus annuus , Tournesol

$1$1$1

Note : *****

Détails : Fruit (graines0(+ [nourriture/aliment {pseudo-céréale, farine : beurre de tournesol, yaourt, pain et gâteaux} et base, feuille (coeur des tiges [masticatoire {substitut de chewing gum}]) et jeunes feuilles cuites (ex. : comme potherbe ? (qp*))) et fleur (jeunes bourgeons {réceptacles floraux} cuits {à la vapeur} [nourriture/aliment {comme des artichauts}] et pétioles cuits {bouillis} [nourriture/aliment]) comestibles.



Les graines, comestibles et riches en acides gras (contenant entre quarante-quatre et soixante-douze pour cent d''acide linoléique - des cultivars avec plus de 50% d'huile ont d'ailleurs été développés en Russie), sont sources d'une huile alimentaire semi-siccative (de semi-séchage ou à séchage semi-rapide), faible en cholestérol et de haute qualité (dite équivalente à l'huile d'olive), utilisée dans les salades, margarines, ou pour la cuisson ; elles sont également consommées cuites (grillées) ou, parfois, crues, leur délicieuse saveur évoquant la noisette (mais celles-ci sont délicates à extraire manuellement en raison de la petite taille de la graine) ; elles peuvent aussi être broyées en une poudre/farine transformée en beurre de tournesol ou utilisée pour la fabrication de lait végétal puisµ{{{(dp*) de yaourt (les graines germées sont dites plus adaptées) ou encore, mélangée avec des farines de céréales, pour faire du pain nutritif et des gâteaux ; elles sont également séchées, torréfiées, broyées et utilisées comme un substitut de café ou encore bouillies avec de l'eau pour faire un substitut de boisson chocolatée, souvent additionnée de sucre, ou mixées dans de l'eau puis laissées à fermenter pour produire du yaourt (yahourt/yogurt/yaourt de graines) ou du fromage végétal.

Coeur des tiges utilisé comme chewing gum.

Jeunes feuilles consommées cuites localement (ex. : comme potherbe ? (qp*)). Les jeunes bourgeons de fleurs (réceptacles floraux) sont cuits à la vapeur et consommés comme les artichaut - leur saveur est assez douce et agréable, mais le travail est plutôt fastidieux. Les pétioles sont bouillis et mélangés avec d'autres produits alimentaires.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Hierochloe odorata , Avoine odorante

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (graines cuites [nourriture/aliment {céréale secondaire}]) et feuille (feuilles [assaisonnement {aromate de liqueurs}] ; et extrait feuilles : huile essentielle [assaisonnement {aromatisant : arôme alimentaire]) comestibles.(1*)



Graines, céréales, aromatisant. Graines cuites ; petites et fastidieuses à utiliser ; celles-ci ne contiennent, presque assurément, pas de coumarine et doivent pouvoir être utilisée en toute sécurité. Plante utilisée comme aromate de liqueurs. Les feuilles donnent une huile essentielle utilisée comme arôme alimentaire pour aromatiser des bonbons/confiseries/sucreries et des boissons non alcoolisées (boissons gazeuses) ; elle a une forte saveur vanillée.

Les feuilles sont utilisées pour aromatiser la vodka. La plante est censée être utilisée comme colorant?, mais pas plus d'information n'a été trouvé.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante contient de la coumarineµ{{{5(+)µ ; voir fiche toxine, pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Hordeum bulbosum , Orge bulbeuse

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment {céréale secondaire : farine} et base boissons/breuvages {malt : bière}]) et racine (racines [masticatoire et nourriture/aliment]) comestibles.



Graines, racine, céréale. Les graines sont consommées comme nourriture : elles sont broyées en farine et utilisées, comme une céréale, pour le pain ou le porridge (bouillie) ; elles sont également source de malt à la base de la bière.

Les racines sont mâchées et parfois consommées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Hordeum distichon , Orge à deux rangs

$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment {céréale secondaire : farine} et base boissons/breuvages {malt : bière}]) comestible.



Graines, céréale. Graines consommées en farine et, souvent, utilisées pour le maltage de la bière.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Hordeum jubatum , Orge à crinière

$1

Note : *

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment {céréale secondaire : farine} et base boissons/breuvages {malt : bière ; et ersatz/succédané/substitut de café}]) comestible.



Graines, céréale. Les graines sont utilisées comme une céréale, consommées en farine ; elles sont également séchées et transformées en boisson de type café, ou utilisées comme source de malt à la base de la bière.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Hordeum murinum , Orge des rats

$1

Note : **

Détails : Fruit (graines cuites nourriture/aliment {céréale secondaire : farine} et base boissons/breuvages {malt : bière}]) comestible.(1*)



Graines, céréale. Les graines sont consommées cuites sous forme de farine, et utilisées comme source de malt à la base de la bière.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les arêtesµ{{{0(5(+),+x)µ grossièresµ0(+x)µ, autour des grainesµ{{{5(+)µ, sont pointues ce qui peut irriter la boucheµ{{{0(+x)µ ; sans préparation adéquatesµ{{{(dp*)µ, elles peuvent se frayer un chemin dans les gencives et le tube digestif, ce qui arrive, par exemple, chez les animaux , provoquant, là aussi, une irritation et une inflammation ; enfin, elles peuvent également se retrouver dans les oreilles et les yeux, entraînant parfois la cécité et même la mortµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *

Hordeum spontaneum , Orge sauvage

$1

Détails : Grains, graines, céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Hordeum vulgare , Orge

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines {de préférence cuites} [nourriture/aliment {céréale : farine} et base boissons/breuvages : malt {alcools : bière}, ersatz/succédané/substitut de café, eau d'orge, lait végétal}] ; et graines germées [nourriture/aliment]) et feuille (jeunes pousses) comestibles.(1*)



Graines, céréales, graines - thé. Les graines sont consommées en farine ; elles sont mélangées avec du blé pour la confection de chapatis (pain plat, sans levure ni levain, traditionnel d'Asie du Sud, dont, notamment, la bière ; en outre, les graines germées sont consommées en salade ; enfin, elles servent à préparer de l'eau d'orge (par trempage dans de l'eau puis assaisonnement avec du citron) et du lait d'orge (lait végétal).

Les jeunes plants sont séchés et réduits en poudre puis commercialisés comme "orge vert".

Les graines grillées sont ajoutées au café ou utilisées comme substitut sans caféine.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines concentrent des nitrates dans certaines conditions provoquant des indigestions si consommées à l'état cruµ{{{27(+x)µ.

Note médicinale : ***

I

Iris foetidissima , Iris fétide

$1

Détails : Racine (extrait : fécule [nourriture/aliment de famine {fausse céréale : farine}]) comestible.(1*)



La fécule de la racine est un aliment de famine utilisé pour allonger la farine de pain, après enlèvement de l'élément amer.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les racines de cette plante sont toxiques pour les mammifères herbivores ; les plantes peuvent provoquer des irritations de la peau et des allergies chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Iris x germanica , Iris bleu d'Allemagne

$1

Note : *

Détails : Racine (extrait racines : fécule traité [nourriture/aliment de famine {fausse céréale : farineµ0(+x)} et assaisonnement boissons/breuvages {aromatisant ginµ{{{~~0(+x)}] ; et racines {rhizomes} séchées et peléesµ{{{0(+x),27(+x) [masticatoire et assaisonnement boissons/breuvages {aromatisant de liqueurs}]) comestible.(1*)



Racine - aromatisant.

La fécule de la racine est un aliment de famine utilisé pour rallonger la farine de pain, après enlèvement de l'élément amer ; elle est également broyée et utilisée pour aromatiser le gin.

La racine (rhizome) pelée et séchée est utilisée comme aromatisant de liqueurs ; elle est également donnée aux enfants comme masticatoire.(1*)


Précautions

(1*)Attentionµ0(+x)µ : les racines et les feuilles fraîches sont hautement toxiquesµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ***

L

Lens culinaris , Lentille

$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines {crues ou cuites} [nourriture/aliment {légume ; pseudo-céréale secondaire : farineµ0(+x)}] ; jeunes germes {crus ou cuits} [nourriture/aliment {en salade et comme légume}] ; et jeunes gousses cuites [nourriture/aliment {comme légume}]) comestible.



Graines, cosses/gousses, légume. Graines consommées cuites (bouillies) crues, ou germées (jeunes germes consommés en salade).

Les jeunes gousses peuvent être cuites et mangées.

Les graines broyées peuvent être utilisées avec des céréales.

Les graines sont souvent consommées dans les soupes et les ragoûts ; en Inde, elles sont servies sous forme de Dahl (ou Dal, plat indien à base de légumineuses) .

La farine de lentille peut être mélangée avec de la farine de céréales dans la préparation du pain.

Les graines germées sont consommées en salades, plats de légumes et soupes.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Lilium martagon , Lis martagon

$1

Note : **

Détails : Racine (bulbes cuits {frais ou séchés} [nourriture/aliment {comme légume}] ; et extraitµ(dp*) bulbes : fécule [nourriture/aliment {fausse céréale}) comestible.



Racine, bulbe. Bulbe - cuit ; il est souvent séché pour une utilisation ultérieure ; riche en amidon, il peut être utilisé en tant que légume de manière similaire à des pommes de terre (Solanum tuberosum). Le bulbe est utilisé pour la fécule dans le porridge (bouillie) et le pain.


Précautions

ATTENTION : plante protégée en Centre, Poitou-Charentes, Limousin, Auvergne, Dordogne, Corse, Champagne-Ardenne et en France (lorsqu'un arrêté préfectoral existe)µ{{{TBµ.

Note médicinale : *

Linum usitatissimum , Lin cultivé

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (graines grilllées [nourriture/aliment {pseudo-céréale secondaire, substitut d'oeuf} et base boissons/breuvages {tisanes et substitut de café}] ; extrait graines : huile [nourriture/aliment : huile alimentaire {de cuisson}] ; et graines germées) et feuille (feuilles [nourriture/aliment {comme légume}]) comestibles.



Graines, cosses, huile.

Graines broyées sources d'huile alimentaire (l'huile de lin) ; celle-ci est riche en acides gras oméga-3 et a parfois été utilisée comme huile de cuisson. Graines consommées également localement grillées et utilisées pour faire du thé ou comme substitut de café ; elles sont aussi utilisées dans le pain et les céréales et peuvent être mises à germer ; elles peuvent être utilisées comme substitut d'oeuf dans des muffins, des gâteaux et des scones.

Les feuilles sont également consommées comme légume (ex. : potherbe) avec de la crème aigre et du citron.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines crues contiennent des cyanures détruits à la cuissonµ{{{27(+x)µ ; certains types contiennent des niveaux élevés d'alcaloïdes toxiquesµ{{{0(+x)µ ; les graines de certaines souches contiennent des glycosides cyanogènes bien que la toxicité soit faible, surtout si la graine est consommée lentement ; elles deviennent plus toxiques si de l'eau est bue en même temps ; les glycosides cyanogènes sont également présents dans d'autres parties de la plante et ont provoqué l'intoxication de bétailµ{{{5(+)µ ; voir lien "pfaf" ("5"), pour plus d'informations, dont contre-indicationsµ{{{(rp*)µ.

Note médicinale : ***

Lolium perenne ,
$1

Note : *

Détails : Graines, céréale.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Lolium temulentum ,
$1

Note : *

Détails : Graines, céréale. Les graines ont été mangées.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : parfois un champignon toxique (Endoconidium temulentum) affecte les grainesµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : *

Lomatium canbyi , Chucklusa

$1$1

Note : ****

Détails : Racine (racines {fraiches ou séchées} [nourriture/aliment {fausse céréale secondaire : farine ; légume secondaire} : crues ou cuites {bouillies ou cuites à la vapeur}]) et fruit (graines) comestible.



Racine, graines.

Les racines sont consommées crues ou cuites (bouillies ou cuites à la vapeur) ; elles sont également séchées et consommées en farine.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Lomatium cous ,
$1$1

Note : ****

Détails : Racine (racines {fraiches ou séchées} [nourriture/aliment {fausse céréale secondaire : farine ; légume secondaire} : crues ou cuites {bouillies ou cuites à la vapeur}]) et fruit (graines) comestible.



Racine, graines.

Les racines sont consommées crues ou cuites (bouillies ou cuites à la vapeur) ; elles peuvent être séchées au soleil et stockées pour une utilisation ultérieure ; elles peuvent également être pulvérisées et consommées en farine transformée en porridge (bouillie). Les tubercules féculents sont recherchés par les Indiens sous le nom de Cous (Coulter et Rose, loc. cit., p. 58).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Lomatium gayeri ,
$1$1

Note : ****

Détails : -racine - crue ou cuite ; une saveur de céleri ; elle peut être séchée et moulue en poudre, puis mélangée avec des farines de céréales ou ajoutée à des soupes, etc. ; la farine peut également être mélangée avec de l'eau, aplatie en gâteaux et séchée au so


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Lomatium grayi ,
$1$1$1

Note : ****

Détails : -racine - cuite ; elle peut être séchée et moulue en poudre, puis mélangée avec des farines de céréales ou ajoutée à des soupes, etc. ; consommée en hiver quand il y avait peu d'autres aliments disponibles ; -jeunes tiges tendres - crues ; -grainesµ{{{5(+


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Lupinus luteus , Lupin doux jaune

$1

Note : ***

Détails : Fruit (graines cuites [nourriture/aliment {comme légume, protéine végétale ; pseudo-céréale secondaireµ{{{(dp*)(0(5(+),+x)) : farine} et base boissons/breuvages {torréfiées : substitut du café}] ; et extrait graines : huile [nourriture/aliment : huile alimentaireµ{{{(dp*)(0(+x) {après raffinage}]) comestible.(1*)



Partie(s) comestible(s) et usage/utilisation :

graines - cuites ; utilisées comme protéine végétale (légume riche en protéines) ou dans des plats salés à la manière des haricots ; les graines peuvent également être broyées en poudre (farine) et mélangées avec des farines de céréales pour la fabrication du pain, etc... ; si la graine est amère, cela est dû à la présence d'alcaloïdes toxiques et la graine ne doit pas être mangée sans traitement ; ces alcaloïdes peuvent généralement être éliminés par trempage des graines dans 2 ou 3 changements d'eau ; des variétés/cultivars faible en alcaloïdes ont été développées avant 1930 par Von Sengbusch. Graines grillées/torréfiées utilisées comme substitut du café.

Graines - huile. L'huile est comestible après raffinage.(1*)




Précautions

ATTENTIONµ0(+x)µ : de nombreux types contiennent des éléments toxiques; des souches faibles en alcaloïdes doivent être choisiesµ{{{0(+x)µ ; les graines de nombreuses espèces de lupin contiennent des alcaloïdes toxiques au goût amer, bien qu'il existe des variétés/cultivars souvent douces au sein de ces espèces qui sont complètement saines ; le goût est un indicateur très clair ; ces alcaloïdes toxiques peuvent être drainés hors de la graine par trempage pendant la nuit et jetage de l'eau de trempage ; il peut également être nécessaire de changer l'eau une fois pendant la cuisson ; les toxines fongiques envahissent aussi facilement la graine broyée et peuvent causer des maladies chroniquesµ{{{5(+)µ.

Lupinus mutabilis ,
$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) et usage/utilisation :

graines - cuites ; utilisées comme protéine végétale (légume riche en protéines) ou dans des plats salés (soupes, ragoûts..) à la manière des haricots ; les graines peuvent également être broyées en farines et ensuite utilisées avec des farines de céréales dans la fabrication du pain, etc... ; jusqu'à 15% de farine de lupin a été ajoutée à la farine de boulangerie ; la graine contient jusqu'à 50% de protéines qui sont riches en lysine et cystine, mais très faible en méthionine ; si la graine est amère , cela est dû à la présence d'alcaloïdes toxiques, ces alcaloïdes peuvent généralement être éliminés par trempage des graines pendant la nuit et le rejet de l'eau ; un autre rapport indique que la graine a besoin d'être trempée pendant 2-3 jours afin de drainer les alcaloïdes. On obtient une huile comestible à partir de la graine ; elle est relativement riche en acides gras insaturés , notamment un nutriment essentiel : l'acide linoléique.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les graines contiennent des alcaloïdes toxiques qui sont amers, avant trempage et lavage ; des variétés/cultivars exemptes d'alcaloïde sont disponibles ; les graines de nombreuses espèces de lupin contiennent des alcaloïdes toxiques au goût amer, bien qu'il existe des variétés/cultivars souvent douces au sein de ces espèces qui sont complètement saines ; le goût est un indicateur très clair ; ces alcaloïdes toxiques peuvent être drainés hors de la graine par trempage pendant la nuit et jetage de l'eau de trempage ; il peut également être nécessaire de changer l'eau une fois pendant la cuisson ; les toxines fongiques envahissent aussi facilement la graine broyée et peuvent causer des maladies chroniquesµ{{{5(+)µ.

M

Manihot esculenta , Manioc

$1$1

Détails : Racine (racines {rhizomes} cuits {rôtis, bouillis...} [nourriture/aliment {comme légume}] ; et extrait rhizomes : fécule [nourriture/aliment {fausse céréale secondaire : farine} et base boissons/breuvages alcoolisées]) et feuille (jeunes feuilles {fraîches ou séchées} cuites [nourriture/aliment]) comestibles.



Partie(s) comestible(s) : racine, feuilles, légumes.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-racines consommées comme légume mais surtout source d'amidon ; les tubercules sont consommés après cuisson complète ; ils sont bouillis, rôtis ou transformés en farine ; l'amidon est utilisé dans les puddings, les soupes et quenelles ; une boisson alcoolisée est obtenue à partir de la fermentation des racines ;

-les jeunes feuilles sont comestibles après cuisson ; elles sont aussi parfois séchées et stockées ; feuilles cuites comme potherbe, brède ;

-les graines sont également consommées.


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les sortes de manioc amers contiennent un poisonµ{{{0(+x)µ ; les rhizomes crus sont toxiques par la présence d'acide cyanhydriqueµ{{{27(+x)µ ; cette toxine est détruite par cuisson/chauffageµ{{{(dp*)(0(+x),27(+x))µ ; ce type de manioc doit être cuit, séché au soleil, trempé et cuit à nouveauµ{{{0(+x)µ.

Maranta arundinacea , Arrow-root
Rusticité (résistance face au froid/gel) : 1,5°C

$1

Note : ****

Détails : Racine (rhizomes cuits {bouillis...} [nourriture/aliment {comme légume}] ; et extrait rhizomes : fécule [nourriture/aliment {fausse céréale secondaire : farine ; épaississant}]) comestible.



Partie(s) comestible(s) : rhizome, racine, légume.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-rhizomes consommés bouillis comme légume ; utilisés dans des soupes ou des sauces ; ils peuvent être simplement grattés et bouillis ;

-rhizomes sources d'amidon ; ils peuvent être utilisés pour la fabrication de farine ; il s'agit d'une farine féculent facile à digérer ; c'est est un bon épaississant dans les sauces ; les rhizomes frais peuvent être conservés pendant 7-8 jours ; ATTENTION : il est important de décoller les squames de la peau ou ils donnent un goût amer à l'amidon.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Muntingia calabura , Cerisier de la jamaïque
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -1°C

$1$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruits, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les baies sont consommées crues ; elles peuvent être utilisées pour la confiture, les tourtes et tartes ou ajoutées aux céréales ;

-les feuilles peuvent être utilisées pour le thé.(1*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

N

Nicotiana tabacum , Tabac commun

$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) : la protéine de feuilles de tabac est une poudre blanche inodore et insipide qui peut être ajoutée à des grains de céréales, légumes, boissons gazeuses et autres aliments ; elle peut être fouettée comme le blanc d'oeuf ; les feuilles de tabac sont utilisées pour faire des boissons alcoolisées et aussi mâchées (attention : l'alcool est une cause de cancer).(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : il est toxiqueµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : **

O

Ocimum americanum , Basilic pubescent

$1$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles, graines, épice, légume, racine.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) : les graines sont trempées une nuit comme base pour une boisson rafraîchissante ; les graines sont mélangées à d'autres céréales pour faire du pain ;

-les feuilles sont transformées en une pâte avec des épices et consommée crue.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Ornithogalum umbellatum , Ornithogale à feuilles étroites
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-10

$1

Note : ***

Détails : Racines, bulbe.

Les bulbes peuvent être consommés crus ou cuits ; ils sont souvent grillés comme des châtaigne ; ils sont broyés et mélangés avec de la farine de céréales pour le pain.

Les fleurs ont été mangées cuites dans le pain.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : étant donné qu'ils contiennent des composants toxiques, les bulbes sont normalement bouillis avec plusieurs changements d'eau, avant d'être mangésµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : *

Oryza sativa , Riz

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale, balle (cosse/écorce de la graine) - huile.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les grains sont cuits et mangés après que les balles aient été éliminées par broyage et vannage ; il est également transformé en farine, pâtes, gâteaux, puddings, amidon et nouilles ;

-le papier de riz peut être obtenu à partir de la farine ;

-le son de riz mélangé avec de la farine peut être utilisé pour les gâteaux, biscuits, muffins et crêpes ; le son de riz est utilisé pour les légumes picklés ;

-une huile peut être extraite des enveloppes (balle) ;

-les graines germées sont consommées en salade ;

-les jeunes plants peuvent être utilisés comme un légume ;

- le riz peut être utilisé pour faire de l'alcool (attention : l'alcool est une cause de cancer) et des boissons semblables au lait (lait végétal).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Oryzopsis hymenoides , Stipe à glumes membraneuses

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, grain, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) : les graines sont broyées en farine pour pain et porridge (bouillie) ; elles peuvent également être utilisées pour des gâteaux ou pour épaissir les soupes ; elles peuvent être mélangées avec la farine de maïs et utilisées pour des boulettes.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

P

Panicum miliaceum , Millet commun

$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : les graines peuvent être cuites et mangées entières ou moulues en farine ; elles peuvent être utilisées dans le pain, les pâtes ou les boulettes ; elles sont souvent dorées à la poêle avant d'être utilisées dans les cocottes, ragoûts et farces ; elles sont fermentées dans le tempeh ou le miso ; la graine peut être mise à germer et ajoutée aux soupes et salades.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Pennisetum glaucum , Millet perlé

$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines sont consommées comme le riz ; elles sont également broyées en farine et utilisées pour le pain et les gâteaux ; elles sont utilisées pour faire des boissons alcoolisées (attention : l'alcool est une cause de cancer) ;

elles sont mélangées avec d'autres grains et graines pour faire des aliments fermentés ;

-certains types ont des tiges sucrées que l'on mâche ;

-les jeunes épis peuvent être grillés et consommés comme le maïs sucré.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Phyllostachys aurea , Bambou doré
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -25°C

$1$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, turions, céréale, pousses, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les nouvelles pousses sont consommées comme légume ; elles peuvent également être consommées crues ; elles peuvent être bouillies, séchées et stockées pour l'hiver ;

-les graines sont également consommées.



Il est très bon à manger.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Pinus albicaulis , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-8

$1

Note : ****

Détails : -graines - crues ou cuites ; elles peuvent également être broyées en poudre puis utilisées comme aromates dans les soupes, etc. ou peuvent être ajoutées aux farines de céréales lors de la fabrication de pain, de biscuits, de gâteaux, etc. ; grande et sucr


Précautions

ATTENTION : le bois, la sciure et les résines de diverses espèces de pin peuvent provoquer des dermatites chez les personnes sensiblesµ{{{5(+)µ.
Il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un pin peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ciµ{{{1µ.

Psoralea castorea ,
$1

Note : ****

Détails : Racine - crue ou cuite ; une bonne taille ; la racine peut également être séchée et moulue en poudre puis utilisée dans des soupes ou avec des céréales pour faire du pain, etc..


Précautions

ATTENTION : bien qu'aucune mention spécifique de toxicité pour cette espèce n'ait été trouvée, au moins certains membres de ce genre contiennent des furanocoumarines, ces substances peuvent provoquer une photosensibilité chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Psoralea hypogaea , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-8

$1

Note : ****

Détails : Racine - crue ou cuite ; riche en amidon ; la racine peut également être séchée, broyée en poudre et utilisée dans des soupes ou avec des céréales pour faire du pain, etc. ; la racine mesure jusqu'à 60 mm de long et 15 mm d'épaisseur ; la racine était une importante source de nourriture pour les Indiens d'Amérique du Nord.


Précautions

ATTENTION : bien qu'aucune mention spécifique de toxicité pour cette espèce n'ait été trouvée, au moins certains membres de ce genre contiennent des furanocoumarines, ces substances peuvent provoquer une photosensibilité chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Q

Quercus bicolor , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-8

$1

Note : ****

Détails : Graines - crues ou cuites ; une saveur plutôt sucrée ; la graine est assez grosse, environ 2 à 3 cm de long et 15 à 20 mm de large, et contrairement à la plupart des autres chênes, elle est attachée à l'arbre par une longue tige ; la graine peut être séchée, broyée en poudre et utilisée comme épaississant dans les ragoûts, etc. ou mélangée avec des céréales pour faire du pain ; les graines de certains arbres peuvent contenir des tanins amers, ceux-ci peuvent être lessivés en lavant soigneusement les graines à l'eau courante, bien que de nombreux minéraux soient également perdus ; la graine peut être utilisée soit entière, soit séchée et moulue en poudre ; cela peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour bien lixivier les graines entières ; une méthode consistait à les envelopper dans un sac en tissu et à les placer dans un ruisseau ; la lixiviation de la poudre est plus rapide ; un simple test de goût peut dire quand le tanin a été lessivé ; la méthode traditionnelle de préparation de la graine consistait à l'enterrer dans un sol marécageux pendant l'hiver ; la graine en germination a été déterrée au printemps alors qu'elle aurait perdu la majeure partie de son astringence ; la graine torréfiée est un substitut du café.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Quercus frainetto , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-8

$1

Note : ****

Détails : Graines - crues ou cuites ; la graine mesure jusqu'à 3,5 cm de long et 1,2 cm de large ; elle peut être séchée, moulue en poudre et utilisée comme épaississant dans les ragoûts, etc. ou mélangée avec des céréales pour faire du pain ; si la graine contient des tanins amers, ceux-ci peuvent être lessivés en lavant soigneusement la graine à l'eau courante bien que de nombreux minéraux soient également perdus ; la graine peut être utilisée entière ou séchée et moulue en poudre ; cela peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines, pour bien lixivier les graines entières ; une méthode consistait à les envelopper dans un sac en tissu et à les placer dans un ruisseau ; la lixiviation de la poudre est plus rapide ; un simple test de goût peut dire quand le tanin a été lessivé ; la méthode traditionnelle de préparation de la graine consistait à l'enterrer dans un sol marécageux pendant l'hiver ; la graine en germination a été déterrée au printemps alors qu'elle aurait perdu la majeure partie de son astringence ; la graine torréfiée est un substitut du café.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Quercus michauxii , Chêne des marécages
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-8

$1

Note : **

Détails : Graines - crues ou cuites ; un peu sucré selon certains rapports ; tandis qu'un autre dit qu'il contient des tanins amers ; la graine est assez grosse, jusqu'à 4 cm de long et 25 mm de large ; elle peut être séchée, moulue en poudre et utilisée comme épaississant dans les ragoûts, etc. ou mélangée avec des céréales pour faire du pain ; si la graine contient des tanins amers, ceux-ci peuvent être lessivés en lavant soigneusement la graine à l'eau courante bien que de nombreux minéraux soient également perdus ; la graine peut être utilisée entière ou séchée et moulue en poudre ; cela peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour bien lixivier les graines entières, une méthode consistait à les envelopper dans un sac en tissu et à les placer dans un ruisseau ; la lixiviation de la poudre est plus rapide ; un simple test de goût peut dire quand le tanin a été lessivé ; la méthode traditionnelle de préparation de la graine consistait à l'enterrer dans un sol marécageux pendant l'hiver ; la graine en germination a été déterrée au printemps alors qu'elle aurait perdu la majeure partie de son astringence ; la graine torréfiée est un substitut du café.



Partie(s) comestible(s) : graines, noix.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les glands sont doux et peuvent être consommés crus sans avoir été bouillis.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Quercus robur , Chêne pédonculé

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (glands) et feuille comestibles.(1*)



Graine – cuite : nourrissante mais indigeste. Hachée et grillée, la graine est utilisée comme substitut d'amande. Elle peut être séchée, réduite en poudre et utilisée comme épaississant dans les ragoûts, etc. ou mélangé avec des céréales pour faire du pain. La graine contient des tanins amers, ceux-ci peuvent être lessivés en lavant soigneusement la graine à l'eau courante, bien que de nombreux minéraux soient également perdus. La graine peut être utilisée soit entière, soit séchée et réduite en poudre. Cela peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour lessiver correctement les graines entières, une méthode consistait à les envelopper dans un sac en tissu et à les placer dans un ruisseau. Le lessivage de la poudre est plus rapide. Un simple test de goût peut dire quand le tanin a été lessivé. La méthode traditionnelle de préparation de la graine consistait à l'enterrer dans un sol marécageux pendant l'hiver. La graine en germination était déterrée au printemps alors qu'elle aurait perdu l'essentiel de son astringence. La graine torréfiée est un succédané du café.



Une gomme comestible est obtenue à partir de l'écorce. Un autre rapport dit qu'une manne comestible est obtenue à partir de la plante et qu'elle est utilisée à la place du beurre dans la cuisine. Ce rapport fait probablement référence à la gomme.



Feuilles - épice.


Précautions

(1*)il est fortement recommandé d'éliminer le maximum de tanin (substance amère) en préparant les glands de différentes manièresµ{{{1µ ; exemple : ébouillanter puis éplucher les graines, les écraser puis les envelopper la bouillie/purée obtenue dans un torchon, et terminer en rinçant à l'eauµ{{{1µ de sorte que les tannins imbibent et/ou traversent le torchonµ{{{(dp*)µ.

Troubles digestifs possibles. Peut retarder l'absorption des alcaloïdes et autres médicaments alcalinsµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Le chêne a une longue histoire d'utilisation médicinale. Elle est anti-inflammatoire, antiseptique, astringente, décongestionnante, hémostatique et tonique[4, 7, 9, 13, 21, 165]. L'écorce est la partie de la plante la plus couramment utilisée[4], bien que d'autres parties telles que les galles, les graines et les coupelles de graines soient également parfois utilisées[7]. La décoction d'écorce est utile dans le traitement de la diarrhée chronique, de la dysenterie, des fièvres intermittentes, des hémorragies etc[4]. Extérieurement, il est utilisé pour baigner les plaies, les éruptions cutanées, les pieds moites, les hémorroïdes, etc.[9]. Il est également utilisé comme douche vaginale pour les inflammations et les pertes génitales, ainsi que comme lavage pour les infections de la gorge et de la bouche[9]. L'écorce est récoltée sur des branches âgées de 5 à 12 ans et est séchée pour une utilisation ultérieure[9]. Toutes les galles produites sur l'arbre sont fortement astringentes et peuvent être utilisées dans le traitement des hémorragies, des diarrhées chroniques, dysenterie etc[4]. La plante est utilisée dans les remèdes à base de fleurs de Bach - les mots clés pour la prescrire sont « Découragement », « Désespoir, mais jamais cesser d'efforts »[209]. Un remède homéopathique est fabriqué à partir de l'écorce. Il est utilisé dans le traitement des troubles de la rate et de la vésicule biliaire[9]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Quercus robur Chêne pédonculé pour la toux/bronchite, la diarrhée, l'inflammation de la bouche et du pharynx, l'inflammation de la peau (voir [302] pour les critiques de la commission E).

R

Rubus phoenicolasius , Mûrier du Japon
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -18°C

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les fruits sont consommés crus à pleine maturité ; ils sont également transformés en confitures et gelées ou infusés dans du vin ; ils peuvent être séchées et utilisées dans les muffins et céréales du petit déjeuner.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Rumex obtusifolius , Patience à feuilles obtuses

$1

Note : *

Détails : jeunes feuilles et tiges - cuites ; graines - crues ou cuites ; germes de graines Un goût amer, surtout si les feuilles les plus anciennes sont utilisées. L’eau de cuisson est généralement changée au moins une fois, afin de réduire l'amertume. Les feuilles peuvent également être séchées pour une utilisation ultérieure. Les feuilles ont une saveur beaucoup plus douce lorsqu'elles sont produites pour la première fois, au début du printemps. La graine peut également être broyée en poudre et utilisée pour faire une bouillie ou ajoutée aux farines de céréales lors de la fabrication du pain, etc. Elle est plutôt petite et fastidieuse à récolter.



Partie(s) comestible(s) : feuilles, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les jeunes feuilles sont bouillies et utilisées dans les soupes et comme potherbe ; l'eau est changée une fois ou deux pendant la cuisson.


Précautions

La plante peut contenir des niveaux assez élevés d'acide oxalique, ce qui donne aux feuilles de nombreux membres de ce genre une saveur citronnée-acide. Parfaitement bonnes en petites quantités, les feuilles ne doivent pas être consommées en grande quantité car l'acide oxalique peut emprisonner d'autres nutriments dans les aliments, en particulier le calcium, provoquant ainsi des carences en minéraux. La teneur en acide oxalique sera réduite si la plante est cuite. Les personnes ayant tendance aux rhumatismes, à l'arthrite, à la goutte, aux calculs rénaux ou à l'hyperacidité doivent être particulièrement prudentes si elles incluent cette plante dans leur alimentation car elle peut aggraver leur étatµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : **

Usages médicinaux : Les feuilles sont souvent appliquées à l'extérieur comme remède rustique dans le traitement des ampoules, des brûlures et des échaudures [4, 14]. La racine contient du tanin et est astringente et purifiante du sang [257]. Un thé à base de racines a été utilisé dans le traitement de la jaunisse, de la coqueluche, des furoncles et des saignements [4, 257]. Une infusion de racine a été utilisée comme lavage, en particulier chez les enfants, pour traiter les éruptions cutanées [257]. Un rapport indique que la racine a été utilisée comme contraceptif pour arrêter les menstruations [257]. La racine est récoltée au début du printemps et séchée pour une utilisation ultérieure [4].

S

Salvia apiana , Sauge blanche

$1$1$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, tige, feuilles, fleurs.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-les graines sont trempées une nuit puis bues dans de l'eau ou du jus ou utilisées sur les céréales ;

-les feuilles peuvent être utilisées en cuisine.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Sasa kurilensis , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-9

$1$1

Note : ****

Détails : -jeunes pousses - cuites ; elles sont si populaires au Japon qu'une licence est nécessaire pour les collecter ; -graines - utilisées comme céréale ; la graine n'est produite qu'à des intervalles de plusieurs années.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Sasa nipponica , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-9

$1$1

Note : ****

Détails : -jeunes pousses - cuites ; elles sont si populaires au Japon qu'une licence est nécessaire pour les collecter ; -graines - utilisées comme céréale ; la graine n'est produite qu'à des intervalles de plusieurs années.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Secale strictum , Seigle des montagnes

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : inconnus ou indéterminés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Secale vavilovii ,
$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : inconnus ou indéterminés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Setaria italica , Millet des oiseaux

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-il peut être cuit et mangé comme le riz ;

-les graines peuvent être desséchées, transformées en pop-corn, ajoutées à des soupes et des sauces ou utilisées dans les porridges (bouillies), gâteaux/cakes, puddings et boulettes ; les graines peuvent être utilisées pour la fabrication de la bière ; les graines peuvent également être transformées en sirop ;

-les graines germées peuvent être utilisées comme légumes.(1*)


Précautions

cf. consommation
Setaria verticillata ,
$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les grains sont utilisés comme aliments ; ils sont utilisés dans le porridge (bouillie) ; ils sont également utilisés pour la fabrication d'une boisson alcoolisée (attention : l'alcool est une cause de cancer).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Sorbus domestica , Sorbier
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les fruits peuvent être mangés quand ils sont bien mûrs ; les fruits deviennent plus doux après le gel ; les fruits peuvent être fermentés avec des céréales pour produire une sorte de cidre.


Précautions

ATTENTION : les graines contiennent possiblement du cyanure d'hydrogène ; c'est l'ingrédient qui donne aux amandes leur saveur caractéristique ; à moins que le grain soit très amer, il devrait être parfaitement sûr en quantités raisonnables ; en petites quantités, le cyanure d'hydrogène a été montré stimuler la respiration et améliorer la digestion, il est également prétendu être bénéfique dans le traitement du cancer ; au-delà, cependant, il peut provoquer une insuffisance respiratoire et même la mortµ{{{5(+x)µ.

Sorghum bicolor , Sorgho

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : tiges, graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les graines sont consommées comme une céréale ; de la farine est préparée puis utilisée pour le porridge (bouillie) ou d'autres plats (boulettes, gâteaux/cakes frits et boissons) ; elle ne peut pas être utilisée pour le pain étant donné qu'elle ne contient pas de gluten ; les graines peuvent être sautées et mangées ;

-les graines germées sont consommées ;

-les tiges de certains types sont douces et sont mâchées ; elles sont utilisées pour la bière, et le vinaigre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Sorghum halepense , Houlque d'Alep

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, racines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les graines sont utilisées en période de pénurie ; les graines sont utilisées pour préparer de la farine ; celle-ci est souvent mélangée avec d'autres farines ; elles sont également utilisées pour la bière.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : la plante peut contenir du cyanure, mais celui-ci est détruit par la cuissonµ{{{0(+x)µ.

Sorghum x drummondii , Sorgho du Soudan

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : inconnus ou indéterminés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

T

Triticosecale spp. , Triticales

$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines sont consommées en soupes, salades ou en farine pour le pain, crêpes, muffins, et autres aliments ; comme elles sont pauvres en gluten, elles sont généralement mélangées à la farine de blé ;

-les graines peuvent être mises à germer et mangées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Triticum aestivum , Blé tendre

$1

Note : ****

Détails : Graines consommées comme céréale.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines peuvent accumuler les nitrates leur conférant une certaine toxicité à l'état cruµ{{{(dp*) (27(+x))µ.

Triticum carthlicum , Blé de Perse

$1

Détails : Graines, céréale. Les graines sont consommées.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines peuvent accumuler les nitrates leur conférant une certaine toxicité à l'état cruµ{{{(dp*) (27(+x))µ.

Triticum dicoccoides , Amidonnier sauvage

$1

Détails : Graines, céréale. Le grain est comestible.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines peuvent accumuler les nitrates leur conférant une certaine toxicité à l'état cruµ{{{(dp*) (27(+x))µ.

Triticum dicoccon , Amidonnier

$1

Détails : Graines, céréale. Le grain est moulu en farine et utilisé pour les pâtes, les céréales pour petit déjeuner et des pâtisseries ; il n'est pas bon pour la fabrication du pain ; il est également ajouté aux soupes, ragoûts et salades.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines peuvent accumuler les nitrates leur conférant une certaine toxicité à l'état cruµ{{{(dp*) (27(+x))µ.

Triticum turanicum , Blé de Khorasan

$1

Détails : Graines, céréale.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines peuvent accumuler les nitrates leur conférant une certaine toxicité à l'état cruµ{{{(dp*) (27(+x))µ.

Triticum vavilovii , Blé de Vavilov

$1

Note : **

Détails : Graines, céréale. Les grains sont utilisés pour la nourriture.(1*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Tulipa gesneriana , Tulipe de Gesner
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -40°C (zone 3-9)

$1

Note : *

Détails : Racines, bulbes. Les bulbes sont consommés en période de disette ; bulbes - cuits ; ils peuvent être séchés et broyés en une poudre puis mélangés avec des céréales lors de la fabrication de pain etc.. ; bulbes cuits après l'enlèvement de la peau extérieure et bouton de fleur intérieure.

Fleurs crues ou cuites.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : le bulbe et les fleurs ont été connus pour causer des dermatites chez les personnes sensibles, mais jusqu'à cinq bulbes par jour peuvent être consommés sans mauvais effetµ{{{5(+)µ ; certaines personnes sont très allergiques aux tulipes : problème de dermatite commun chez les fleuristes appelé "doigts de tulipes". Manger trop de bulbes de tulipes peut causer une indigestion. Le germe (bouton intérieur) du bulbe de certaines espèces -peut-être tous - est toxiqueµ{{{(dp*)(26)µ ; certaines personnes ont eu de fortes réactions allergiques aux pétales ; si le fait de les toucher provoque une éruption cutanée, des engourdissements, (etc...), ne les mangez pas ! Si vous avez des doutes, ne manger pas la fleurµ{{{300µ, ni le bulbeµ{{{(dp*)µ

Tulipa montana ,
$1

Note : *

Détails : Bulbes comestibles. Bulbe - cuit. Il peut être séché, broyé en une poudre, puis mélangé avec des céréales lors de la fabrication du pain, etc... Aitchison, Notes on Products of Western Afghanistan and Northeastem Persia, dit que le Tulipa montana couvre les plaines arides de l'Afghanistan. Les bulbes sont recueillis et mangés ; débarrassés de leurs tuniques, extérieures, ils sont, paraît-il, vendus à Bombay sous le nom de Salep.

Les fleurs sont-elles également comestibles ? (qp*).(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les bulbes présentent une certaine toxicitéµ{{{27(+x)µ. Bien qu' aucun rapport de toxicité n'a été enregistré pour cette espèce, les bulbes et les fleurs d'au moins un membre de ce genre ont été connus pour causer une dermatite chez les personnes sensibles ; mais jusqu'à 5 bulbes par jour de cette espèce peuvent être consommés sans effet négatifµ{{{5(+)µ ; certaines personnes sont très allergiques aux tulipes : problème de dermatite commun chez les fleuristes appelé "doigts de tulipes". Manger trop de bulbes de tulipes peut causer une indigestion. Le germe (bouton intérieur) du bulbe de certaines espèces -peut-être tous - est toxiqueµ{{{(dp*)(26)µ.

U

Ulmus rubra , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 3-7

$1$1

Note : **

Détails : -feuilles - crues ou cuites ; -écorce intérieure - crue ou cuite ; elle peut être séchée, moulue en poudre puis utilisée comme épaississant dans les soupes ou ajoutée aux farines de céréales lors de la fabrication du pain, etc. ; elle peut également être


Précautions

(1*)ATTENTION : des constituants de l'écorce externe sont connus pour provoquer des avortements - à éviter pendant la grossesseµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : L'écorce d'orme glissante est un remède à base de plantes largement utilisé et est considérée comme l'un des remèdes les plus précieux dans la pratique des plantes médicinales [4]. En particulier, il s'agit d'un remède doux et efficace pour les états irrités des muqueuses de la poitrine, des tubules urinaires, de l'estomac et des intestins [254]. L'écorce interne contient de grandes quantités de slime collant qui peut être séchée en poudre ou transformée en liquide [229]. L'écorce interne est récoltée au printemps à partir du tronc principal et des branches plus grosses, elle est ensuite séchée et pulvérisée pour être utilisée selon les besoins [4]. On dit que l'écorce âgée de dix ans est la meilleure [4]. Les grades fins de poudre sont les meilleurs pour un usage interne, les grades grossiers sont mieux adaptés aux cataplasmes [238]. La plante fait également partie d'une formule nord-américaine appelée essiac qui est un traitement populaire contre le cancer. Son efficacité n'a jamais été prouvée ou réfutée de manière fiable, car aucune étude contrôlée n'a été réalisée. Les autres herbes incluses dans la formule sont Arctium lappa, Rumex acetosella et Rheum palmatum [254]. L'écorce interne est adoucissante, diurétique, émolliente, expectorante, nutritive [4, 21, 165, 213]. Il a un effet apaisant et cicatrisant sur toutes les parties du corps avec lesquelles il entre en contact [4] et est utilisé dans le traitement des maux de gorge, des indigestions, des irritations digestives, des ulcères d'estomac, etc. [222]. Il était fréquemment utilisé comme aliment qui était un tonique nutritif pour les vieux, les jeunes et les convalescents [222]. Il a également été appliqué à l'extérieur sur des plaies fraîches, des brûlures et des échaudures [222]. L'écorce a été utilisée comme antioxydant pour empêcher les graisses de rancir [222]. L'écorce entière, y compris l'écorce externe, a été utilisé comme irritant mécanique pour avorter les f?tus [238]. Son utilisation est devenue si répandue qu'elle est désormais interdite dans plusieurs pays [238].

Umbellularia californica ,
$1

Note : ****

Détails : -graines - cuites ; elles peuvent être torréfiées et mangées ou peuvent être moulues en une poudre qui est utilisée avec les farines de céréales pour faire du pain ; une qualité amère dans la graine est éliminée en rôtissant ou en desséchant la graine ;

-


Précautions

cf. consommation

V

Vaccinium australe , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 2-7

$1

Note : ****

Détails : -fruits - crus ou cuits ; il est généralement sucré et juteux, bien que la saveur puisse être variable ; il peut être utilisé dans les tartes, pâtisseries, céréales, gelées, etc. ; le fruit peut également être séché et utilisé comme des raisins secs ; il


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Vigna radiata , Haricot mungo

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, feuilles, gousses, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines sont consommées mûres ; elles sont consommées crues ou grillées ; elles sont ajoutées aux soupes et ragoûts ; elles sont également fermentées ; les graines sont broyées et utilisées également pour leur amidon pour faire des nouilles

-les jeunes gousses peuvent être consommées ;

-les jeunes feuilles peuvent être consommées ; feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*) ;

-les graines peuvent être mises à germer pour leurs très jeunes pousses ; elles sont utilisées dans les salades et les plats sautés.



Lou teou, Pois vert dont les Chinois font un vermicelle fin, Lou teou sze, et un vin très estimé, Lou teou tsieou. Les graines mûres de haricot mungo ou la farine qu´on en tire sont l´ingrédient de toutes sortes de plats, comme des soupes, de la bouillie, des amuse-gueule, du pain, des nouilles, et même des crèmes glacées. Au Kenya, on consomme très couramment les graines entières cuites à l´eau avec des céréales comme le maïs ou le sorgho. Les graines entières cuites à l´eau sont également frites avec de la viande ou des légumes et consommées comme condiment avec de la bouillie de maïs épaisse (l´ ugali") et des crêpes (des "chapattis")


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Z

Zea mays , Maïs

$1$1$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, feuilles, céréale, fleurs, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les épis sont consommés cuits ;

-les grains secs peuvent être concassés et utilisés ; la farine peut être utilisée pour les pains, gâteaux, soupes, ragoûts, etc.. ; des pancakes comme les Tortillas de maïs ont été un aliment de base en Amérique centrale ;

-le maïs est cuit et préparé de différentes façons ; ils sont bouillis, rôtis, séchés, cuits à la vapeur et d'autres manières ;

-l'huile de maïs est utilisée dans les salades et la cuisine ;

-les jeunes glands/pompons sont cuits et mangés ;

-le pollen est utilisé dans les soupes ; les soies fraîches sont utilisées dans des tortillas ;

-la moelle de la tige peut être mâchée ou transformée en sirop ;

-les graines germées sont consommées ;

-feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Zizania aquatica , Zizanie aquatique
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C

$1$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, tige, céréale, pousses.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : les grains sont cuits comme le riz dans l'eau pendant 25-40 minutes, puis mangés ; le grain peut être broyé et utilisé dans les plats à base de céréales ; il peut également être utilisé pour les pains, les muffins, les gâteaux, les pâtes et pour épaissisir les soupes ; il peut être éclaté (comme le maïs) et mangé avec du sirop d'érable ; pousses cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Zizania latifolia , Riz sauvage de mandchourie

$1$1$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fleurs, racine, graines, tige, céréale, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les tendres pousses vertes sont parfois utilisées comme un légume ; elles sont déchiquetées, découpées, cuites dans les soupes ou blanchies et utilisées dans les salades ;

-les rhizomes et les graines sont également consommées en période de pénurie ; les graines sont utilisées comme le riz ;

-la très jeune tige florale est cuite et consommée comme un légume ;

-les jeunes pousses et les tiges gonflées infestées par le champignon Ustilago esculenta sont consommées ; celles-ci, semblables à des concombres sont récoltés avant que toute veine noire n'apparaisse.



On la cultive dans toute la Chine, dans l'eau, comme le Riz, pour ses tiges, dont on mange la partie inférieure (de la jeune plante), près des racines, comme légume.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Zizania palustris , Zizanie des marais

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : les grains sont cuits et mangés comme le riz.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Zizania texana , Riz sauvage du texas

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : inconnus ou indéterminés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !