« La glace de l’Océan Antarctique continue de s’étendre »… N’est-ce pas la Terre qui se refroidit d’elle-même, pour lutter contre le réchauffement que nous lui imposons ?

Ils n’ont pas de chance, les réchauffistes. Voilà plusieurs années que la glace continue de s’étendre dans l’océan Antarctique, au rebours des prédictions.

Source : La glace de l’Océan Antarctique continue de s’étendre

Résonance de Schumann – Mesure en direct de la fréquence de la Terre ici… – Le Grand Changement

Mise à jour de la fréquence de la Terre (Résonance de Schumann) toutes les heures ci-dessus. L’accélération de la résonance de Schumann pointe-t-elle vers l’éveil spirituel de l’humanité ?

Source : Résonance de Schumann – Mesure en direct de la fréquence de la Terre ici… – Le Grand Changement

Terralisme : idéalisme de Terra (la Terre, en latin). Politique de l’ataraxie.

Plutôt que d’attendre que les politiques changent et changent le monde, continuons de nous changer nous-même, de changer notre conscience, la conscience globale, générale, universelle, et même, pourquoi pas, la science, et la politique dans son cœur, dans son essence.
Après tout, le terme « politique », dans son sens le + large, signifie « ligne directrice ». Il serait peut-être temps d’accepter et de se focaliser durablement (sur) la ligne directrice idéale pour chacun : l’ataraxie. Ou « le bonheur », ou « le bien-être » ou « le bien-vivre » ou encore « l’amour » inconditionnel, universel et/ou absolu, pour ceux qui n’ont pas encore appris, et/ou qui ne sont pas encore familiers avec, la notion d’ataraxie.
On ne va quand même pas tourner autour du pot pendant encore 15000 ans !?

Pour un + grand bonheur, il faut aussi Accepter le mal.

Vous n’êtes pas heureux en permanence ? Cherchez pas, PERSONNE ne peut l’être EN PERMANENCE. On peut l’être à chaque fois qu’on le veut, qu’on le décide, qu’on y croit, qu’on se donne les moyens… MAIS, on ne peut/doit pas « se forcer à l’être » à CHAQUE FOIS que ce bonheur ne vient pas NATURELLEMENT…

Parfois, il faut simplement accepter la douleur, la peine, la colère, etc… et LAISSER FAIRE / LÂCHER PRISE… sinon, à chaque prochaine « mauvaise vibration », c’est de plus en plus dur de « se forcer », jusqu’à un point où on n’a plus la force d’encaisser ces « mauvaises vibrations » intérieures et/ou extérieures.

Parfois, il faut simplement ACCEPTER et LAISSER FAIRE / LÂCHER PRISE, pour évacuer et se ressourcer.

 Et + on sera nombreux à « fonctionner » ainsi, selon cet « équilibre des forces », + cet équilibre (ces forces/énergies/vibrations), cette conscience universelle, sera de + en + positive (intérieurement et extérieurement, en nous et hors de nous).
Il faut simplement laisser faire, par moments et « choisir » les autres moments pour être heureux ou non. Par exemple, pour passer un bon moment en famille ou entre amis, ou pour aider quelqu’un…
Mais, rassurez-vous, dans tous les cas, il n’y a pas de moments « adéquates », donc pas de regrets à avoir !

Révélations d’un témoin de la NSA : Des ruptures dans l’espace-temps ont ouvert la voie à des êtres indésirables | ELISHEAN

Révélations d’un témoin de la NSA : Des ruptures dans l’espace-temps ont ouvert la voie à des êtres indésirables | ELISHEAN.

Le temps est une sorte d’arbre aux multiples branches, où les événements futurs ne sont que des possibilités. Mais nous sommes en train de finir de couper la branche sur laquelle nous nous croyions assis et installés à jamais. C’est ce qui ressort du témoignage d’Arthur Newman, plus connu sous le pseudonyme d’Henry Deacon.

Enfin une publication qui confirme ce que je sais. C bon çà 🙂 <3 <3 <3

 

« La prétendue civilisation vous a rendu très craintif vis-à-vis des larmes. Elle a créé une sorte de culpabilité en vous. Lorsque les larmes viennent vous commencez à vous sentir embarrassé. Vous commencez à sentir: « Que vont penser les autres ? Je suis un homme et je pleure ! Cela semble si féminin et infantile. Il ne devrait pas en être ainsi. »
Vous arrêtez ces larmes… et vous tuez quelque chose qui se développait en vous.
Les larmes sont bien plus belles que tout ce que vous avez vous, parce que les larmes viennent du débordement de votre être. Les larmes ne viennent pas nécessairement de la tristesse, parfois elles viennent d’une grande joie et parfois elles viennent d’une grande paix et parfois elles viennent de l’extase et de l’amour. En fait, elles n’ont rien à faire avec la tristesse ou la joie. Quoi que ce soit qui vous remue trop le cœur, quoi que ce soit qui prend possession de vous, quoi que ce soit qui est trop, que vous ne pouvez pas contenir et qui commence à déborder, cela amène les larmes.
Acceptez-les avec grande joie, goûtez-les, nourrissez-vous en, faites leurs bon accueil, et par des larmes vous saurez prier. Par des larmes vous saurez comment voir. Des yeux plein de larmes sont capables de voir la vérité. Des yeux plein de larmes sont capables de voir la beauté et la bénédiction de la vie. »
Osho

Grainothèque

La boîte à graines du potager

Partage/don/échange de graines

Servez-vous, c’est gratuit* !

 

Choisissez les plantes qui vous font plaisir (autant de d’espèces et de variétés que vous le souhaitez) et repartez avec la quantité de semences dont vous avez besoin.

Vous pouvez également déposer vos propres graines bios ou naturelles de préférence, et non hybrides si possible (voir le cas des solanacées).

 

Les pochettes plastiques, le crayon et le papier sont mis à disposition à cet effet.

 

Toutes les semaines, l’association du Potager de mes Rêves apportera une nouvelle boîte avec des graines différentes.

 

N.B. : Certaines graines ont leur date d’utilisation optimale dépassée mais la plupart sont encore viables. Par sureté, l’association congèle l’essentiel de ses semences comme le font de nombreux conservatoires et banques de graines, ainsi leur durée de germinabilité est très largement accrue **.
D’autre part, les solanacées (tomates, aubergines et piments/poivrons) étant essentiellement autogames (les fleurs s‘autofécondent), nous ne les pollénisons pas manuellement, il y a donc un léger risque d’hybridation concernant les semences produites par nos soins.
Enfin, si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’encyclopédie en ligne ou à demander directement à son auteur et président de l’association (Patrick), par tél. ou mail (cf. fascicule).
*participation financière libre (et non obligatoire), 10% des dons seront reversés à l’école, le reste à l’association.
**cependant la congélation ne concernera pas 1 ou 2 boîte(s) (ce sera précisé dessus) donc la viabilité des graines  risque d’être amoindrie si la date d’expiration est dépassée, bien que de nombreuses espèces ont une durée germinative de 5, 6 ans ou plus.

 

Petite histoire : de plus en plus de médiathèques proposent ce genre de grainothèque (environ une centaine en France, plus d’infos sur grainesdetroc.fr) et même des mairies ! Ici, le principe est le même sauf que les boîtes sont gérées par une association et que celle-ci a choisi les écoles pour démarrer ce projet. En effet, le plus grand intérêt de ce genre d’initiative est d’offrir un monde plus respectueux et proche de la nature à nos enfants, alors les écoles sont, à notre goût, le lieu idéal pour des échanges de biodiversité ! De  plus, de nombreuses graines étant offertes dès le départ, et au fur et à mesure, par l’association, les boîtes sont déjà bien remplies et le choix plutôt vaste ! Ensuite, le fait de faire tourner les boîtes d’écoles en écoles peut encore augmenter considérablement celui-ci d’autant plus que la viabilité des semences perdurent plus longtemps grâce à leur conservation dans le congélateur de l’association. Et, pour finir les grainothèques permettent de soutenir cette association du Potager de mes Rêves mais également toutes les écoles qui feront circuler ces boîtes à graines. Alors n’hésitez plus, et à vos semis !

 

La boîte à graines (grainothèque) est composée de plantes potagères (légumes et aromates/condiments/épices, plantes à boissons) ainsi que d’autres plantes comestibles et médicinales ou parfois simplement décoratives pour permettre à tout le monde de créer le potager de ses rêves riche en variétés anciennes de légumes, en plantes aromatiques et médicinales qui ont fait leurs preuves et en plantes mellifères pour une plus grande biodiversité au jardin !

 

Sur la plupart des sachets vous trouverez le nom latin ainsi que le nom français mais également la date de récolte (rec.), lorsqu’elles sont produites par nos soins ou la date d’expiration (exp.) et/ou de réception (reçues), lorsqu’elles ont été achetées ou échangées. Lorsque les plantes sont fécondées à la main vous retrouverez également l’abréviation « p.m. » pour « pollénisation manuelle ».

 

Vous pouvez également pré-commander des plants de tomates, de cucurbitacées (courges, courgettes, potirons…), d’aubergines, de piments/poivrons, d’aromates, etc… Les tarifs seront de 2,5€ le plant, 6€ les 3 ou 9€ les 6 (sauf indication contraire), en mélange d’espèces et variétés, sauf pour les solanacées pour lesquelles la participation sera libre (1€ minimum). La livraison se fera au mois de mai. C’est un premier essai donc pour cette année il n’y aura peut-être pas de liste de disponible… c’est à voir en fonction des demandes !

N.B. : 10% des bénéfices seront également reversés à l’école, le reste sera partagé entre l’association (90% pour les solanacées issues de graines produites par nos soins et 10% pour les autres espèces) et l’entreprise (80% pour les autres espèces).

 

L’argent récolté par l’association servira à financer graines et plants (achat matérieaux et matériel : terreau, eau, électricité, conteneurs, étiquettes, crayons, gommes, graines, compost si besoin, paillis, etc… pour la production de plants, de légumes (aromates…) puis de semences ainsi que pour leur conservation).

Des plants seront également offerts à l’école sur simple demande, ou disponible pour des échanges ! Et, si tout se passe bien, une ou plusieurs visite(s) du potager pourront être organisées au cours de l’année et, pourquoi pas un troc aux plantes, une exposition et/ou fête du potager, des légumes anciens et plantes comestibles du monde !

Vous pouvez donc participer à l’association du Potager de mes Rêves de cette manière mais également en y adhérant (voir bulletins d’adhésion ci-joint), en faisant un don de matériel, matériaux ou d’argent, ou encore en donnant un petit coup de main au potager (semis en godets, barquettes et pleine terre, repiquage, plantation, désherbage, paillage, tuteurage, récolte, récupération des graines, etc…).

 

Si vous souhaitez faire d’autres échanges, via internet par exemple, je vous conseille le site « semeurs.fr », qui est très pratique et riche de plus de 8000 variétés, ou « grainesdetroc.fr ». Pour l’achat de semences bio, vous pourrez trouver votre bonheur sur internet via Kokopelli, Baumaux, le biaugerme, Germinance, la Ferme de Sainte Marthe ou en encore Magellan.

 

 

PS : je recherche de la paille pour pailler les plantations, si quelqu’un a quelques bottes…

 

Semis de Novembre – au jardin comestible – en Bretagne

 

Voici la liste des légumes qu’on peut encore semer au mois de Novembre en Bretagne, de préférence à l’abris :

 

Angelica archangelica (Angélique officinale)

Anthriscus cerefolium (Cerfeuil)

Brassica oleracea (Chou Tronchuda, chou cabus d’été et chou-fleur de printemps)

Bunias orientalis (Bunia d’orient)

Chaerophyllum bulbosum (Cerfeuil bulbeux/tubéreux) : pour germination au printemps (les semences ayant besoin de subir une période de froid pour lever)

Chamaemelum nobile (Camomille ou camomille romaine, camomille noble, camomille vivace)

Chenopodium bonus-henricus (Chénopode bon-Henri)

Cichorium intybus (Chicorée en mesclun)

Daucus carota (Carotte) ‘De Guérande’ et autres carottes courtes/rondes

Eruca sativa (Roquette cultivée)

Foeniculum (Fenouil)

Galium odoratum (Aspérule odorante, gaillet odorant)

Humulus lupulus (Houblon)

Lactuca sativa (laitue à couper et mesclun)

Lactuca sativa (Laitue pommée de printemps, ex : ‘Gotte jaune d’or’)

Lepidium sativum (Cresson alénois)

Lupinus albus (Lupin blanc)

Malva sylvestris (Mauve sylvestre)

Myrrhis odorata (Cerfeuil musqué/vivace) : pour germination au printemps (les semences ayant besoin de subir une période de froid pour lever)

Petroselinum crispum (Persil)

Pisum sativum (Pois) : à grains lisses

Raphanus sativus (Radis de tous les mois et/ou à forcer)

Sinapis alba (Moutarde blanche)

Smyrnium olusatrum (Maceron)

Spinacia oleracea (Epinard de printemps)

Trifolium incarnatum (Trèfle incarnat)

Trigonella foenum-graecum (Fenugrec)

Vicia faba (Fève) : régions à hivers doux

 

Pour les plus motivés et les mieux équipés, il est également possible de démarrer les semis de piments/poivrons et aubergines au chaud, par exemple à l’intérieur dans une mini serre confectionnée ou achetée et préparée à cet effet.

Il est peut-être aussi possible de semer des poireaux à l’abris pour les récolter jeunes (poireaux baguette) ou l’été suivant (mais le risque de montaison au printemps est sans doute plus grand… je n’ai pas encore essayé).

On peut aussi planter l’ail, l’oignon, l’échalote, la ciboule, la ciboulette, l’estragon, l’hysope, le fraisier, la rhubarbe et les arbre et arbuste fruitiers, et semer certaines plantes « utiles » non comestibles tel que l’arnica ou la saponaire ainsi que des engrais verts (moutarde, phacélie, trèfle incarnat, fenugrec)

Pour plus d’informations sur les semis et autres travaux du mois de Novembre, voici quelques liens :

Rustica

Plantes et jardin (mag)

Au Potager