Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête



Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 116, au 2 Novembre 2020) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Antidiarrhéique

(44 espèces - liste non exhaustive)

A

Achillea millefolium, Achillea millefolium,
fiche|retour
Achillea millefolium L.
Nom français : Achillée millefeuille
Illustration
Illustration

Illustration


feuille ; fleur.

Détails :

feuille ; fleur.(1*)

Feuille (jeunes et/ou tendres (dont basales) et fraîches ou séchées : aromatisantes [(crues, cuites) ; dont boissons]) et fleur (dont boutons (idem feuille) : aromatisantes [dont sucre ; boissons ; conserves])) comestibles.(1*).


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : plusieurs risques essentiellement liés à une utilisation prolongée et/ou excessive ; cf. "Known Hazards" (risques connus) sur "PFAF"("5").

Note médicinale : ****

Autres usages : Il a une réputation d'être un remède en médecineµ{{{0(+x)µ.

Agrimonia eupatoria, Agrimonia eupatoria,
fiche|retour
Agrimonia eupatoria L.
Nom français : Aigremoine eupatoire
Illustration
Illustration

Illustration


fleur ; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (feuilles et tiges fraîches ou séchées [base boissons/breuvages : thé {infusion, possédant une finesse et un arôme particuliers, bue chaude ou froide, seule ou ajoutée à du thé de Chine, elle était autrefois très populaire }]) et fleur (idem feuille) comestibles.

Note médicinale : ***

Alchemilla vulgaris, Alchemilla vulgaris,
fiche|retour
Alchemilla vulgaris L.
Nom français : Alchémille commune

fleur ; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres) et fleur comestibles.

Allium sativum, Allium sativum,
fiche|retour
Allium sativum L.
Nom français : Ail
Illustration
Illustration

Par Woodville W., Hooker W.J. (Spratt, G., Medical Botany, 3th edition, vol. 4: t. 256 ; 1832), via plantillustrations.org
Illustration


racine

Note : *****

Détails :

racine (bulbe)

Racine (bulbes : crus ou cuits [nourriture et/ou assaisonnement : aromate (fines-herbes et/ou condiment aromatique)]) et feuille (feuilles : idem bulbes, ex. comme potherbe) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)Voire genre Allium pour les précautions à prendre (risques de confusion et possible toxicité à fortes doses).

Note médicinale : *****

Andrographis paniculata, Andrographis paniculata,
fiche|retour
Andrographis paniculata (Burm.f.) Nees
Nom français : Chirette verte
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

feuille

Détails :

feuille

Les feuilles sont parfois consommées mélangées à d'autres légumes ; c'est une plante cultivée.


Précautions à prendre

ATTENTION : Andrographis paniculata est une plante herbacée annuelle érigée au goût extrêmement amer dans toutes les parties du corps de la plante ; la plante est connue dans le nord-est de l'Inde sous le nom de Maha-tita, littéralement «roi de l'amer», et connue sous divers noms vernaculaires ; en tant qu'herbe ayurvédique, elle est connue sous le nom de Kalmegh ou Kalamegha, ce qui signifie «nuage sombre» ; elle est également connue sous le nom de Bhumi-neem, qui signifie «neem du sol», car la plante, bien qu'étant une petite herbe annuelle, a un goût amer fort similaire à celui du grand arbre Neem (Azadirachta indica) ; en Malaisie, elle est connu sous le nom de Hempedu Bumi, qui signifie littéralement «bile de terre» car c'est l'une des plantes les plus amères utilisées en médecine traditionnelleµ{{{5(+).

Note médicinale : ****

Autres usages : La chireta verte a une longue histoire d'utilisation médicinale traditionnelle en Inde, dans diverses régions d'Asie du Sud-Est, en Amérique centrale et dans les Caraïbes [310]. Les racines et les feuilles sont considérées comme altératives, anthelminthiques, amères, fébrifuges, gastriques et toniques [46]. Il y a eu un grand nombre de recherches sur les effets de cette plante, plusieurs composés médicalement actifs ont été identifiés avec un large éventail d'actions efficaces [310]. Les parties aériennes de la plante contiennent un grand nombre de diterpènes, tandis que la présence de flavones dans la racine a également été signalée [310]. Des extraits et des diterpènes et flavonoïdes purifiés ont été étudiés pour une multitude d'effets pharmacologiques. Les essais utilisant l'extrait de feuilles ont conclu que les feuilles en poudre ont la capacité de raccourcir considérablement la durée du rhume et que les feuilles peuvent être aussi efficaces que le paracétamol pour soulager la fièvre et les maux de gorge des personnes atteintes de pharyngotonsilite [310] Les feuilles ont également Il a été démontré qu'il avait un effet anti-inflammatoire significatif et inhibait également de manière significative l'?dème [310] Un extrait à l'éthanol des feuilles stimule davantage les réponses immunitaires spécifiques à l'antigène et non spécifiques que les extraits de feuilles purifiées. Un extrait à l'éthanol a également montré une activité antipyrétique significative. Un extrait de feuille standardisé présente des propriétés antipyrétiques significatives et est un analgésique efficace [310]. L'extrait aqueux brut des feuilles, ainsi que le n-butanol semi-purifié et les fractions aqueuses, ont montré une activité hypotensive significative [310]. Dans un essai, une perfusion de 10% de l'herbe appliquée par voie intraveineuse à 1 ml / kg de poids corporel a réduit la pression artérielle de 6 à 10 mm Hg en 10 à 20 secondes [310]. Il a également été démontré qu'un extrait de feuilles abaisse le taux de cholestérol, tandis que des effets antithrombotiques ont également été observés. On pense que ces effets pourraient être au moins partiellement dus aux flavones présentes dans l'extrait [310]. Administrés par voie intrapéritonéale, les diterpènes andrographiside et néoandrographolide (présents dans les feuilles) ont un effet protecteur significatif sur le foie. Un extrait de feuilles a montré une activité antidiarrhéique [310]. Les diterpènes andrographolide et néoandrographolide isolés à partir de l'extrait alcoolique ont montré une puissante activité antisécrétoire contre les sécrétions induites par l'entérotoxine d'Escherichia coli. Divers composés ont montré des propriétés anti-ulcéreuses significatives. Il est suggéré que cet effet est dû à l'activité antisécrétoire et à l'effet protecteur sur la muqueuse gastrique [310]. L'administration orale de 20 mg de poudre de feuilles sèches pendant 60 jours a un effet antifertilité chez les mâles [310]. L'extrait alcoolique des rhizomes présente une bonne activité anthelminthique in vitro contre Ascaris lumbricoides [310]. Le néoandrographolide, isolé des feuilles, présente une activité antipaludique significative [310] Le monoester d'acide succinique de déhydroandrographolide, dérivé de l'andrographolide, s'est avéré inhiber le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) in vitro [310]. Une infusion de feuilles administrée par voie intrapéritonéale a une DL50 de 71,1 mg / 10 g de poids corporel (toxicité aiguë). À une concentration de 1 mg / kg, il abaisse la température corporelle d'au moins 2 ° C [310]. La plante était autrefois considérée comme un remède efficace contre les morsures de serpent et elle est encore utilisée localement pour cela [310]. Il a également été rapporté comme utile pour traiter les piqûres d'insectes et, en association avec Orthosiphon aristatus, comme remède contre le diabète [310]. Une infusion ou de la sève des feuilles écrasées a été recommandée pour le traitement de la fièvre, comme tonique et pour les éruptions cutanées démangeaisons [310]. La décoction de feuilles ou de racines est utilisée contre les maux d'estomac, la dysenterie, le typhus, le choléra, la grippe et la bronchite, comme vermifuge, et est considérée comme diurétique [310]. Des pilules ou des perfusions sont également recommandées pour traiter les troubles féminins, la dyspepsie, l'hypertension, les rhumatismes, la gonorrhée, l'aménorrhée, le foie torpide et la jaunisse [310]. Une autre utilisation est un cataplasme sur les jambes ou les pieds enflés, le vitiligo et les pieux [310]. En outre, Andrographis paniculata est considéré comme anti-inflammatoire et immunosuppresseur, mais les rapports sur l'activité antibactérienne sont contradictoires [310]. Les feuilles doivent être récoltées lorsque l'axe de l'inflorescence commence à se développer, car l'accumulation maximale d'andrographolide est à ce stade [310]. Les racines sont récoltées lorsque les feuilles commencent à se décolorer ou à flétrir [310]. Des rendements de 1 à 1,5 kg poids frais / plante sont obtenus à partir de plantes âgées de 7 mois [310]. En général, l'herbe est utilisée fraîche et consommée quelques jours après la récolte [310]. Cependant, les feuilles et les racines doivent être lavées et séchées au soleil ou artificiellement avant le stockage [310]. car l'accumulation maximale d'andrographolide est à ce stade [310]. Les racines sont récoltées lorsque les feuilles commencent à se décolorer ou à flétrir [310]. Des rendements de 1 à 1,5 kg poids frais / plante sont obtenus à partir de plantes âgées de 7 mois [310]. En général, l'herbe est utilisée fraîche et consommée quelques jours après la récolte [310]. Cependant, les feuilles et les racines doivent être lavées et séchées au soleil ou artificiellement avant le stockage [310]. car l'accumulation maximale d'andrographolide est à ce stade [310]. Les racines sont récoltées lorsque les feuilles commencent à se décolorer ou à flétrir [310]. Des rendements de 1 à 1,5 kg poids frais / plante sont obtenus à partir de plantes âgées de 7 mois [310]. En général, l'herbe est utilisée fraîche et consommée quelques jours après la récolte [310]. Cependant, les feuilles et les racines doivent être lavées et séchées au soleil ou artificiellement avant le stockage [310].

Arctostaphylos uva-ursi, Arctostaphylos uva-ursi,
fiche|retour
Arctostaphylos uva-ursi (L.) Spreng.
Nom français : Busserole

fruit ; feuille

Détails :

fruit ; feuille

Feuille (feuilles [base boissons/breuvages : tisanes {infusion : succédané/substitut de thé}) et fruit (fruits matures crus ou cuits [nourriture/aliment : brut(e) ou transformé(e)] et graines séchées et broyées [nourriture/aliment : farine]) comestible.

Note médicinale : ****

C

Carum carvi, Carum carvi,
fiche|retour
Carum carvi L.
Nom français : Carvi
Illustration
Illustration

Par Sowerby J.E. (English Botany, or Coloured Figures of British Plants, 3th ed., vol. 4: t. 582, 1865), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; fleur ; feuille ; racine

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille ; racine

Feuille (jeunes et/ou tendres, crues et/ou aromatisantes [adoucissantes]), fleur (décoratives et/ou aromatisantesµ1, dont boutons et tiges : cuites ou confites [vinaigre]), racine (avant floraison : cuites et/ou aromatisantes) et fruit (graines : aromatisantes) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles et les feuilles du carvi, et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ; leurs tiges sont toutefois suffisamment différentes pour les identifier.1

Note médicinale : ***

Cinnamomum verum, Cinnamomum verum,
fiche|retour
Cinnamomum verum J. Presl
Nom français : Cannelier de ceylan
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 1: t. 78, 1887), via plantillustrations.org
Illustration


feuille ; tronc

Détails :



Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) et feuille (feuilles) comestibles.

Note médicinale : ***

Coriandrum sativum, Coriandrum sativum,
fiche|retour
Coriandrum sativum L.
Nom français : Coriandre
Illustration
Illustration

Par Kops et al. J. (Flora Batava, vol. 21: t. 1647, 1901), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; feuille ; racine

Détails :

fruit (graines) ; feuille ; racine

Feuille (feuilles [assaisonnement, fruit (graines [assaisonnement : aromate, herbe, épice]) et racine (racines [nourriture/aliment : légume]) comestibles.

Note médicinale : ****

Crataegus laevigata, Crataegus laevigata,
fiche|retour
Crataegus laevigata (Poir.) DC.
Nom français : Aubépine
Illustration
Illustration

Par Sten (Travail personnel), via Wikimedia Commons
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5-9

fruit ; feuille

Note : ***

Détails :

fruit ; feuille

Fruit (fruits [nourriture/aliment] crus ou cuits {en confitures}) et feuille (feuilles) comestibles.

Note médicinale : *****

D

Daucus carota, Daucus carota,
fiche|retour
Daucus carota L.
Nom français : Carotte (sauvage et cultivée)
Illustration
Illustration

Illustration


fruit ; fleur ; feuille ; racine

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille ; racine

Racine (jeunes et/ou tendres (avant floraison) : crues ou cuites), feuille (dont pétioles, jeunes et/ou trendres : crues et/ou aromatisantes), fleur (décoratives [crues]) et fruit (graines : aromatisantes) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : risques de confusion entre les ombelles et les feuilles de la carotte, et celles, parfois très similaires, de certaines ciguës comme la petite ciguë (Aethusa cynapium), la ciguë vireuse (Cicuta virosa) ou encore la grande ciguë (Conium maculatum) ; leurs tiges sont toutefois suffisamment différentes pour les identifier. Les carottes provoquent parfois des réactions allergiques chez certaines personnes ; le contact cutané avec la sève est dit provoquer une photo-sensibilité et/ou une dermatite chez certaines personnes.

Note médicinale : ***

Autres usages : fourragèreµ(dp*)µ.

E

Ehretia microphylla, Ehretia microphylla,
fiche|retour
Ehretia microphylla Lam.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

fruit; feuille

Détails :

fruit ; feuille

-fruits - crus ; es fruits sont mangés ; -une infusion de feuilles est utilisée comme substitut du thé ; les feuilles sont séchées à l'ombre et utilisées comme thé.

Note médicinale : ****

Autres usages : Les feuilles sont antidiarrhéiques, fébrifugeuses et gastriques [310]. Une infusion est utilisée comme remède pour les problèmes d'estomac, la dysenterie et la toux [310, 345]. La racine est considérée comme un antidote contre les intoxications végétales et comme un altérant de la cachexie et de la syphilis [310, 345]. De plus, il est traditionnellement utilisé pour arrêter l'hémorragie résultant de la morsure de la vipère Echis carinatus [310] Les racines seraient ingérées pour nettoyer le corps après l'accouchement [310]. Il a été démontré que la plante contient une gamme de constituants médicalement actifs. Les feuilles contiennent de l'acide rosmarinique, des glycosides flavonoïdes et des triterpénoïdes [310]. L'acide rosmarinique, un dérivé de l'acide phénylacrylique, est un inhibiteur connu de la libération d'histamine et un extrait méthanolique des feuilles a montré de fortes propriétés antihistaminiques [310]. Dans une expérience aux Philippines, des comprimés de feuilles séchées ont réduit la formation d'érythrocytes polychromatiques micronucléés induite par la mitomycine C, la tétracycline et la diméthylnitrosamine. Cela suggère que ces comprimés possèdent une activité antimutagène [310] L'écorce de racine contient de l'éhrétianone, de la microphyllone et de l'éhrétianone [310]. Il a été démontré que l'herétianone, un xanthène quinonoïde, protège contre l'action du venin de serpent [310]. La microphyllone et l'éhrétianone ont montré une activité antibactérienne contre un panel de bactéries [310]. De nombreux membres de ce genre contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques et des composés quinoïdes ou phénoliques [310].

F

Filipendula ulmaria, Filipendula ulmaria,
fiche|retour
Filipendula ulmaria (L.) Maxim.
Nom français : Reine-des-prés (Reine des prés)
Illustration
Illustration

Par Krause E.H.L., Sturm J., Lutz K.G., (Flora von Deutschland in Abbildungen nach der Natur, Zweite auflage, vol. 8: t. 12, 1904), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; fleur ; feuille ; racine

Détails :

fruit ; fleur ; feuille ; racine

Fruit (aromatisants (desserts, boissons)), fleur (dont bourgeon ; aromatisants (desserts, boissons)), feuille (très jeunes : fraîches (crues et/ou aromatisantes) ou séchées (tisanes)) et racine (aromatisantes (cuites)) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : ne doit pas être utilisé par des personnes sensibles à l'aspirine. Cela se rapporte-il à une ou plusieurs partie(s) ou à la totalité de la plante ? (qp*)

Note médicinale : ***

G

Geum urbanum, Geum urbanum,
fiche|retour
Geum urbanum L.
Nom français : Benoîte commune ou benoite commune
Illustration
Illustration

Par Lindman C.A.M. (Bilder ur Nordens Flora, vol. 2: t. 303, 1922), via plantillustrations.org
Illustration


fleur ; feuille ; racine

Détails :

fleur ; feuille ; racine

Feuille (jeunes (crues ou cuites) ou plus âgées (sel aux herbes)), fleur (décoratives (crues / cuites) ; dont bourgeons (cuits)) et racine (aromatisantes (crues / cuites)) comestibles.

Note médicinale : ***

Glechoma hederacea, Glechoma hederacea,
fiche|retour
Glechoma hederacea L.
Nom français : Lierre terrestre
Illustration
Illustration

Illustration


fleur ; feuille

Note : **/***

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (dont jeunes et/ou tendres, dont pointes) et fleur comestibles.


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la plante serait toxique pour des grandes quantités consommées, cf. lien "PFAF" ("5"), pour plus d'informations.

Note médicinale : ***

Guiera senegalensis, Guiera senegalensis,
fiche|retour
Guiera senegalensis J.F.Gmel.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

feuille

Détails :

feuille

Les feuilles servent également à cailler le lait.

Note médicinale : ****

Autres usages : Les feuilles ont une forte réputation de «panacée» en Afrique, où elles sont utilisées dans le traitement d'un large éventail de conditions. Ils sont le plus souvent pris en décoctions ou sont mélangés à des aliments [332]. Les feuilles au goût amer sont antitussives, apéritives, purifiantes sanguines, diurétiques, fébrifugeuses, galactagogue, laxatives, pectorales et toniques [332]. Ils sont utilisés pour traiter un large éventail d'affections telles que: les troubles pulmonaires et respiratoires, y compris la toux et la fièvre; problèmes du tube digestif, y compris coliques, dysenterie et diarrhée; les maladies infectieuses, y compris la syphilis, le béribéri et la lèpre; et diverses autres conditions telles que l'impuissance, les rhumatismes et l'?dème [332]. Les feuilles en poudre sont mélangées à de la nourriture comme tonique général et réparateur du sang après toute condition épuisante, et surtout donnée aux femmes après l'accouchement pour favoriser l'écoulement du lait [332]. Les feuilles sont communément transformées en infusion, associées à celles de Combretum micranthum, pour traiter la fièvre, les affections thoraciques et rhumatismales, et en douche nasale pour le rhume dans la tête [332 '. Associées à la pulpe de tamarin, les feuilles sont considérées comme un bon laxatif et un apéritif [332]. La plante a une réputation particulière en tant que préventif de la lèpre et de nombreuses personnes boivent une décoction froide de feuilles chaque matin et soir; en particulier, il est administré au nouveau-né et à l'enfant d'un parent lépreux, ou lorsqu'il y a le moindre soupçon de souillure héréditaire ou de symptômes précoces [332]. Les feuilles séchées sont fumées dans une pipe et la fumée est soufflée par le nez comme remède contre le rhume [332]. Ils sont mélangés avec du tabac pour fumer comme traitement de la toux et des troubles respiratoires [332]. Les feuilles en poudre sont ajoutées à un tabac à priser pour les maux de tête et la sinusite [332]. Les feuilles sont appliquées à l'extérieur pour apporter la guérison au corps - elles sont considérées comme antiseptiques et vulnérables. Ils sont appliqués sur les plaies, les plaies dans la bouche, les chancres syphilitiques et les ulcères phagadéniques [332]. Les feuilles sont appliquées sur les infections cutanées et en cataplasmes sur les gonflements inflammatoires et pour le ver de Guinée; ils ont été appliqués aux tumeurs pour les maturer et comme traitement des maladies de la peau [332]. La décoction de feuilles est utilisée comme gel douche et pour le bain des nouveau-nés [332]. Les fruits et les feuilles sont des ingrédients communs dans les prescriptions plus ou moins cérémonielles pour renforcer et prévenir les maladies chez les jeunes enfants [332]. Les brindilles sont mâchées pour un soulagement symptomatique des piqûres de scorpion [332]. Les racines en poudre et bouillies sont considérées comme un remède contre la diarrhée et la dysenterie [332]. Les fruits, cuits au four et réduits en poudre avec du sel ajouté pour masquer le goût amer, sont considérés comme un remède souverain contre le hoquet [332]. Les tiges feuillues contiennent des traces d'alcaloïdes et de tanins [332]. Les cendres des racines et des feuilles semblent particulièrement riches en magnésium, calcium, strontium, titane, fer et aluminium [332]. Pharmacologiquement, la plante a une action positive sur la toux, est hypotensive, antidiarrhéique et anti-inflammatoire [332].

I

Inula helenium, Inula helenium,
fiche|retour
Inula helenium L.
Nom français : Aunée
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 2: t. 9, 1890), via plantillustrations.org
Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 5

fleur; feuille; racine

Note : ***

Détails :

fleur1 ; feuille1 ; racine1 (racines).(1*)

Feuille (jeunes et/ou tendres/souples ; saisies1)µ, fleur1 (ligules ; décoratives (crues ou cuites)1) et racine (cuites (sirop/compote sucrée)1)(1*). comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : la consommation{{{1 (excessive ) de la racine peut entrainer/causer/engendrer/provoquer une réaction alleregique chez certaines personnes

Note médicinale : ***

L

Lamium album, Lamium album,
fiche|retour
Lamium album L.
Nom français : Ortie blanche
Illustration
Illustration

Par Krause E.H.L., Sturm J., Lutz K.G. (Flora von Deutschland in Abbildungen nach der Natur, Zweite auflage, vol. 11: t. 39, 1903), via plantillustrations.org
Illustration


fruit ; fleur; feuille; racine

Note : ***

Détails :

fruit (graines1) ; fleur1 ; feuille1 ; racine1

Feuille (dont pointes ; crues1/cuites1 et/ou aromatisantes (dont tisanes)1, fleur1 (décoratives1 et/ou aromatisantes1)µ, racine (jeunes et/ou tendres ; crues1 ou cuites1) et graines (germes1) comestibles.

Note médicinale : ***

Lavandula angustifolia, Lavandula angustifolia,
fiche|retour
Lavandula angustifolia Mill.
Nom français : Lavande vraie
Illustration
Illustration

Illustration

Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6 ou 7

fleur ; feuille

Note : ***

Détails :



Feuille (feuilles {fraîches ou séchées} [assaisonnement {condiment aromatique/aromatisant}]) et fleur (fleurs {pétales et pointes fleuries} {fraîches ou séchées} [assaisonnement {condiment aromatique/aromatisant, herbe, épice}, garniture et base boissons/breuvages) {tisanes}] ; et extrait fleurs : huile essentielle [assaisonnement {arôme}]) comestibles.


Précautions à prendre

ATTENTION : l'huile volatile peut rarement entraîner une sensibilisation.

Note médicinale : ***

Lythrum salicaria, Lythrum salicaria,
fiche|retour
Lythrum salicaria L.
Nom français : Salicaire commune
Illustration
Illustration

Illustration


fleur ; feuille

Note : **

Détails :

fleur ; feuille

fleur1 et feuille (jeunes et/ou tendres, dont pousses et tiges)1 comestibles.

Note médicinale : ***

M

Matricaria chamomilla, Matricaria chamomilla,
fiche|retour
Matricaria chamomilla L.
Nom français : Camomille sauvage
Illustration
Illustration

Par Ko?hler F.E. (Medizinal Pflanzen, vol. 1: t. 64 ; 1887), via plantillustrations.org
Illustration


fleur; feuille

Note : **

Détails :

fleur ; feuille.(1*)

Fleur (dont boutons, fraîches ou séchées) et feuille comestibles (aromatisantes1 et/ou décoratives1 (dont boissons, desserts et plats)1).(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : des réactions allergiques (épaississement de la langue, serrement de la gorge, gonflement des lèvres, de la gorge et des yeux, démangeaisons sur le corps) ont été rapportées avec la camomille allemande, mais elles sont rares ; les patients atteints de graves réactions allergiques au séneçon de Jacob (Jacobaea vulgaris) doivent être informés de la possible sensibilité croisée à la camomille et d'autres membres de la famille des Astéracées / Composées (par exemple, l'échinacée, la grande camomille, le chardon-Marie).

Note médicinale : *****

N

Nepeta cataria, Nepeta cataria,
fiche|retour
Nepeta cataria L.
Nom français : Cataire

feuille; racine

Détails :

feuille ; racine

Note médicinale : **

P

Paederia foetida, Paederia foetida,
fiche|retour
Paederia foetida L.
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 6-12

feuille

Détails :

feuille (feuilles, tiges)

-feuilles - crues ou cuites ; bien qu'elles aient une saveur prononcée, les feuilles sont parfois mélangées à de la noix de coco râpée et des épices, puis consommées crues en accompagnement de riz ; les feuilles hachées sont cuites à la vapeur et mangées; elles peuvent être ajoutées aux soupes ou sont mélangées avec divers légumes et épices, puis enveloppées dans une feuille de bananier et cuites au feu ; toute odeur désagréable disparaît à mesure que les feuilles sont cuites ; les feuilles sont plus appréciées pour leurs vertus médicinales que pour leur saveur! ; -le jus de tige sucré est aspiré à Taiwan.

Note médicinale : ****

Autres usages : Les feuilles sont largement utilisées en Asie et en Asie du Sud-Est, où elles sont particulièrement appréciées pour traiter les problèmes digestifs [310]. Des recherches considérables ont été menées sur les bienfaits médicinaux des plantes, plusieurs composés actifs ayant été enregistrés [310]. Plusieurs glucosides iridoïdes tels que l'asperuloside, le scandoside et le paederoside ont été isolés des parties aériennes de la plante [310]. Ces glucosides ont montré une activité antitumorale, le paederoside affichant le plus haut degré d'activité antitumorale [310]. Il a été démontré que le scandoside favorise la croissance des plants de laitue. Le paederoside a montré une activité inhibitrice similaire à celle de l'asperuloside et de l'acide daécétyl-asperulosidique dans un test d'inhibition de la croissance des plantes et dans un test d'activité antimicrobienne [310]. Les parties aériennes meurtries de la plante ont l'odeur fétide d'indole (méthyl-mercaptan). L'endommagement du tissu libère une enzyme qui sépare ce groupe contenant du soufre du paédéroside, et est donc responsable de l'odeur désagréable. Le composé soufré le plus abondant était le disulfure de diméthyle [310]. La présence d'alcaloïdes et d'une huile essentielle a également été enregistrée [310]. Les monoterpènes tels que le linalol constituent les principaux composants de l'huile [310]. Dans des enquêtes plus anciennes, les décoctions de la plante ont montré une action anti-inflammatoire significative contre l'arthrite [310]. La décoction a également montré une activité marquée contre l'ostéo-arthrite dégénérative [310]. La fraction hydrosoluble des parties aériennes a montré une activité anti-inflammatoire dans l'?dème [310]. Il n'a montré aucune action analgésique ou antipyrétique et n'a montré aucun potentiel ulcérogène [310]. Un extrait éthanolique des feuilles a montré une activité anticancéreuse contre le carcinome épidermoïde humain du nasopharynx [310]. Un extrait au méthanol des feuilles a montré un potentiel hépatoprotecteur, étant efficace pour inverser 6 des 12 paramètres biochimiques (enzymatiques) courants évalués [310]. Une autre étude a montré que la plante a une activité antidiarrhéique, agissant en inhibant la motilité intestinale - soutenant ainsi son utilisation en médecine traditionnelle [360]. Les feuilles sont anodines, antirhumatismales, antivineuses, astringentes, carminatives, dépuratives, diurétiques, réparatrices et vermifuges [147, 218, 310]. Ils sont couramment utilisés pour le traitement des troubles intestinaux tels que les douleurs abdominales, les coliques, les crampes, les flatulences et la dysenterie; et sont également utilisés pour traiter les rhumatismes et la goutte [147, 218, 310]. Les feuilles sont également utilisées pour traiter l'infertilité et la paralysie [218]. Les feuilles et les tiges sont également utilisées comme diurétique pour l'inflammation de l'urètre [310]. Pour traiter les problèmes intestinaux, les feuilles fraîches sont pilées, de l'eau ajoutée et l'infusion filtrée se boit régulièrement jusqu'à la convalescence [310]. La plante est considérée comme ayant de grands pouvoirs réparateurs, et les feuilles peuvent ainsi être mélangées à de la nourriture, bouillies et mangées - en Inde, elles sont souvent bouillies dans de la soupe pour atténuer leur odeur [310]. Appliquées à l'extérieur, les feuilles sont utilisées pour traiter les gonflements et les ecchymoses en général, et sont écrasées puis appliquées pour les maux d'oreille, les ulcérations du nez et les yeux gonflés [272, 310]. Ils sont utilisés comme cataplasme pour traiter un ventre gonflé, une distension, un herpès ou une teigne; et sont utilisés dans les bains antirhumatismaux [310]. Ils sont appliqués sur l'abdomen comme diurétique et aussi comme solvant pour les calculs vésicaux [310]. Le jus des feuilles est considéré comme astringent et est utilisé pour traiter la diarrhée chez les enfants [310]. L'écorce et la racine sont considérées comme émétiques [310]. Le jus de la racine est prescrit en cas d'indigestion, d'hémorroïdes, d'inflammation de la rate et de douleurs thoraciques et hépatiques [272, 310]. Cela peut aider à éliminer les poisons collectés dans le système [310]. Dans certaines régions de l'Inde, le fruit est utilisé pour noircir les dents, et il est également considéré comme un médicament pour prévenir et traiter les maux de dents [310, 360].

R

Ribes nigrum, Ribes nigrum,
fiche|retour
Ribes nigrum L.
Nom français : Cassissier d'europe

fruit; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; feuille

Note médicinale : ***

Rosa gallica , Rosa gallica ,
fiche|retour
Rosa gallica L.
Nom français : Rosier de france

fruit ; fleur

Détails :



Note médicinale : **

Rubus fruticosus, Rubus fruticosus,
fiche|retour
Rubus fruticosus L.
Nom français : Mûre : sauvage et cultivée

fruit ; fleur; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (mûres) et fleur comestibles.

Note médicinale : ***

Rubus fruticosus, Rubus fruticosus,
fiche|retour
Rubus fruticosus L.
Nom français : Mûre framboise

fruit ; fleur; feuille

Note : *****

Détails :

fruit ; fleur ; feuille

Feuille (jeunes et/ou tendres/molles : fraîches (crues) ou séchées (tisanes) ; matures : tisanes, fruit (mûres) et fleur comestibles.

Note médicinale : ***

S

Satureja montana, Satureja montana,
fiche|retour
Satureja montana L.
Nom français : Sarriette vivace

feuille

Détails :

feuille

Note médicinale : ***

Stachys officinalis, Stachys officinalis,
fiche|retour
Stachys officinalis (L.) Trevis.
Nom français : Bétoine
Illustration
Illustration

Illustration


fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

Feuille (feuilles et jeunes pousses [nourriture/aliment {épinards, soupes, plats de légumes, potherbe}]) et fleur (fleurs [accompagnement : garniture (décoration à manger)] et bourgeons floraux [nourriture/aliment : légume]) comestibles.

Note médicinale : **

T

Tussilago farfara, Tussilago farfara,
fiche|retour
Tussilago farfara L.
Nom français : Tussilage

fleur; feuille; racine

Détails :

fleur ; feuille ; racine

Feuille (jeunes1)µ, fleur1 (dont bourgeons)1 et racine1 comestibles.


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : présence de pyrrolizidine (alcaloïde) susceptible d'affecter le foie : cependant les risques seraient relativement faibles car c'est une plante appréciée (y compris alimentairement) depuis des siècles et malgré les quantités ingérées par bon nombre de personnes, aucun effet toxique/nocif n'a été décrit/reporté ; on peut donc au moins considérer que la consommation occasionnelle de petites quantités est inoffensive.1

Note médicinale : ***

U

Urtica dioica, Urtica dioica,
fiche|retour
Urtica dioica L.
Nom français : Ortie

fruit ; fleur ; feuille.

Note : *****

Détails :

fruit (graines) ; fleur ; feuille.(1*)

Feuille (dont jeunes et/ou tendres pousses ; fraîches ou sèches ; saisies ou cuites), graines (mûres ou immatures ; aromatisantes (dont séchées ou rôties)) et fleur (bourgeons ; crus) comestibles.(1*)


Précautions à prendre

(1*)ATTENTION : les feuilles des plantes ont des poils urticants, provoquant une irritation de la peau ; cette action est neutralisée par la chaleur (cuisson) ou par un séchage complet, de sorte que les feuilles cuites sont parfaitement saines (propres à la consommation) et nutritives ; toutefois, seules les jeunes feuilles doivent être utilisées parce que les feuilles plus âgées développent des particules granuleuses appelés cystolithes qui agissent comme un irritant pour les reins ; les vieilles feuilles peuvent être laxatives ; n'utiliser que de jeunes feuilles et porter des gants robustes lors de leur récolte pour éviter d'être piqué . Interférences/intéractions possibles avec certains médicaments. Éviter pendant la grossesse. Voir lien "PFAF" ("5"), pour plus d'informations.

Note médicinale : *****

V

Vaccinium myrtillus, Vaccinium myrtillus,
fiche|retour
Vaccinium myrtillus L.
Nom français : Myrtillier

fruit ; fleur

Détails :

fruit ; fleur

fleur (tisaness), feuille (indéterminé) et fruit (frais (crus ou cuits) ou séchés (crus, tisanes (infusion)) comestibles.

Note médicinale : ***

Verbascum thapsus, Verbascum thapsus,
fiche|retour
Verbascum thapsus L.
Nom français : Molène bouillon-blanc

fleur; feuille

Détails :

fleur ; feuille

fleur1 (fraîches ou séchées ; aromatisantes (boissons colorées/teintées)1) et feuille (avant floraison ; fraîches ou séchées ; aromatisantes (tisaness)1) comestibles.

Note médicinale : ***




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !