Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Antipyrétique

(15 espèces - liste non exhaustive)

B

Betula pendula , Bouleau verruqueux
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15

$1$1

Note : ***

Détails : Tronc (cambium (seconde ecorce) {frais ou séché} {cru ou cuit [nourriture/aliment, feuille (jeunes feuilles [base boissons/breuvages : tisanes (infusion) {substitut/succédané de thé} ; nourriture/aliment : fraîches {en salade, en légume (ex. : comme potherbe) ou sur du fromage ou du pain} ou séchées et moulues {pour allonger la farine} ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et fleur (chatons [nourriture/aliment : réduits en poudre {pour allonger la farine} ou cuit {pour préparer des chutneys}]) comestibles.



Ecorce consommée broyée au Kamtchatka.


Précautions

ATTENTION : il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un bouleau peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ciµ{{{~~1µ.

Note médicinale : ***

Borago officinalis , Bourrache
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-9

$1$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles et pousses crues [base boissons27(+)/breuvages {frai(che)s}] ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert] ; dont jeunes feuilles et pousses crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}]]) et fleur (fleurs et sommités crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert]) comestible.



Feuilles - brutes/crues ; plante entière consommée crue lorsque jeune, en salade et cuite plus tard comme légume vert (potherbe). Plante importante localement. Cultivée comme plante mellifère.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante, mais pas l'huile obtenue à partir des graines, contient de petites quantités d'alcaloïdes (pyrrolizidine) qui peuvent causer des dommages au foie et un cancer du foie{{{5(+)µ ; ces alcaloïdes sont présents en trop petite quantité pour être nocif, sauf si vous faites de la bourrache, une grande partie de votre alimentation, bien qu'il serait sage pour les gens ayant des problèmes de foie d'éviter d'utiliser les feuilles ou les fleurs de cette planteµ{{{5(K)µ.

Note médicinale : ***

C

Calendula officinalis , Souci officinal

$1$1

Note : ***

Détails : Fleur (pétales) comestible.



Pétales utilisés comme succédané de safran dans ses usages et pour colorer le beurre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Centaurium erythraea , Petite-centaurée commune

$1

Note : *

Détails : La plante est utilisée comme aromatisant dans les liqueurs à base de plantes amères et est un ingrédient du vermouth.


Précautions

(1*)ATTENTION : peut causer un léger inconfort abdominal et des crampes ; contre-indiqué chez les patients souffrant d'ulcères gastro-duodénaux ; la sécurité pendant la grossesse et l'allaitement n'a pas été établieµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Citrus limon , Citronnier

$1

Note : *****

Détails : Fruit (fruits) comestible.



Fruit en entier ; plante largement cultivée dans le monde ; utilisation alimentaire universelle du jus de fruit. Herbe, épice. Le jus peut être utilisé pour faire cailler le lait (agent de coagulation/caillage /caille-lait substitut de présure) pour la préparation de fromage.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

F

Filipendula ulmaria , Reine-des-prés (Reine des prés)

$1$1$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (aromatisants (desserts, boissons)), fleur (dont bourgeon ; aromatisants (desserts, boissons)), feuille (très jeunes : fraîches (crues et/ou aromatisantes) ou séchées (tisanes)) et racine (aromatisantes (cuites)) comestibles.



Les racines sont consommées comme aliment de base.

Les fleurs et les feuilles sont utilisées pour aromatiser boissons (bières, vins) et desserts (fruits confits).

Les fleurs sont également transformées en sirop ; celui-ci peut être utilisé pour les boissons, salades de fruits ou comme garniture pour crème glacée.

Les jeunes feuilles, les fleurs et les racines sont utilisées brassées pour réaliser un succédané de thé.


Précautions

ATTENTIONµ0(+x)µ : ne doit pas être utilisé par des personnes sensibles à l'aspirineµ{{{0(+x)µ. Cela se rapporte-il à une ou plusieurs partie(s) ou à la totalité de la plante ? (qp*)

Note médicinale : ***

Fraxinus excelsior , Frêne commun
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C (-20°C), zone 4

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (samares, immatures (verts) : frais (cuitsµ1, confits et/ou aromatisants) ou séchés (farine) ; ou mûres (graines : farineµ1, huile5(15)µ)), manne (exsudation/sève)(2*) et feuille (dont pousses et rejets, aromatisantes : jeunes et/ou tendres (crues) ou plus âgées (boissons (dont tisanes (ex : thé noir adulthéré), et cidre de frêne (frênette))) comestibles.(1*)



Cambium (seconde écorce) consommée comme légume.

Les feuilles d'été sont à la base d'une boisson fermentée, la "frênette", fabriquée en France ; elles sont parfois ajoutées au thé.

Les très jeunes fruits ailés sont picklés (confits, par trempage dans l'eau salée et le vinaigre) puis consommés comme condiment ou comme pickles.

La plante est aussi la source d'une manne comestible.(1*)


Précautions

(1*)les parties vertes du Frêne (essentiellement fraîches, jeunes et/ou tendres, dont les feuilles et fruits immatures) sont très amères ; il est donc conseillé de n'utiliser celles-ci (crues ou cuites) qu'a des fins aromatiques (apport d'amertume = note forteµ1µ), et peut(-)être même recommandé de jeter/changer plusieurs l'eau de cuisson afin d'en supprimer le maximum d'amertumeµ1,8,(dp*)µ.
(2*)il est également recommandé de prélever la sève en quantités modérées pour ne pas nuire à la santé (et, pire, la survie) de l'arbre.µ1µ

Note médicinale : **

G

Gentiana lutea , Gentiane jaune
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -30°C

$1

Note : *

Détails : Racine (racines [assaisonnement {aromatisant} et/ou base boissons alcoolisé(e)s {liqueurs}]) comestible.



Les racines sont utilisées pour faire une liqueur amère ; elles sont utilisées comme arôme/aromate dans les boissons alcoolisées (liqueurs ; elles sont également utilisées pour aromatiser le porc, la volaille et les plats de riz (attention : l'alcool est une cause de cancer).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

M

Melissa officinalis , Mélisse officinale

$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles {crues ou cuites} [base boissons/breuvages {tisanes} et/ou assaisonnement {comme herbe/aromate, épice, condiment et aromatisant de liqueurs}]) comestible.



Partie(s) comestible(s) : feuilles, herbe/aromate, épice, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-feuilles parfumées au citron utilisées crues ou cuites pour les boissons ou pour aromatiser les aliments (comme aromatisant de salades, comme condiment et comme aromatisant de liqueurs) ; elles sont ajoutées aux plats de viandes et de légumes, et dans les soupes et les sauces ; les feuilles peuvent être utilisées pour le thé.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Menyanthes trifoliata , Menyanthe

$1$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : racine, feuilles - aromatisant, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les racines sont lavées à l'eau courante, pour enlever l'élément amer, puis broyées en farine laquelle est utilisée dans le pain ; elles sont séchées et moulues et lessivées et séchées ;

-les feuilles ont été utilisées comme un substitut pour le houblon dans le brassage ; les feuilles séchées sont brassées dans le thé.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

O

Olea europaea , Olivier

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, herbe, épice, manne, feuilles.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-le fruit est utilisé après avoir été picklé (mariné) ou en mis en conserve ; il est également utilisé pour son huile ; les fruits crus contiennent un alcaloïde qui les rend amers et désagréables ; celui-ci est éliminé par durcissement à la soude (de 1,3 à 2% de soude caustique), puis lavage à l'eau puis transfert dans une solution saline ;

-l'arbre est la source d'une manne comestible ;

-feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

R

Ribes nigrum , Cassissier d'europe

$1$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les fruits sont utilisés pour les confitures et boissons ; ils peuvent également être utilisés dans les sauces et les tartes ; les fruits sont utilisés pour faire du vin ;

-les bourgeons sont utilisés pour l'aromatisation ;

-les feuilles fraîches sont consommées en soupes ; elles sont également utilisées comme épice dans la choucroute ;

-les fleurs sont utilisées dans la crème glacée et les liqueurs ;

-les graines sont la source d'une huile à haute teneur en oméga-6 utilisée dans les vinaigrettes ; elle est uniquement utilisée comme complément alimentaire.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Le cassis aurait des propriétés anti-inflammatoires en stimulant les cortico-surrénales et en inhibant le processus des inflammations, notamment sur les cellules mises en action par le système immunitaire lors des réactions inflammatoires. Il permet donc de lutter efficacement contre les douleurs de l'arthrose, mais surtout en traitement préventif pour limiter l'usure du cartilage.

Le cassis est un concentré de principes actifs :

anti-oxydant connu pour son activité apaisante au niveau des articulations.
calcium (60 mg pour 100 g) qui contribue aussi à la santé des os.
fer et vitamine C (il contient deux fois plus de vitamine C que le kiwi et trois fois plus que l?orange), qui en font un excellent fortifiant anti-fatigue et anti-infectieux.
Il favorise l?élimination de l'acide urique. Il est donc conseillé pour soulager les rhumatismes, la goutte, et l?arthrose, on trouve dans le commerce des préparations à base de bourgeons et d'« harpagophytum ».
C'est un anti-diarrhéique indiqué en cas de dysenterie.
Diurétique et dépuratif puissant, il stimule la fonction hépatique et la fonction rénale. Il est recommandé en cas d?obésité.
Il est bénéfique dans le cadre de troubles circulatoires et d?hypertension.
C'est un cicatrisant efficace, il accélère la guérison des plaies, des furoncles, des abcès et des piqûres d'insectes (application externe).

Ses feuilles sont très utilisées en herboristerie, séchées et finement broyées, pour leurs propriétés antirhumatismales. C'est le bourgeon qui contient le plus de principes actifs, offrant un volume de substances équivalente à la galénique SIPF. La macération de bourgeons utilisée en gemmothérapie agissent sur tous les paramètres de l'inflammationµ{{{wikiµ.


Rubus fruticosus , Mûre : sauvage et cultivée

$1$1$1

Note : *****

Détails : Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (mûres) et fleur comestibles.



Les bourgeons (à la saveur fruitée et tanisée) et les pétales de fleurs sont comestibles crus (ajoutées aux salades de légumes ou de fruits pour les décorer), de même que les jeunes pousses de l'année, appelées turions, qui ont une saveur de noisette ou noix de coco, avec une note de framboise. Les feuilles et les tiges plus âgées deviennent plus riches en tanins et plus astringentes. On peut ainsi les faire cuire à plusieurs eaux pour les cuisiner ou les faire sécher et fermenter pour en faire une infusion au goût de framboise ou de thé noir. Dans l'Orléanais, on prépare un vin de pousses de ronce.



Leurs fruits, les mûres ou mûrons, très riches en différentes formes de vitamine B (sauf B12) et vitamine C (36 mg/100 g), sont consommés crus, seuls ou dans des salades de fruits, ou cuits en tartes, sirops, sorbets, gelées et confitures. Ils se congèlent bien. Leur fermentation donne une boisson alcoolisée, la crème de mûre, à la base de variante de kir, un vin de mûre et du vinaigre ou des liqueurs aromatisées à la mûre.



Les fruits de toutes les autres espèces sont eux aussi comestibles. Leur composition varie dans de fortes proportions. « Elles contiennent en moyenne 85% d'eau, 4 à 7% de sucre (dextrose et lévulose, des traces de saccharose), un peu d'acides succinique, malique, oxalique, citrique, salicylique, un peu d'inosite, de la gomme, de la pectine? Les noyaux ou pépins donnent environ 13 % d'huile grasse composée surtout d'oléine et de linoléine ».


Précautions

La cueillette des mûres est déconseillée près des bords de route ou des zones de culture conventionnelle, car elles sont susceptibles d'être contaminées par des pesticides ou par des métaux lourds (mercure, cadmium, plomb des échappements de moteur, source de pollution repérées dès les années 1970).

Une croyance populaire au Royaume-Uni veut qu'après la fête des Archanges (29 septembre) ou une date ultérieure selon les régions, ces fruits ne soient pas cueillis, le diable ayant craché dessus, ce qui les rend inconsommables. Cette superstition fait probablement référence à la pourriture grise des fruits (Botrytis cinerea) qui se développe par temps pluvieux durable en arrière-saison.
µ{{{wikiµ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : La ronce est une plante médicinale « très appréciée dans l'Antiquité pour son action astringente, antidiarrhéique et antihémorragique » : Pline l'Ancien la vante pour ses vertus anti-inflammatoires de l'intestin et de la bouche, décrit un sirop à base de mûre de ronce (le panchrestos, littéralement « bon à tous maux »).

Ses vertus sont également reconnues au Moyen Âge comme les mentionne l'école de médecine de Salerne, Hildegarde de Bingen au XIIe siècle qui la préconise contre les hémorragies du fondement. Dans l'esprit de la pensée magique médiévale reposant sur la théorie des signatures (plaies sur la peau analogues à la piqûre des aiguillons), la ronce est réputée retirer les affections de peau en rampant sous ses arceaux et être le meilleur antidote des morsures de serpents. Dans l'occident médiéval, elle a également une action ambivalente : les mûres sont accusées « de nuire à la santé, d'engendrer des maux de tête et de la fièvre », et cette mauvaise réputation se rencontre encore aujourd'hui dans son surnom de « ronce de renard », cet animal qui « cueille » les fruits et les souille facilement de ses déjections.

Les botanistes du XVIe siècle (Fuchs, Dodoens) reconnaissent également ses vertus médicinales. Elle est dite à bon droit, au même titre que les roses et les épervières, « la croix des botanistes », les anciens voyant en elle une panacée pour guérir presque toutes les maladies.

Grâce à leur richesse en tanins astringents, les feuilles séchées et les jeunes pousses fermentées sont utilisées en gargarismes détersifs, en tisanes, pour soigner les angines. Elles apportent également de la vitamine Cµ{{{wikiµ.


S

Salix alba , Saule blanc
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C (-30°C)

$1

Note : *

Détails : Feuille (plutôt jeunes et/ou tendres ; fraîches (crues (de préférence)1 ou cuites1) ou séchées (tisaness1)) et cambium (cuit1)(1*). comestibles.(2*)



feuilles crues, cuites (ex. : comme potherbe, ou en tisanes.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Z

Zingiber officinale , Gingembre
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -9/-10°C

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : rhizome, racine, feuilles, herbe, épice, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-le rhizome souterrain est consommé cru ou en salade ;

-les jeunes pousses sont épicées et peuvent être consommées ; ces jeunes pousses sont consommées comme légume ; elles sont également picklées ;

-le rhizome peut être séché et réduit en poudre ; ces vieilles racines sont utilisées comme épice ; elles sont conservées dans du sirop ;

-l'huile de gingembre est utilisée comme aromatisant ;

-le gingembre est utilisé pour les boissons ;

-le jus peut être utilisé pour faire cailler le lait (agent de coagulation/caillage /caille-lait substitut de présure) pour la préparation de fromage.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !