Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête



Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 116, au 2 Novembre 2020) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Antirhumatismale

(35 espèces - liste non exhaustive)

A

Actaea racemosa, Actaea racemosa,
fiche|retour
Actaea racemosa L.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-10

feuille

Détails :

feuille.(1*)

Feuilles ; attention.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante est toxique à fortes doses ; de fortes doses irritent les centres nerveux et peuvent provoquer un avortement ; troubles gastro-intestinaux, hypotension, nausées, maux de tête. Non recommandé pendant la grossesse ou pendant l'allaitement ; ne pas prendre en concomitance avec du fer.

Note médicinale : ****

Autres usages : L'actée à grappes noires est un remède traditionnel des Indiens d'Amérique du Nord où elle était principalement utilisée pour traiter les problèmes des femmes, en particulier les règles douloureuses et les problèmes liés à la ménopause [254]. Un remède à base de plantes populaire et largement utilisé, il est efficace dans le traitement de diverses maladies [4]. La racine est altérative, antidote, antirhumatismale, antispasmodique, astringente, cardiotonique, diaphorétique, diurétique, emménagogue, expectorante, hypnotique, sédative, tonique et vasodilatatrice [4, 7, 21, 46, 57, 165, 192, 222]. Il est récolté à l'automne au fur et à mesure que les feuilles meurent, puis coupé en morceaux et séché [4]. La racine est toxique en cas de surdosage, elle doit être utilisée avec prudence et être complètement évitée par les femmes enceintes [222]. Voir également les notes ci-dessus sur la toxicité. Les ingrédients médicalement actifs ne sont pas solubles dans l'eau, donc une teinture de racine est normalement utilisée [222]. Il est utilisé dans le traitement des rhumatismes, comme sédatif et emménagogue [213]. Il est traditionnellement important dans le traitement des plaintes des femmes, agissant spécifiquement sur l'utérus, il soulage les crampes utérines et a été utilisé pour aider à l'accouchement [222, 268]. La recherche a montré que la racine a une activité oestrogénique et on pense qu'elle réduit les niveaux d'hormone lutéinisante hypophysaire, diminuant ainsi la production ovarienne de progestérone [222, 254]. La racine est également hypoglycémique, sédative et anti-inflammatoire [222]. Utilisé en association avec le millepertuis (Hypericum perforatum), il est efficace à 78% dans le traitement des bouffées de chaleur et autres problèmes de ménopause [254]. Il a été démontré qu'un extrait de racine renforce l'organe reproducteur mâle chez le rat [222]. La racine contient de l'acide salicylique, ce qui la rend utile dans le traitement de divers problèmes rhumatismaux - elle est particulièrement efficace au stade aigu de la polyarthrite rhumatoïde, de la sciatique et de la chorée [268]. Son action sédative le rend utile pour traiter une gamme d'autres plaintes, y compris les acouphènes et l'hypertension artérielle [254]. Les racines sont utilisées pour fabriquer un remède homéopathique [232]. Ceci est principalement utilisé pour les femmes, en particulier pendant la grossesse [232]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Cimicifuga racemosa (Actaea racemosa) pour les troubles climatériques (ménopause) et le syndrome prémenstruel. (voir [302] pour les critiques de la commission E).

Aegopodium podagraria, Aegopodium podagraria,
fiche|retour
Aegopodium podagraria L.
Nom français : Podagraire

fruit ; fleur ; feuille

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

Feuille (dont pétioles et tiges, jeunes et/ou tendres : crues ou cuites [ex. : comme potherbe]), fleur (décoratives et/ou aromatisantes) et fruit (aromatisants : frais ou séchés) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles du podagraire et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ; leurs feuilles sont toutefois suffisamment différentes pour les identifier.

Note médicinale : **

Angelica archangelica, Angelica archangelica,
fiche|retour
Angelica archangelica L.
Nom français : Angélique
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 2: t. 97 ; 1890), via plantillustrations.org
Illustration


feuille ; racine

Détails :

feuille2 ; racine2

Feuille (feuilles [assaisonnement : aromate (condiment aromatique) {pour poissons}] ; pétioles (pédoncules foliaires) jeunes [nourriture/aliment : confit {au sucre}] ; jeunes pousses crues ou cuites [nourriture/aliment : légume {ex. : comme potherbe}]) et racine (racines [base boissons/breuvages : distillé(e)s {Bénédictine, Chartreuse}]) comestibles.

Note médicinale : ***

Anthriscus cerefolium, Anthriscus cerefolium,
fiche|retour
Anthriscus cerefolium (L.) Hoffm.
Nom français : Cerfeuil

feuille ; racine

Note : ****

Détails :

feuille (feuilles) ; racine

Feuille (feuilles [nourriture/aliment : salade ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et racine comestible.(1*)


Précautions à prendre

(1*) Toxicité potentielle de la plante entière, probablement dûe à la présence de furocoumarines (ou furanocoumarines) : agents toxiques photosensibles ; voir toxine et genre Anthriscus, pour plus d'informations. ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles et les feuilles de cerfeuil, et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ; leurs tiges sont toutefois suffisamment différentes pour les identifie.

Note médicinale : **

Armoracia rusticana, Armoracia rusticana,
fiche|retour
Armoracia rusticana P.Gaertn., B.Mey. & Scherb.
Nom français : Raifort

fruit ; fleur ; feuille ; racine

Détails :



Racine (racines fraîches crues ou cuites [nourriture/aliment et/ou assaisonnement, feuille (jeunes feuilles crues ou cuites [nourriture/aliment et/ou assaisonnement, fleur (fleurs [accompagnement : garniture (décoration) ; et assaisonnement : condiment piquant]) et fruit (graines germées) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

La plante entière présente une certaine toxicité due à des glycosides.

Note médicinale : ***

B

Betula pendula, Betula pendula,
fiche|retour
Betula pendula Roth
Nom français : Bouleau verruqueux
Illustration
Illustration

Par Jordgubbe (Travail personnel), via Wikimedia Commons
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15

fleur ; feuille; tronc.

Détails :



Tronc (cambium (seconde ecorce) {frais ou séché} {cru ou cuit [nourriture/aliment, feuille (jeunes feuilles [base boissons/breuvages : tisanes (infusion) {substitut/succédané de thé} ; nourriture/aliment : fraîches {en salade, en légume (ex. : comme potherbe) ou sur du fromage ou du pain} ou séchées et moulues {pour allonger la farine} ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et fleur (chatons [nourriture/aliment : réduits en poudre {pour allonger la farine} ou cuit {pour préparer des chutneys}]) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un bouleau peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ci.

Note médicinale : ***

Borago officinalis, Borago officinalis,
fiche|retour
Borago officinalis L.
Nom français : Bourrache
Illustration
Illustration

Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-9

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (feuilles et pousses crues [base boissons27(+)/breuvages {frai(che)s}] ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert] ; dont jeunes feuilles et pousses crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}]]) et fleur (fleurs et sommités crues [nourriture/aliment : salade {accompagnement}] ou cuites [nourriture/aliment : légume vert]) comestible.


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante, mais pas l'huile obtenue à partir des graines, contient de petites quantités d'alcaloïdes (pyrrolizidine) qui peuvent causer des dommages au foie et un cancer du foie{{{5(+)µ ; ces alcaloïdes sont présents en trop petite quantité pour être nocif, sauf si vous faites de la bourrache, une grande partie de votre alimentation, bien qu'il serait sage pour les gens ayant des problèmes de foie d'éviter d'utiliser les feuilles ou les fleurs de cette plante.

Note médicinale : ***

C

Calluna vulgaris, Calluna vulgaris,
fiche|retour
Calluna vulgaris (L.) Hull
Nom français : Bruyère commune
Illustration
Illustration

Par Oeder G.C. (Flora Danica, Hft 12, t. 677, 1761-1883), via plantillustrations.org
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15 (zone 5)

fleur ; fruit

Détails :

fleur ; fruit (graines)

Fleur et fruit (graines) comestibles.

Note médicinale : **

Centaurea cyanus, Centaurea cyanus,
fiche|retour
Centaurea cyanus L.
Nom français : Bleuet des champs
Illustration
Illustration

Par Sowerby J.E. (English Botany, or Coloured Figures of British Plants, 3th ed., vol. 5: t. 709, 1866), via plantillustrations.org
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-10

fleur

Détails :

fleur

fleur (têtes fraîches ou séchées ; décoratives et/ou aromatisantes) comestibles.(1µ*)


Précautions à prendre

(1*)le bleuet est localement rare et protégé (cueillette déconseillée, réglementée et/ou interdite).1

Note médicinale : **

Centaurium erythraea, Centaurium erythraea,
fiche|retour
Centaurium erythraea Rafn
Nom français : Petite-centaurée commune
Illustration
Illustration

Illustration


feuille

Détails :

feuille


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : peut causer un léger inconfort abdominal et des crampes ; contre-indiqué chez les patients souffrant d'ulcères gastro-duodénaux ; la sécurité pendant la grossesse et l'allaitement n'a pas été établie.

Note médicinale : ***

Chamaemelum nobile, Chamaemelum nobile,
fiche|retour
Chamaemelum nobile (L.) All.
Nom français : Camomille
Illustration
Illustration

Par Sowerby J.E. (English Botany, or Coloured Figures of British Plants, 3th ed., vol. 5: t. 724, 1866), via plantillustrations.org
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-10

fleur

Note : **/***

Détails :

fleur

Fleur (fleurs [base boissons/breuvages {tisanes} et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique/aromatisant) {pour bière et liqueurs}]) comestible.

Note médicinale : *****

E

Elymus repens, Elymus repens,
fiche|retour
Elymus repens (L.) Gould
Nom français : Chiendent officinal
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 2: t. 86, 1890), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; feuille ; racine

Note : **

Détails :

fruit (graines) ; feuille ; racine

Feuille (jeunes ; crues), graines (crues) et racine (séchées (farine) ou fraîches (crues) ; dont extrait ( jus)) comestibles.

Equisetum arvense, Equisetum arvense,
fiche|retour
Equisetum arvense L.
Nom français : Prêle
Illustration
Illustration

Svensk botanik ([J.W. Palmstruch et al], vol. 7: t. 474, 1812), via plantillustrations.org
Illustration


feuille ; racine

Détails :

feuille (c?ur des tiges, pousses) ; racine (rhizome).(1*)

Feuille (jeunes et/ou tendres (pousses/ramifications (aromatisantes et/ou décoratives) ; tiges brunes (crues ou cuites))) et racine (tubercules ; crus ou cuits) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante contiendrait des substances toxiques ; elle ne devrait probablement être utilisée qu'en petites quantités ou durant de courtes périodes de temps. Risque de confusion avec la prêle des marais (Equisetum palustre), qui est toxique.

Note médicinale : ***

F

Filipendula ulmaria, Filipendula ulmaria,
fiche|retour
Filipendula ulmaria (L.) Maxim.
Nom français : Reine-des-prés (Reine des prés)
Illustration
Illustration

Par Krause E.H.L., Sturm J., Lutz K.G., (Flora von Deutschland in Abbildungen nach der Natur, Zweite auflage, vol. 8: t. 12, 1904), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; fleur ; feuille ; racine

Détails :

fruit ; fleur ; feuille ; racine

Fruit (aromatisants (desserts, boissons)), fleur (dont bourgeon ; aromatisants (desserts, boissons)), feuille (très jeunes : fraîches (crues et/ou aromatisantes) ou séchées (tisanes)) et racine (aromatisantes (cuites)) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : ne doit pas être utilisé par des personnes sensibles à l'aspirine. Cela se rapporte-il à une ou plusieurs partie(s) ou à la totalité de la plante ? (qp*)

Note médicinale : ***

Fraxinus excelsior, Fraxinus excelsior,
fiche|retour
Fraxinus excelsior L.
Nom français : Frêne commun
Illustration
Illustration

Par Carl Axel Magnus Lindman (domaine public), via Wikimedia Commons
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15 (-20), zone 4

fruit ; feuille.

Détails :

fruit ; feuille.(1*)

Fruit (samares, immatures (verts) : frais (cuitsµ1, confits et/ou aromatisants) ou séchés (farine) ; ou mûres (graines : farineµ1, huile5(15)µ)), manne (exsudation/sève)(2*) et feuille (dont pousses et rejets, aromatisantes : jeunes et/ou tendres (crues) ou plus âgées (boissons (dont tisanes (ex : thé noir adulthéré), et cidre de frêne (frênette))) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)les parties vertes du Frêne (essentiellement fraîches, jeunes et/ou tendres, dont les feuilles et fruits immatures) sont très amères ; il est donc conseillé de n'utiliser celles-ci (crues ou cuites) qu'a des fins aromatiques (apport d'amertume = note forte), et peut(-)être même recommandé de jeter/changer plusieurs l'eau de cuisson afin d'en supprimer le maximum d'amertume. (2*)il est également recommandé de prélever la sève en quantités modérées pour ne pas nuire à la santé (et, pire, la survie) de l'arbre.

Note médicinale : **

H

Himatanthus sucuuba, Himatanthus sucuuba,
fiche|retour
Himatanthus sucuuba

Note médicinale : ****

Autres usages : Himatanthus sucuuba est une plante médicinale très respectée et largement utilisée dans les systèmes de phytothérapie en Amazonie et en Amérique du Sud; nombre de ses utilisations traditionnelles ont été expliquées et vérifiées par la recherche. Il est principalement utilisé pour traiter la douleur et l'inflammation liées à de nombreuses conditions; tumeurs cancéreuses et comme antimicrobien à large spectre pour diverses infections internes et externes [318]. Bien que toxique à des doses plus élevées, les études de toxicité indiquent que l'utilisation de la plante aux dosages traditionnels n'est pas toxique. Aucune anomalie toxique, avortée ou congénitale n'a été signalée [318]. La plante contient plusieurs composés médicalement actifs. Un composé iridoïde antitumoral et deux depsides présentant une activité inhibitrice de la monoamine oxydase B (MAO-B) ont été isolés de l'écorce [318]. En plus, deux produits chimiques iridoïdes appelés plumericine et isopluméricine ont été trouvés dans l'écorce et le latex. Ces deux produits chimiques ont été rapportés avec des actions cytotoxiques, anticancéreuses, antifongiques et antibactériennes dans la recherche en laboratoire [318]. Il a été démontré qu'un extrait d'écorce fournit une protection significative contre les ulcères et réduit l'hypersécrétion gastrique grâce à plusieurs nouveaux mécanismes d'action [318]. Le latex a montré des actions anti-inflammatoires et analgésiques significatives. Le latex peut exercer des effets anti-inflammatoires même dans la phase aiguë du processus inflammatoire. Cette action a été attribuée aux produits chimiques cinnamates que l'on trouve dans le latex et l'écorce. L'écorce s'est avérée être significativement cytotoxique pour cinq lignées cellulaires cancéreuses humaines différentes, ce qui peut aider à expliquer pourquoi l'arbre est utilisé contre le cancer et les tumeurs depuis de nombreuses années en Amérique du Sud. Cette action anticancéreuse est probablement liée aux iridoïdes et aux triterpénoïdes de l'écorce des arbres [318]. La recherche a montré que l'écorce a un effet antifongique plus important qu'un médicament de contrôle (nistatine) qui a été utilisé - cette action a été attribuée aux esters triterpéniques trouvés dans l'écorce [318]. L'efficacité des plantes dans le traitement des plaies infectées, des candida, de la tuberculose, de la syphilis et même de la gale pourrait être expliquée par les actions antimicrobiennes documentées de l'écorce et du latex [318]. L'utilisation de la plante dans le traitement de l'asthme pourrait s'expliquer par les actions relaxantes des muscles lisses documentées en 2005 par des chercheurs brésiliens travaillant avec un extrait d'écorce [318]. L'écorce et le latex sont considérés comme analgésiques, anti-inflammatoires, antirhumatismal, antitumoral, antifongique, anthelminthique, aphrodisiaque, astringent, purificateur de sang, emménagogue, émollient, fébrifuge, laxatif, purgatif, tonique, vermifuge et vulnéraire [318, 739]. Une décoction d'écorce est prise en interne dans le traitement des rhumatismes, des maux d'estomac et des courbatures et des douleurs. Appliquée à l'extérieur, l'écorce d'arbre en poudre est saupoudrée directement sur les plaies et plaies tenaces. Le latex est placé dans de l'eau chaude qui est utilisée pour baigner la partie du corps souffrant d'arthrite, de douleur et / ou d'inflammation [318]. Le latex est également appliqué directement sur les abcès, les plaies, les plaies, les éruptions cutanées et les ulcères cutanés. Il est frotté sur des piqûres de mouches bot-fly afin d'étouffer et de tuer les larves sous la peau (chez les animaux et les humains) [318, 739]. L'écorce et le latex sont également utilisés dans le traitement des maladies des glandes lymphatiques et de l'inflammation; les troubles féminins tels que l'endométriose, les tumeurs fibroïdes utérines, les irrégularités menstruelles et la douleur, les kystes ovariens et l'inflammation ovarienne; tumeurs cancéreuses et cancers de la peau; problèmes de digestion tels qu'indigestion, maux d'estomac, inflammation de l'intestin et ulcères gastriques; toux, fièvre, maux de tête, asthme et autres troubles pulmonaires [318, 739].

Hyssopus officinalis, Hyssopus officinalis,
fiche|retour
Hyssopus officinalis L.
Nom français : Hysope officinale
Illustration
Illustration

Par Woodville W., Hooker W.J., Spratt G. (Medical Botany, 3th edition, vol. 2: t. 113, 1832), via plantillustrations.org
Illustration


feuille ; fleur

Note : ***

Détails :

feuille (feuilles, feuilles : huile essentielle) ; fleur (fleurs, fleurs : huile essentielle).(1*)

Feuille (feuilles {fraîches ou séchées} [assaisonnement {aromate, condiment, épice} et/ou nourriture/aliment et base boissons/breuvages {tisanes}] ; et extrait feuilles {huile essentielleµ{{{0(+x),{{{27(+x)} [assaisonnement {aromate de liqueurs}]) et fleur (fleurs [idem feuilles]) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : a forte dose, la plante est toxique pour le système nerveux. Plante protégée en Ile-de-France.

Note médicinale : ***

J

Juniperus communis, Juniperus communis,
fiche|retour
Juniperus communis L.
Nom français : Genévrier commun
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 1: t. 53, 1887), via plantillustrations.org
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15 (-40)

fruit ; feuille

Note : ****

Détails :

fruit ; feuille (feuilles).(2*)

Feuille (jeunes et/ou tendres pousses ; fraîches (saisies1) ou séchées (farine1)), cambium (cuit1)(1*)., et fruit (frais (jus1) ou séchés (crus et/ou aromatisants1, ou cuits1))(2*) comestibles.(2*)


Précautions à prendre

ATTENTION : plante protégée en Nord-Pas-de-Calais. (1*)Arracher l'écorce directement sur un genévrier (notamment pour récupérer son cambium) peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ci.1 (2*)La plante contiendrait des substances toxiques. Les baies sont comestibles en petites quantités, mais sont nocifs en grandes quantités ; bien que le fruit de cette plante est souvent utilisé comme médicament et comme aromatisant dans divers aliments et boissons, de grandes doses de fruits peuvent causer des dommages rénaux ; consommées excessivement, elles sont irritantes pour l'estomac. Le genévrier ne doit pas être utilisé en interne en quantités par les femmes enceintes. Une utilisation répétée peut entrainer la diarrhée. Eviter dans le cas de maladies rénales. Ne pas utiliser en interne pendant plus de 6 semaines. ATTENTION : risque de confusion avec le genévrier sabine (Juniperus sabina), une espèce toxique.1 : : la compossition et la concentration de l'huile essentielle des baies (jusqu'à 2%) serait à l'origine de la toxicité possible liée à l'estomac.

Note médicinale : ***

L

Lavandula angustifolia, Lavandula angustifolia,
fiche|retour
Lavandula angustifolia Mill.
Nom français : Lavande vraie
Illustration
Illustration

Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6 ou 7

fleur ; feuille

Note : ***

Détails :



Feuille (feuilles {fraîches ou séchées} [assaisonnement {condiment aromatique/aromatisant}]) et fleur (fleurs {pétales et pointes fleuries} {fraîches ou séchées} [assaisonnement {condiment aromatique/aromatisant, herbe, épice}, garniture et base boissons/breuvages) {tisanes}] ; et extrait fleurs : huile essentielle [assaisonnement {arôme}]) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : l'huile volatile peut rarement entraîner une sensibilisation.

Note médicinale : ***

Linum usitatissimum, Linum usitatissimum,
fiche|retour
Linum usitatissimum L.
Nom français : Lin cultivé
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 1: t. 16, 1887), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; feuille

Note : ****

Détails :



Fruit (graines grilllées [nourriture/aliment {pseudo-céréale secondaire, substitut d'oeuf} et base boissons/breuvages {tisanes et substitut de café}] ; extrait graines : huile [nourriture/aliment : huile alimentaire {de cuisson}] ; et graines germées) et feuille (feuilles [nourriture/aliment {comme légume}]) comestibles.


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : les graines crues contiennent des cyanures détruits à la cuisson ; certains types contiennent des niveaux élevés d'alcaloïdes toxiques ; les graines de certaines souches contiennent des glycosides cyanogènes bien que la toxicité soit faible, surtout si la graine est consommée lentement ; elles deviennent plus toxiques si de l'eau est bue en même temps ; les glycosides cyanogènes sont également présents dans d'autres parties de la plante et ont provoqué l'intoxication de bétail ; voir lien "pfaf" ("5"), pour plus d'informations, dont contre-indications.

Note médicinale : ***

M

Menyanthes trifoliata, Menyanthes trifoliata,
fiche|retour
Menyanthes trifoliata L.
Nom français : Menyanthe

feuille; racine

Détails :

feuille ; racine

Note médicinale : ***

P

Paederia foetida, Paederia foetida,
fiche|retour
Paederia foetida L.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-12

feuille

Détails :

feuille (feuilles, tiges)

-feuilles - crues ou cuites ; bien qu'elles aient une saveur prononcée, les feuilles sont parfois mélangées à de la noix de coco râpée et des épices, puis consommées crues en accompagnement de riz ; les feuilles hachées sont cuites à la vapeur et mangées; elles peuvent être ajoutées aux soupes ou sont mélangées avec divers légumes et épices, puis enveloppées dans une feuille de bananier et cuites au feu ; toute odeur désagréable disparaît à mesure que les feuilles sont cuites ; les feuilles sont plus appréciées pour leurs vertus médicinales que pour leur saveur! ; -le jus de tige sucré est aspiré à Taiwan.

Note médicinale : ****

Autres usages : Les feuilles sont largement utilisées en Asie et en Asie du Sud-Est, où elles sont particulièrement appréciées pour traiter les problèmes digestifs [310]. Des recherches considérables ont été menées sur les bienfaits médicinaux des plantes, plusieurs composés actifs ayant été enregistrés [310]. Plusieurs glucosides iridoïdes tels que l'asperuloside, le scandoside et le paederoside ont été isolés des parties aériennes de la plante [310]. Ces glucosides ont montré une activité antitumorale, le paederoside affichant le plus haut degré d'activité antitumorale [310]. Il a été démontré que le scandoside favorise la croissance des plants de laitue. Le paederoside a montré une activité inhibitrice similaire à celle de l'asperuloside et de l'acide daécétyl-asperulosidique dans un test d'inhibition de la croissance des plantes et dans un test d'activité antimicrobienne [310]. Les parties aériennes meurtries de la plante ont l'odeur fétide d'indole (méthyl-mercaptan). L'endommagement du tissu libère une enzyme qui sépare ce groupe contenant du soufre du paédéroside, et est donc responsable de l'odeur désagréable. Le composé soufré le plus abondant était le disulfure de diméthyle [310]. La présence d'alcaloïdes et d'une huile essentielle a également été enregistrée [310]. Les monoterpènes tels que le linalol constituent les principaux composants de l'huile [310]. Dans des enquêtes plus anciennes, les décoctions de la plante ont montré une action anti-inflammatoire significative contre l'arthrite [310]. La décoction a également montré une activité marquée contre l'ostéo-arthrite dégénérative [310]. La fraction hydrosoluble des parties aériennes a montré une activité anti-inflammatoire dans l'?dème [310]. Il n'a montré aucune action analgésique ou antipyrétique et n'a montré aucun potentiel ulcérogène [310]. Un extrait éthanolique des feuilles a montré une activité anticancéreuse contre le carcinome épidermoïde humain du nasopharynx [310]. Un extrait au méthanol des feuilles a montré un potentiel hépatoprotecteur, étant efficace pour inverser 6 des 12 paramètres biochimiques (enzymatiques) courants évalués [310]. Une autre étude a montré que la plante a une activité antidiarrhéique, agissant en inhibant la motilité intestinale - soutenant ainsi son utilisation en médecine traditionnelle [360]. Les feuilles sont anodines, antirhumatismales, antivineuses, astringentes, carminatives, dépuratives, diurétiques, réparatrices et vermifuges [147, 218, 310]. Ils sont couramment utilisés pour le traitement des troubles intestinaux tels que les douleurs abdominales, les coliques, les crampes, les flatulences et la dysenterie; et sont également utilisés pour traiter les rhumatismes et la goutte [147, 218, 310]. Les feuilles sont également utilisées pour traiter l'infertilité et la paralysie [218]. Les feuilles et les tiges sont également utilisées comme diurétique pour l'inflammation de l'urètre [310]. Pour traiter les problèmes intestinaux, les feuilles fraîches sont pilées, de l'eau ajoutée et l'infusion filtrée se boit régulièrement jusqu'à la convalescence [310]. La plante est considérée comme ayant de grands pouvoirs réparateurs, et les feuilles peuvent ainsi être mélangées à de la nourriture, bouillies et mangées - en Inde, elles sont souvent bouillies dans de la soupe pour atténuer leur odeur [310]. Appliquées à l'extérieur, les feuilles sont utilisées pour traiter les gonflements et les ecchymoses en général, et sont écrasées puis appliquées pour les maux d'oreille, les ulcérations du nez et les yeux gonflés [272, 310]. Ils sont utilisés comme cataplasme pour traiter un ventre gonflé, une distension, un herpès ou une teigne; et sont utilisés dans les bains antirhumatismaux [310]. Ils sont appliqués sur l'abdomen comme diurétique et aussi comme solvant pour les calculs vésicaux [310]. Le jus des feuilles est considéré comme astringent et est utilisé pour traiter la diarrhée chez les enfants [310]. L'écorce et la racine sont considérées comme émétiques [310]. Le jus de la racine est prescrit en cas d'indigestion, d'hémorroïdes, d'inflammation de la rate et de douleurs thoraciques et hépatiques [272, 310]. Cela peut aider à éliminer les poisons collectés dans le système [310]. Dans certaines régions de l'Inde, le fruit est utilisé pour noircir les dents, et il est également considéré comme un médicament pour prévenir et traiter les maux de dents [310, 360].

R

Ribes nigrum, Ribes nigrum,
fiche|retour
Ribes nigrum L.
Nom français : Cassissier d'europe

fruit; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; feuille

Note médicinale : ***

Rosa canina, Rosa canina,
fiche|retour
Rosa canina L.
Nom français : Églantier

fruit ; fleur; feuille

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

fleur1 (fraîches ou séchées)1, fruit (frais (cuits)1 ou séchés (tisanes mixtes)1 ; dont graines (tisanes, café)1) et feuille (jeunes : cuites1) comestibles.

Note médicinale : ***

Rosmarinus officinalis, Rosmarinus officinalis,
fiche|retour
Rosmarinus officinalis L.
Nom français : Romarin officinal

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Note médicinale : ***

S

Salix alba, Salix alba,
fiche|retour
Salix alba L.
Nom français : Saule blanc
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15 (-30)

feuille

Détails :

feuille

Feuille (plutôt jeunes et/ou tendres ; fraîches (crues (de préférence)1 ou cuites1) ou séchées (tisaness1)) et cambium (cuit1)(1*). comestibles.(2*)


Précautions à prendre

(1*)il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un saule blanc peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ci.1 (2*)présence de salicine une toxine pouvant nuire à l'organisme ; il est donc conseillé de ne pas abuser de cette plante (pas plus d'une poignée par jour).1

Note médicinale : ***

Schisandra sphenanthera, Schisandra sphenanthera,
fiche|retour
Schisandra sphenanthera Rehder & E.H.Wilson
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-9

fruit

Détails :

fruit

Fruits - crus ou cuits ; nous n'avons pas d'informations spécifiques sur cette espèce, mais le fruit est très probablement comestible.

Note médicinale : *****

Autres usages : Le rapport suivant concerne S. chinensis. Cette espèce est utilisée à des fins similaires dans le sud de la Chine [238]. Wu Wei Zi est couramment utilisé dans l'herboristerie chinoise, où il est considéré comme l'une des 50 herbes fondamentales [218]. C'est un excellent tonique et réparateur, aidant dans les périodes de stress et augmentant la joie de vivre [254]. Il est considéré comme un substitut du ginseng et serait un tonique pour les organes sexuels masculins et féminins [238]. Le fruit est antitussif, aphrodisiaque, hépatique, astringent, cardiotonique, cholagogue, expectorant, hypotenseur, adoucissant, nervin, pectoral, sédatif, stimulant et tonique [174, 176, 178, 218]. On dit que de faibles doses du fruit stimulent le système nerveux central tandis que de fortes doses le dépriment [218]. Le fruit régule également le système cardiovasculaire [218]. Il est pris en interne dans le traitement de la toux sèche, de l'asthme, des sueurs nocturnes, des troubles urinaires, de l'éjaculation involontaire, de la diarrhée chronique, des palpitations, de l'insomnie, des troubles de la mémoire, de l'hyperacidité, de l'hépatite et du diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. éjaculation involontaire, diarrhée chronique, palpitations, insomnie, mauvaise mémoire, hyperacidité, hépatite et diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. éjaculation involontaire, diarrhée chronique, palpitations, insomnie, mauvaise mémoire, hyperacidité, hépatite et diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218].Le rapport suivant concerne S. chinensis. Cette espèce est utilisée à des fins similaires dans le sud de la Chine [238]. Wu Wei Zi est couramment utilisé dans l'herboristerie chinoise, où il est considéré comme l'une des 50 herbes fondamentales [218]. C'est un excellent tonique et réparateur, aidant dans les périodes de stress et augmentant la joie de vivre [254]. Il est considéré comme un substitut du ginseng et serait un tonique pour les organes sexuels masculins et féminins [238]. Le fruit est antitussif, aphrodisiaque, hépatique, astringent, cardiotonique, cholagogue, expectorant, hypotenseur, adoucissant, nervin, pectoral, sédatif, stimulant et tonique [174, 176, 178, 218]. On dit que de faibles doses du fruit stimulent le système nerveux central tandis que de fortes doses le dépriment [218]. Le fruit régule également le système cardiovasculaire [218]. Il est pris en interne dans le traitement de la toux sèche, de l'asthme, des sueurs nocturnes, des troubles urinaires, de l'éjaculation involontaire, de la diarrhée chronique, des palpitations, de l'insomnie, des troubles de la mémoire, de l'hyperacidité, de l'hépatite et du diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. éjaculation involontaire, diarrhée chronique, palpitations, insomnie, mauvaise mémoire, hyperacidité, hépatite et diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. éjaculation involontaire, diarrhée chronique, palpitations, insomnie, mauvaise mémoire, hyperacidité, hépatite et diabète [238]. En externe, il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. il est utilisé pour traiter les affections cutanées irritantes et allergiques [238]. Le fruit est récolté après les premières gelées et séché au soleil pour une utilisation ultérieure [238]. Le fruit contient des lignanes [254]. Ceux-ci ont une action protectrice prononcée sur le foie. Dans un essai clinique, il y avait un taux de succès de 76% dans le traitement des patients atteints d'hépatite, aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218]. aucun effet secondaire n'a été noté [254]. La graine est utilisée dans le traitement du cancer [218]. La plante est antirhumatismale [218]. Une décoction mucilagineuse obtenue à partir des branches est utile dans le traitement de la toux, de la dysenterie et de la gonorrhée [218].

Sinopodophyllum hexandrum, Sinopodophyllum hexandrum,
fiche|retour
Sinopodophyllum hexandrum (Royle) T.S.Ying
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-9

fruit

Détails :

fruit

Fruits - crus ; il ne doit être consommé qu'à pleine maturité ; juteux mais insipide ; le fruit mesure environ 5 cm de long ; les feuilles sont comestibles selon un rapport, mais cela doit être traité avec une certaine prudence, voir les notes sur la toxicité.


Précautions à prendre

ATTENTION : les feuilles et les racines sont toxiques , selon un rapport ; seule la racine est toxique, elle est plus toxique que P. peltatum, selon un autre.

Note médicinale : ****

Autres usages : La plante entière, mais surtout la racine, est cholagogue, cytostatique et purgative. La plante contient de la podophylline, qui a un effet antimiotique (elle interfère avec la division cellulaire et peut ainsi empêcher la croissance des cellules). Il s'agit donc d'un traitement possible du cancer et a été utilisé en particulier dans le traitement du cancer de l'ovaire [46, 51, 57, 64, 65, 124, 244]. Cependant, l'alopécie serait un effet secondaire courant de ce traitement [244]. Cette espèce contient environ deux fois plus de matière active que P. peltatum [211]. Les racines contiennent plusieurs lignanes anticancéreux importants, dont la podophylline et la berbérine [218]. Les racines sont également antirhumatismales [218]. La racine est récoltée à l'automne et soit séchée pour une utilisation ultérieure, soit la résine est extraite [238]. Cette plante est hautement toxique et ne doit être utilisée que sous la supervision d'un praticien qualifié [238]. Il ne doit pas être prescrit aux femmes enceintes [238].

Stachys officinalis, Stachys officinalis,
fiche|retour
Stachys officinalis (L.) Trevis.
Nom français : Bétoine
Illustration
Illustration

Illustration


fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (feuilles et jeunes pousses [nourriture/aliment {épinards, soupes, plats de légumes, potherbe}]) et fleur (fleurs [accompagnement : garniture (décoration à manger)] et bourgeons floraux [nourriture/aliment : légume]) comestibles.

Note médicinale : **

T

Taxus canadensis, Taxus canadensis,
fiche|retour
Taxus canadensis Marshal
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-8

fruit

Détails :

fruit (fruits).(1*)

Fruits - crus ; très sucré et gélatineux, la plupart des gens le trouvent délicieux ; le fruit est une baie charnue d'environ 8 mm de diamètre et contenant une seule graine ; les arbres produisent généralement de bonnes récoltes chaque année ; toutes les autres parties de cette plante, y compris la graine, sont hautement toxiques ; lorsque vous mangez le fruit, vous devez recracher la grosse graine qui se trouve au centre du fruit ; si vous avalez la graine entière, elle passera directement à travers vous sans dommage, si la graine a été mordue, cependant, cela pourrait causer des problèmes.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : toutes les parties de la plante, à l'exception de la chair du fruit, sont hautement toxiques.

Note médicinale : ****

Autres usages : L'if canadien est une plante très toxique, bien qu'il ait été utilisé en médecine par plusieurs tribus indiennes d'Amérique du Nord qui utilisaient des quantités infimes de feuilles à la fois à l'intérieur et à l'extérieur afin de traiter une variété de plaintes, y compris les rhumatismes, les fièvres, la grippe, l'expulsion après la naissance et dissiper les caillots [213, 222, 257]. Des recherches modernes ont montré qu'il contient la substance «taxol» dans ses pousses et son écorce. Le taxol a montré un potentiel excitant en tant que médicament anticancéreux, en particulier dans le traitement des cancers de l'ovaire [222, 238]. Ce remède est très toxique et, même lorsqu'il est utilisé à l'extérieur, ne doit être utilisé que sous la supervision d'un praticien qualifié [238]. Voir également les notes ci-dessus sur la toxicité. La plante est abortive, analgésique, antirhumatismale, antitumorale, diaphorétique, diurétique, emménagogue, fébrifuge et pectorale [257].

U

Urtica dioica, Urtica dioica,
fiche|retour
Urtica dioica L.
Nom français : Ortie

fruit ; fleur ; feuille.

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille.(1*)

Feuille (dont jeunes et/ou tendres pousses ; fraîches ou sèches ; saisies ou cuites), graines (mûres ou immatures ; aromatisantes (dont séchées ou rôties)) et fleur (bourgeons ; crus) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : les feuilles des plantes ont des poils urticants, provoquant une irritation de la peau ; cette action est neutralisée par la chaleur (cuisson) ou par un séchage complet, de sorte que les feuilles cuites sont parfaitement saines (propres à la consommation) et nutritives ; toutefois, seules les jeunes feuilles doivent être utilisées parce que les feuilles plus âgées développent des particules granuleuses appelés cystolithes qui agissent comme un irritant pour les reins ; les vieilles feuilles peuvent être laxatives ; n'utiliser que de jeunes feuilles et porter des gants robustes lors de leur récolte pour éviter d'être piqué . Interférences/intéractions possibles avec certains médicaments. Éviter pendant la grossesse. Voir lien "PFAF" ("5"), pour plus d'informations.

Note médicinale : *****

V

Verbena officinalis, Verbena officinalis,
fiche|retour
Verbena officinalis L.
Nom français : Verveine officinale

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres, dont pousses tiges et pointes)1 et fleur1 comestibles.

Note médicinale : ***

Viola tricolor, Viola tricolor,
fiche|retour
Viola tricolor L.
Nom français : Pensée sauvage

fleur; feuille; racine

Détails :

fleur ; feuille ; racine

fleur1 (jeunes ; décoratives1 et/ou aromatisantes (crues/cuites)1)µ, feuille (jeunes, dont pousses ; aromatisantes (crues/cuites)1 ; dont jus1) et racine (torréfiées ; café1) comestibles.

Note médicinale : ***

Z

Zea mays, Zea mays,
fiche|retour
Zea mays L.
Nom français : Maïs

fruit ; fleur; feuille

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille

Note médicinale : ***




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !